• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Le bassin minier candidat au patrimoine de l’UNESCO

Posté par Joël le 29 janvier 2010

http://www.dailymotion.com/video/x61c1y

De quoi s’agit-il ?

La liste du patrimoine mondial ou patrimoine de l’humanité est établie par le Comité du patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO).

Le but est de cataloguer, nommer, et conserver les sites dits culturels ou naturels d’importance pour l’héritage commun de l’humanité.

Sous certaines conditions, les sites répertoriés peuvent obtenir des fonds de l’organisation World Heritage Fund.

Ce programme fut fondé avec la Convention Concernant la Protection de l’Héritage Culturel et Naturel Mondial, adoptée à la conférence générale de l’UNESCO le 16 novembre 1972.

Actuellement 890 sites sont répertoriés répartis dans 148 États. 689 sont culturels, 176 naturels, et 25 mixtes.

 

Le bassin minier inscrit au patrimoine mondial, est-ce possible ?

 » Une candidature exceptionnelle par son sujet et son ampleur qui, en outre, est portée avec passion et émotion par toute une région  » pour le ministre de la Culture.

L’objectif est de changer l’image du bassin minier, 20 ans après la fermeture du dernier puits à Oignies.

L’association Bassin Minier Unifié a déposé son dossier de candidature de 1.600 pages à la Maison de l’Unesco de Paris. Il représentera la France pour une éventuelle inscription au patrimoine de l’Unesco en juillet 2011.

La particularité du dossier est d’engager un territoire de 120 km de long qui s’étend d’Enquin-les-Mines à Condé-sur-l’Escaut avec environ 200 terrils et 21 chevalements.

Cette candidature, présentée par la France dans la catégorie  » patrimoine culturel évolutif « , regroupe des vestiges de l’outil industriel (fosses, chevalements, machines d’extraction), mais également des églises, écoles, dispensaires, monuments commémoratifs, corons…

87 communes, affichant chacune au moins un site, sont concernées.

Afin de préparer et de soutenir cette candidature, 69 sites évoquant l’ère minière de la région (de la découverte du charbon dans le Pas-de-Calais en 1841 à la fermeture de la dernière fosse en décembre 1990) ont été inscrits l’an dernier à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

 

L’UNESCO devrait annoncer son choix à la mi 2011.

Mon avis sur ce sujet précède l’article.

Joël DEPRETZ

 

 Liens :

Reportage TF1

Biens inscrits sur la Liste du patrimoine mondial

Association BMU

Exemple de soutien dans le bassin minier du Puy-de-Dôme

 

 

 


  

3 Réponses à “Le bassin minier candidat au patrimoine de l’UNESCO”

  1. Pugwash dit :

    Une bonne nouvelle pour cette partie d’une région qui n’en finit pas de panser ses plaies économiques.

    Dommage qu’à Beuvry, il n’y ait plus rien à sauver du patrimoine minier… La mémoire y est décidément bien courte…

    Oups, j’oubliais : il reste un canal envasé et pollué ainsi qu’un pont basculant laissé à l’abandon pour une raison de querelle de droit de primauté quant à sa restauration. Héritage belliqueux laissé par des temps très anciens eux aussi.Un régime curatif forcé !

    Dommage donc que de grandes personnes n’aient pas de vision plus lointaine qu’à court terme dans une campagne qui devient si plate.

  2. Christine dit :

    Beau sujet,

    Mineur de fond, des hommes aux tempérament plus solide que la roche…. Mineur de fond, des hommes au coeur aussi chaleureux que la braise rougeoyante d’un foyer…. Mineur de fond, des hommes aux pensées aussi profondes que les entrailles de la terre…. Mineur de fond, des gueules noires…. tout simplement.

    Je pense qu’il est normal qu’on rende enfin justice à notre région et à nos mineurs . Ce sont les « geules noires » (ceux de l’est de la France aussi) qui après guerre, ont contribué a redresser économiquement notre pays. Et la récompense est (comme c’est d’actualité)…….. que nous faisons partie des régions les plus pauvres.

  3. Bernard Matton dit :

    Tous nos mineurs, qu’ils soient mineurs de fer ou de charbon, et particulièrement ceux du Nord-Pas-de-Calais, ont bien mérité de la France. A l’exemple du milieu paysan, dont d’ailleurs beaucoup étaient issus, ils ont grandement contribué à cette image du travail laborieux qui caractérise encore les gens du Nord. Une image aussi de chaleur humaine, tant la souffrance et la solidarités étaient des notions partagées en équipes de travail postées. Tellement utiles au pays que durant les guerres mondiales, ces « forçats » durent redoubler d’efforts car la consommation d’énergie était imposée et vitale. Un dur métier, avec hélas ! les séquelles de la silicose qui ont gravement écourté leur espérance de vie, et le danger persiste toujours pour les survivants, malgré la fermeture des puits de mines depuis longtemps. La silicose est une maladie qui, au lieu de régresser quand la personne atteinte est sortie du milieu délétère, s’aggrave inexorablement malgré les soins apportés à son état de santé.
    Garder en mémoire le souvenir de ces grands Français est une reconnaissance bien naturelle de leurs mérites.

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77