• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Beuvry et Béthune : les retrouvailles des charitables

Posté par Joël le 24 septembre 2010

L’évènement du week-end à Beuvry

La procession à Naviaux

 

Pour le 822e anniversaire de  la confrérie des charitables de Saint-Éloi, ce dimanche 26 septembre, les 2 cortèges se retrouveront selon la tradition, à mi chemin de Béthune et Beuvry au parc Quinty.

La légende des charitables

stlegermon et gautier béthune beuvry 1188, en pleine épidémie, deux maréchaux-ferrants, Germon (de Beuvry) et Gaulthier (de Béthune), voient apparaître Saint Éloi dans leur rêve respectif.  Il leur demande de se rencontrer à la source de Quinty, située à la limite des deux communes, le jour de la Saint Matthieu (le 21 septembre) afin de fonder une « karité » (charité ou confrérie).

La confrérie des charitables de Saint-Eloi est fondée grâce au soutien de Robert V de Béthune et du moine Rogon.

Cette confrérie se charge alors de donner du pain aux pauvres, des soins aux malades, de consoler les mourants, d’ensevelir les morts et de leur donner une sépulture.

Germon et Gautier sont bientôt assités par des habitants des deux villes et bien que la peste disparaisse grâce à leur action, ils décident de continuer leur mission.

 

Le programme de ce dimanche 26 septembre 2010 :

 

BETHUNE – BEUVRY 9 h 45 : départ des processions de leur “chambre” respective.

SQUARE DE QUINTY

10 h 45 : rencontre des Confréries.

11 h 00 : messe en plein air, célébrée par Mgr Jean-Paul JAEGER évêque d’ARRAS.

12 h 00 : rencontre des Prévôts et Chéris, remise des médailles.

bouquet charitables beuvry

 

 

 

 

Déroulement de la procession :

Les charitables partent de leur chambre respective de Beuvry et de Béthune pour se rencontrer, comme le firent Germon et Gauthier en 1188 alors qu’une épidémie de peste dévastait l’Artois et les Flandres.

Les confréries sont précédées de leur bannière, de couleur violette pour Beuvry, (le violet symbolisant le passage de l’obscurité à la lumière).

Les charitables portent l’habit noir avec la cape, le traditionnel bicorne ainsi que la cravate et les gants blancs. Ils tiennent à la main, une baguette ornée d’un bouquet de thym (plante médicinale chargée d’éloigner les microbes), de buis (celui béni aux Rameaux) et des fleurs (dont le parfum doit dissiper les odeurs).

Cette baguette était imposée au Moyen-âge à toute personne ayant approché un pestiféré, pour que la population ne les approche pas.

Vient ensuite le buste de Saint-Eloi, porté par quatre charitables.

Le  « chéri » (dernier rentré dans la confrérie) porte la « Sainte-Chandelle ».

Les deux prévôts des confréries effectuent le geste rituel de l’embrassade qui répète le même geste des fondateurs Germon et Gauthier.

Les participants se rendent ensuite à une messe solennelle et un repas ou sont servis des navets. Le nom, naviaux, de cette cérémonie, signifie navets. Il semblerait que les Charitables utilisaient ces légumes pour se protéger des maladies.

béthune parc quinty parcquinty.jpg

 


 

Une Réponse à “Beuvry et Béthune : les retrouvailles des charitables”

  1. Pugwash dit :

    « Dans 150 ans… » dit une chanson mélancolique qui traîne sur les ondes, il ne restera plus rien de ce que nous avons été et vécu…

    Les temps modernes semblent le prouver de plus en plus.

    Alors soulignons la durée de cette action : 822 ans !

    Moi, qui par ce qu’il voit et entend de par le vaste monde, finis par ne plus croire en grand’chose de bon, en cette occasion j’espère que dans 150 ans on trouvera encore des Charitables !

    Alors, même si nous ne sommes pas encore en période de vœux, j’en fais un pour les naviaux :

    A Germon et Gauthier, que leurs héritiers perdurent car ce monde n’est pas prêt de pouvoir se passer d’eux !

    Pugwash

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77