• Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

L’Escaut – de Schelde

Posté par Joël le 21 février 2011

Je continue comme convenu à présenter le réseau hydrographique régional.

Après la Lys et ses affluents, la Scarpe et la Deûle, puis la Sensée et le canal de la Sensée, en toute logique, nous arrivons sur l’Escaut.

fleuve l'escaut et ses affluents

Présentation de l’Escaut

L’Escaut, (de Schelde en néerlandais) est un fleuve européen de 355 km de long

Il prend sa source près de Gouy, au nord de Saint-Quentin, dans l’Aisne, au pied de l’abbaye du Mont Saint-Martin à une altitude de 97 mètres.

 

Le fleuve canalisé à partir de Cambrai, change de nom : il devient Canal de l’Escaut.

Il traverse ensuite Valenciennes puis la Belgique (passant notamment par Tournai, Gand et Anvers) avant de se jeter en mer du Nord au Pays-Bas.

 

De sa source jusque Gand le fleuve s’appelle « Escaut Supérieur », entre Gand et Anvers c’est « l’Escaut Maritime » et au-delà d’Anvers il est désigné comme « l’Escaut Occidental ». L’Escaut Maritime et l’Escaut Occidental constituent l’estuaire de l’Escaut.

 

L’Escaut se divisait autrefois pour former deux larges bras aux Pays-Bas.

Aujourd’hui, seule sa branche-Ouest rejoint encore la Mer du Nord.

Cet estuaire (Westerschelde) fait cinq kilomètres de large au niveau de l’embouchure à Flessingue !

 

La source de l’Escaut

Jusqu’au XVIIe siècle, l’Escaut prenait sa source à Ponchaux, hameau qui est rattaché aujourd’hui à Beaurevoir.
Au début du XVIIIe siècle, des travaux d’assainissement du vallon de Beaurevoir ont nécessité un apport important de terre dans la zone de la source.
Suite à ces travaux, la source de l’Escaut disparut de Ponchaux pour réapparaître environ à 4km à son emplacement actuel de Gouy, à côté de l’abbaye du Mont-Saint-Martin.

L’Escaut naît dans un bassin briqueté, au fond d’un vallon ombragé.

source de la rivière l'escaut      source de la rivière l'escaut

 

Hydrographie

Le bassin hydrographique ou bassin versant de l’Escaut s’étend sur 21.863 kilomètres carrés, dont : 6.680 km2 en France et 13.324 km2 en Belgique (soit plus de 50% de la surface de ce pays) et 1 859 km2 aux Pays-Bas. 

Il irrigue 11 millions d’Européens et de nombreuses industries sidérurgiques et chimiques.
Cela en fait un des fleuves les plus pollués d’Europe, même si depuis les années 1980 les choses commencent à s’améliorer.
Grâce la construction progressive d’installations d’épuration des eaux, l’apport de matières biologiques a diminué.

L’épuration de l’Escaut est dorénavant un objectif politique à long terme.

 

Ses affluents les plus importants sont la Sensée, la Scarpe, la Lys, la Haine, la Dendre et le Rupel.

C’est un fleuve lent et peu puissant sur lequel l’influence de la marée se fait sentir jusqu’à 160 km de l’embouchure !

Quelque 250 écluses et barrages ont été implantés sur son cours et celui de ses principaux affluents.

carte du cours de l'escaut

 

Liens utiles :

Source de l’Escaut (situation et photo)

Réseau hydrographique et lois sur l’eau


 

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77