• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Présentation du chêne-liège

Posté par Joël le 16 mai 2011

Aujourd’hui, un petit article qui pourrait servir d’indice pour les enfants qui viendront sur salon « partageons la forêt ».

Présentation du chêne-liège dans Biodiversité liege

Le chêne-liège (Quercus suber L.) est un arbre à feuilles persistantes du genre Quercus (le chêne), exploité pour son écorce qui fournit le liège.

Cet arbre, qui peut vivre 150 à 200 ans, voire 800 ans et atteindre 20 à 25 m de haut (le plus grand ayant atteint 43 m), ne dépasse généralement pas 12 à 15 m.

 

Importance des forêts de chênes-lièges

Les forêts de chênes-lièges (suberaies) sont importantes pour la préservation de la biodiversité (classement Natura 2000) ; on y trouve des espèces protégées comme le lynx ibérique ou l’aigle impérial.

La suberaie méditerranéenne abrite 135 espèces de plantes, 24 de reptiles et d’amphibiens, 160 espèces d’oiseaux et 37 de mammifères.

Ces milieux jouent également un rôle dans la régulation du cycle hydrologique et la protection des sols.

Mais aussi, en plus de la possibilité qu’il a de produire de l’oxygène, comme tous les arbres, le chêne a une structure cellulaire unique qui lui permet de conserver le dioxyde de carbone, le principal responsable du réchauffement climatique.

 

Production de liège

La répartition géographique de l’espèce est définie par ses exigences écologiques qui sont de quatre ordres : exigence en lumière, chaleur, humidité et refus des sols calcaires.

Le chêne-liège est thermophile, c’est-à-dire qu’il pousse sous des climats tempérés à hivers doux car il craint les fortes gelées persistantes et a besoin d’une période de sécheresse en été pour prospérer

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, on ne replante pas n’importe quel arbre n’importe où.

 

Quatre pays, le Portugal, l’Espagne, l’Algérie et le Maroc représentent 91 % de la suberaie mondiale, qui couvre au total 2,687 millions d’hectares.

Les autres pays producteurs sont la France (Corse, Pyrénées-Orientales, Var, Aquitaine), l’Italie (Sardaigne surtout) et la Tunisie (Kroumirie).

La production annuelle mondiale de liège s’élève à 340.000 tonnes, (dont 54 % pour Portugal).

écorce de chêne liège bouchons en liège

Utilisation du liège

Son utilisation principale reste bien sûr le bouchon.

Pour éviter que le liège ne parte à la déchetterie, les bouchons peuvent être recyclés.

Le liège est ainsi récupérer et retrouve une seconde vie.

 

Liens utiles

Vidéo et explications : comment prélève-t-on le liège ?

Collecte de bouchons sur le salon


Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77