• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Le syndrome de la grenouille

Posté par Joël le 4 novembre 2009

gif annimé grenouille

Connaissez-vous ce que l’on appelle le syndrome de la grenouille ?

 

Si vous plongez soudainement une grenouille dans une marmite remplie d’eau bouillante, elle va immédiatement donner le coup de patte salutaire qui l’éjectera aussitôt de la marmite.

Prenez maintenant une marmite remplie d’eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille.

Allumez le feu sous la marmite : l’eau chauffe doucement. Elle est bientôt tiède.

La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager. La température continue de monter. Quel confort !

L’eau est maintenant vraiment chaude. C’est un peu trop pour la grenouille, ça la fatigue un peu, mais elle ne s’affole toujours pas.

L’eau est cette fois très très chaude ; la grenouille commence à trouver cela désagréable, mais elle s’est affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien.

La température continue de monter, jusqu’au moment où la grenouille finit par cuire.

Cette expérience (hypothétique) montre que, lorsqu’un changement s’effectue d’une manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite en général aucune réaction, aucune opposition.

Au nom du progrès ou de la science, les atteintes à l’intégrité de la nature, s’effectuent lentement mais inexorablement avec l’accord des victimes, souvent ignorantes ou parfois démunies.

 

Mais à la différence de la grenouille, on ne pourra pas dire que l’on ne savait pas.

On ne pourra pas dire que l’on peut rien faire.

 

Je comprends que l’on puisse prendre de la distance avec certains discours alarmistes.

Néanmoins il faut se rendre à l’évidence. Les activités humaines influent fortement sur l’équilibre de la planète tant du point de vue du climat que de la disparition de certaines espèces.

Certains pensent qu’il n’y a pas le feu au lac (ou plutôt à la marmite) ?

Peut-être…

Mais rien n’empêche de développer les transports en commun en particulier dans les grandes agglomérations, de se doter de moyens de production d’énergie renouvelable sur les lieux de consommation, ou de réserver des zones dédiées à la préservation d’espèces animales et végétales.

 

Joël DEPRETZ

 

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77