• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Total

  • A vos agendas !

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Histoire des transports urbains : l’omnibus

Posté par Joël le 19 décembre 2009

omnibus1.jpg

L’omnibus, ancêtre du tramway

 

A l’origine les omnibus étaient des véhicules de transport public à traction hippomobile inspirés des diligences et circulant à des horaires déterminés sur des lignes fixes.

Il ne faut pas confondre avec les fiacres, ancêtres des taxis.

Les omnibus circulaient sur la chaussée, sans être guidés par des rails, principale différence avec les tramways hippomobiles. La deuxième différence, c’est qu’ils  n’avaient pas nécessairement des points d’arrêts figés.

 

Le XIXe siècle, âge d’or des omnibus.

 

En France, les premiers omnibus naissent à Nantes, en 1826 : Étienne Bureau, petit-fils d’armateur, imagine un véhicule pour transporter les employés entre les bureaux et les entrepôts des services de la Douane. Un autre Nantais, Stanislas Baudry, trouvant l’idée ingénieuse, met en place le même service pour attirer les clients dans ses bains publics. Mais des utilisateurs profitaient de sa ligne pour leurs déplacements en ville plutôt que pour venir aux bains. Ce qui ne manqua pas de donner de nouvelles idées.

 tableauenomnibus.jpg

A Paris, le 30 janvier 1828 l’Entreprise Générale des Omnibus (EGO) est autorisée à exploiter des voitures destinées à « transporter à bas prix les habitants de certains points de la ville à d’autres points également fixés et en suivant des itinéraires fixés par la ville ».  

Ces omnibus tractés par trois chevaux, comptaient 14 places assises réparties en trois classes. En 1853, cette capacité augmenta avec des voitures à impériales.

La principale entreprise d’omnibus fut la Compagnie générale des omnibus, créé en 1855 à Paris. Elle exploitait 25 lignes régulières portant chacune une lettre de l’alphabet.

En 1860, elle disposait de 503 omnibus et de 6.700 chevaux.

 

De nombreuses autres villes se sont dotées de réseaux d’omnibus, avant qu’ils ne soient supplantés par les tramways d’abord à traction hippomobile eux aussi, puis à vapeur ou électriques.

 

Un peu d’étymologie 

Le mot  omnibus est d’origine latine, signifiant « pour tous ». Cependant, pour la petite histoire, on raconte que les véhicules stationnaient devant la boutique d’un chapelier nommé Omnes, dont l’enseigne indiquait Omnes Omnibus, profitant du jeu de mot : Omnes pour tous.

Le mot fera le tour du monde et se déclinera de toutes les façons possibles dans toutes les langues, donnant : bus, autobus…

Quoi qu’il en soit, de nos jours le terme omnibus est employé pour parler d’un moyen de transport en commun desservant le maximum de stations.

Joël DEPRETZ

 

 

 

Page sur l’histoire des transports urbains
 


 

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77