• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Projet de tram-train Beuvry – Béthune – Bruay – Houdain

Posté par Joël le 7 décembre 2010

Je continue mon compte rendu de la réunion « de concertation » du 15 novembre sur des aspects techniques du tramway, afin de compléter le dossier « tramway Beuvry-Houdain » que j’ai établit depuis deux ans.

Après le TSCP, l’autre argument utilisé par les promoteurs du projet de tram BBB est de le faire évoluer dans l’avenir vers un tram-train (« à l’horizon 2020″).

 

Qu’est-ce qu’un Tram-train ?

En quoi consiste cette technique de tram-train, parfois appelé tramway d’interconnexion, tramway mixte ou tramway périurbain ?

 

Description

Le tram-train est un mode de transport en commun dérivé du tramway, apte à circuler à la fois sur des voies de tramway en centre-ville et sur le réseau ferroviaire régional, afin de relier sans « rupture de charges » des stations situées dans les zones périurbaines, voire au-delà.

Ainsi, le tram-train est une combinaison des deux techniques classiques de transport ferroviaire : le tramway qui  a connu son âge d’or au début du XXième siècle (voir le dossier « histoire du tramway » que j’ai réalisé il y a un an), et le train, à l’origine encore plus ancienne.

Mais, les deux moyens de transport se sont modernisés chacun de leur côté.

Il a donc fallut concevoir une nouvelle génération de matériel compatible entre ces 2 modes de transport ferroviaire.

 

Éléments techniques

Ce système nécessite une interconnexion physique des réseaux : le réseau urbain et le réseau ferroviaire « classique », ainsi qu’un matériel apte à circuler sur ces deux réseaux différents.

C’est-à-dire que le matériel roulant doit être compatible avec le réseau ferré national (signalisation, puissance, résistance, hauteur et distance entre la rame et les quais) et avec les normes de sécurité liées à la circulation urbaine (capacités de freinage, signalisation).

En particulier, comme les électrifications des deux réseaux sont en général différentes, les véhicules doivent pouvoir supporter les tensions respectives de chaque réseau.

 

Outil d’aménagement du territoire

L’offre permise par ce mode de transport en commun peut contribuer à un maillage plus efficace de l’ensemble du réseau.

Du fait de son caractère à la fois urbain et régional, le tram-train est souvent l’occasion de réorganiser les réseaux de transport en commun existants autour.

Par rapport au transport ferroviaire régional classique, l’avantage majeur du tram-train réside dans la liaison directe offerte aux usagers entre la périphérie des grandes agglomérations et le centre-ville.

 

Trams-trains en service et projets

En Allemagne, pays pionnier pour le tram-train, on constate la mise en œuvre réussie des premiers réseaux selon les principes de base de Karlsruhe.

Le modèle de Karlsruhe est le système reconnu comme le premier tram-train connectant physiquement le réseau de tramway avec le réseau ferroviaire régional et avec un seul matériel roulant.

 

Le tram-train de Sarrebruck (300.000 habitants)

Il n’existe pas encore de tram-train interconnecté en service en France ; le tram-train allemand de Sarrebruck pénètre sur 1,5 km en France jusqu’en gare de Sarreguemines, seulement sur les voies du réseau ferré national français.

Sur le territoire Français, il s’agit donc d’une circulation ferroviaire internationale et non d’un tramway.

D’autres modes de transports sont improprement appelé tram-train, mais ils ne correspondent pas à la définition exacte donnée ci-dessus.

Par exemple, en Île-de-France, la ligne T4, mise en service en novembre 2006, bien qu’utilisant du matériel de type tram-train, ne comporte aucune section de type urbain.

La circulation se fait seulement sur des voies du réseau ferré national exclusivement dédiées à son usage. On parle plutôt d’une ligne de train léger.

 

Tram-train Mulhouse-Thann

Le premier tram-train interconnecté de France entre en service dans l’agglomération mulhousienne dans quelques jours.

Ce sera le premier de France à justifier pleinement son nom. C’est en effet la première fois qu’un réseau urbain (celui du tram) est relié au réseau ferré national (celui du train).

Le tout premier tram-train en France, reliera donc dès le 12 décembre 2010 la gare centrale de Mulhouse à la ville de Thann, à une vingtaine de kilomètres, sans changement de matériel ni de conducteur. Les plus impatients peuvent même le tester en avant-première, dès le 11 décembre, en milieu d’après-midi.

«En ville, ce sera une sorte de tramway surgonflé, en dehors ce sera un petit train», a expliqué Jean-Marie Bockel, président de la communauté d’agglomération de Mulhouse, lors d’une présentation en avant-première au salon des maires, porte de Versailles à Paris.

Ce projet doit permettre aux habitants de la vallée située au pied des Vosges de rejoindre Mulhouse sans prendre leur voiture. Son initiateur, la Région Alsace, comme ses exploitants, espèrent ainsi décongestionner l’axe routier parallèle.

En effet, la vallée de Thann est enclavée et la route nationale 66 est un axe proche de la saturation.

Un grand nombre de personnes (étudiants, salariés notamment) est concerné.


2 Réponses à “Projet de tram-train Beuvry – Béthune – Bruay – Houdain”

  1. Sisyphe dit :

    Tram ou tram-train si l’état ne verse pas la subvention convenue, est-ce que le tramway se fera quand même ?

  2. Joël DEPRETZ dit :

    Question intéressante, dans la mesure où la décision de l’état, sur les aides octroyées dans ce domaine, devrait intervenir très prochainement.

    Une réunion de conseil municipal a eu lieu hier en mairie.
    Le tramway n’était pas à l’ordre du jour.
    Aucune des « questions diverses » ne portait sur ce sujet.

    Dans d’autres villes et villages les débats sont nombreux, élus ou personnes non élues s’intéressant vraiment à la vie de leur commune se sont exprimés depuis longtemps et continuent à débattre.
    Aucune association Beuvrygeoise n’a jugé pertinent de s’intéresser au projet de tramway.

    Même les imprimés de toutes sortes, reçus dans nos boites aux lettres, occultent le sujet.

    La réponse devrait venir des élus locaux concernés par le tracé.

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77