• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Présentation du 2e volet du 5e rapport du GIEC

Posté par Joël le 2 avril 2014

 

New York sous les eaux, manque d’eau dans les rizières, retour du choléra, océans acides ou encore salamandres qui rapetissent et ours polaires mutants… avec de telles annonces, un article paru le premier avril aurait pu être pris pour un canular, mais rien de tel ici…

Le changement climatique est bel et bien en train d’affecter tous les continents et sans changements drastiques, l’avenir est loin d’être rose.

Le deuxième volet du cinquième rapport du groupe intergouvernemental d’experts de l’ONU sur l’évolution du climat (GIEC) publié ce lundi 31 mars le confirme.

 

Le rapport du GIEC, de quoi s’agit-il ?

Le Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) a été créé en 1988 par 2 institutions des Nations unies : l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) et le Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

Cet organisme réalise des rapports (tous les 5 ou 6 ans environ), issus d’une collecte de travaux menés dans le monde entier dans les domaines scientifiques, techniques et socio-économiques sur le changement climatique.

Le tout premier rapport du GIEC date de 1990.

Le premier volume du 5e rapport a été publié le vendredi 27 septembre 2013. Le GIEC confirmait alors la tendance à la hausse du réchauffement global et renforçait ses certitudes sur le fait que l’activité humaine explique en grande partie ce bouleversement climatique.

 

1er volet du 5e rapport le réchauffement global

Les principales conclusions de ce premier volume de 1.400 pages, étaient déclinées sur plusieurs axes :

  • Le réchauffement continue et s’amplifie.
  • Les gaz à effet de serre
  • Conséquences sur le cycle de l’eau
  • Conséquences sur acidité de l’océan
  • Irréversibilité du changement climatique

 

Je vous invite à relire mes articles à ce sujet :

Réflexions personnelles et méthodes de travail

5e rapport du GIEC – Présentation

5e rapport du GIEC – Volume 1 – vu de Beuvry

 

Les grandes lignes de ce 2e volet

Entre le 25 et le 29 mars 2014, des représentants de chaque gouvernement se sont réunis à Yokohama (Japon) pour approuver le second volet du nouveau rapport du GIEC intitulé « Changement climatique 2014 : impacts, adaptation et vulnérabilité ».

Le premier volet avait confirmé la responsabilité de l’homme dans la hausse de la température. Cette fois il s’agissait de mesurer les impacts du réchauffement sur l’ensemble de la planète.

 

Quels sont les points sur lesquels insiste ce 2e volet du 5e rapport ?

  • Les pays du Sud davantage exposés à l’insécurité alimentaire
  • Moins d’eau disponible pour l’agriculture
  • Davantage de pauvreté
  • Plus de conflits et d’insécurité
  • Inondations et érosion
  • Problèmes sanitaires
  • Des risques accrus d’extinction

 

Que faire ?

Les experts du GIEC estiment qu’il est encore temps d’éviter ces scénarios catastrophe pour la planète, si des décisions courageuses sont prises rapidement.

Suite à la publication de ce second volet, Christiana Figueres, responsable climat de l’ONU, appelle « à accélérer et intensifier les efforts » pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et gérer les risques inhérents au changement climatique. Elle précise que ce rapport est une « histoire avec deux fins », l’une qui parle « d’inaction » et l’autre « de l’occasion à saisir pour opérer des changements ».

Un troisième volet donnera bientôt des pistes pour diminuer les émissions des gaz à effet de serre et atténuer les conséquences de ces bouleversements.

 

Voir aussi :

Le syndrome de Cassandre

Résumé pour les décideurs

 


 

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77