• Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Histoire de la centrale thermique de Beuvry

Posté par Joël le 11 novembre 2010

 

L’origine des noms de rues de Beuvry est parfois un mystère.

Ainsi, les plus jeunes peuvent se demander pourquoi des rues portent le nom de « Rue Volta », une « Rue Ohm » ou encore « Rue André Ampère ».

C’est qu’il y avait dans ce quartier une centrale de production d’électricité fonctionnant au charbon.

 

La compagnie des mines de Nœux

La Centrale Thermique de Beuvry dépendait de la Compagnie des mines de Nœux.

 

Celle-ci exploitait 26 puits dont premier fut creusé en 1851 et prit le nom de Bracquemont, alors directeur des mines de Vicoigne (hameau de la commune de Raismes).

 

Cette compagnie était assez diversifiée et possédait d’autres activités en aval de l’extraction :

 

  • Les « Lavoirs et Usines de Nœux » : ils comprenaient des lavoirs, une usine à briquette, une usine à boulet, des usines chimiques. Le dépôt des locomotives ainsi que le parc à stock se trouvaient à proximité.
  • La Cokerie qui faisait aussi partie du complexe des usines.

Et comme je l’ai déjà évoqué sur ce blog (En réponse à un commentaire) :

  • La Centrale Thermique de Beuvry qui se trouvait à proximité du siège 6 de Nœux, dans une rue en impasse près de la route de Lens.
  • Le Rivage de Beuvry qui se trouvait sur la route nationale, permettant l’envoi du charbon par péniches pour rejoindre le canal à grand gabarit.

La centrale thermique de Beuvry…

…ou plutôt : les centrales de Beuvry

 

Il convient d’apporter quelques précisions sur ce que l’on peut lire au sujet des « 60 ans de productions d’électricité » à Beuvry.

La première centrale de Beuvry, dont on doit la construction à l’ingénieur Paul Louis WEISS en 1919, fonctionnait avec du charbon impropre à la vente.

La construction de la nouvelle centrale débuta en 1937.

Ralentie pendant la guerre, elle reprit en 1947.

350 ouvriers venus de Beuvry, Labourse, Sailly-Labourse, Verquin, Nœux le mines et Béthune furent alors mobilisés.

En 1949 cette nouvelle centrale produisait 80.000 Kw.

On en parle même dans « les Actualités » le 17 mars 1949 :

Voir en cliquant ici sur le site de l’INA (chargement de la vidéo un peu long sur ce site à certaines heures, soyez patients !)

 

20 ans plus tard, la récession minière eut pour effet le ralentissement progressif de la production, qui fut interrompue en 1969.

A partir de 1971 elle est mise « en réserve froide ». Le personnel pouvant réintégrer l’usine en cas de besoin de l’EDF.

Une remise en service fut ainsi tentée du 1er décembre 1976 jusqu’à la fin de premier semestre 1977. Mais le nucléaire l’emporta.

Le démantèlement commença en 1979


On retient parfois que « La cheminée de 97 m fut abattue le mardi 15 janvier 1980. »

En réalité elle est dynamitée une première fois, la tentative ratée la fait tomber d’un mètre. La deuxième tentative le lendemain la fera s’écrouler.

 

Vous pouvez visualiser le site en cliquant ici
Vous trouverez quelques images dans l’article précédent.

et consulter le dossier :  

Centrale+de+Beuvry


 

3 Réponses à “Histoire de la centrale thermique de Beuvry”

  1. Joël DEPRETZ dit :

    Petite précision reçue par mail d’un ami :

    Une autre rue portait un nom relatif aux physiciens et donc à l’ancienne centrale de Beuvry.

    La rue Faraday qui se trouvait dans la cité des baraquements actuellement la résidence du ballon a disparue avec la démolition des baraquements et la construction des bâtiments de la Résidence du ballon. C’était la première rue après le magasin. Le premier bâtiment est construit dessus.

    Merci à lui et n’hésitez-pas à me transmettre vos informations.

  2. Forrest dit :

    Article très intéressant de la part d’un homme « au courant » et dynamique qui nous éclaire de ses connaissances: restez branchés sur ce site lumineux.

  3. Joël DEPRETZ dit :

    Merci Forrest

    Je sais bien qu’aujourd’hui c’est la fête de la gentillesse, mais je ne sais pas si je mérite d’être mis en lumière à ce point !

    Concernant cet article, j’avais rassemblé un certains nombre de textes mais ils ne concordaient pas vraiment.
    Je me suis rendu compte que l’entrée en matière de textes présentant le projet de centrale photovoltaïque n’étaient plus précis.
    J’ai donc essayé de rassembler les informations dans cet article.
    Il manque sans doute des éléments comme celui que j’ai ajouté en commentaire suite à un mail. Naturellement, je suis preneur de tout complément d’information.

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77