• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

16 octobre – Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

Posté par Joël le 15 octobre 2014

16 octobre - Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire dans Comprendre pour Agir

A la veille du 16 octobre, je souhaite aborder un sujet préoccupant.
En France, on estime que 38 kg de nourriture consommable sont jetés toutes les secondes.
Chaque année, plus de 7 millions de tonnes de déchets alimentaires sont jetés tout au long de la chaîne alimentaire !

 

16 octobre – Journée Mondiale de l’alimentation

Chaque année, le 16 octobre, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture célèbre la Journée mondiale de l’alimentation, qui commémore la date de sa création en 1945.

C’est pour cette raison que la France a choisi cette date pour journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

Le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter ou de supprimer des aliments encore comestibles.

Il se produit tout au long de la chaîne d’approvisionnement, depuis le stade de la production agricole jusqu’à celui de la consommation, en passant par le stockage, la transformation, la distribution et la gestion.

 

Dans les pays riches, le gaspillage serait essentiellement dû au circuit de distribution : les distributeurs prennent peu de risque avec les dates de péremption et jettent les produits qui ne sont visuellement pas parfaits. D’énormes quantités de nourriture sont également perdues au cours des processus de transformation des aliments, lors de leur transport, mais aussi dans nos cuisines.

 

Des chiffres vertigineux

Chaque Français jette 7 kilos d’aliments non consommés et encore emballés par an. À ce chiffre, il faut ajouter les restes de repas, fruits et légumes abîmés, le pain… soit un chiffre de l’ordre de 13 kilos/habitant/an.

Le gaspillage alimentaire représenterait donc près de 20 kg/habitant/an !

Ce gâchis représente une perte de 400 euros par an et par foyer.

Mais les Français ne sont pas les seuls à gaspiller.

Au niveau mondial, la nourriture produite non consommée engloutit chaque année 250 km3 d’eau, soit le débit annuel du fleuve Volga en Russie ou trois fois le Lac Léman.

La nourriture produite non consommée occupe 1,4 milliards d’hectares de terres : près de 30% des terres agricoles mondiales.

Des chiffres choquants lorsque l’on sait que 13% de la population mondiale souffre de sous-alimentation. Autrement dit, un quart des pertes de produits alimentaires serait suffisant pour nourrir les 870 millions de personnes qui meurent de faim sur terre !

Le gaspillage alimentaire dans l’Union Européenne

Près de 50 % d’aliments sains sont gaspillés chaque année dans l’Union Européenne, par les ménages, les supermarchés, les restaurants et la chaîne alimentaire.

Alors que 79 millions de citoyens Européens vivent au-dessous du seuil de pauvreté et que 16 millions dépendent de l’aide alimentaire d’œuvres de charité !

Face à ce constat, le Parlement européen a adopté le 19 janvier 2012 une résolution demandant des mesures urgentes pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025.

L’année 2014 a ainsi été déclarée « Année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire » afin de sensibiliser les citoyens européens sur l’importance de ce problème.

 

Conséquences environnementales

En plus des aspects économiques (gaspiller de la nourriture, c’est indéniablement gaspiller de l’argent) et éthiques, le gaspillage alimentaire mondial a des conséquences énormes sur notre environnement.

Toutes les étapes du cycle de vie des aliments consomment de l’eau et engendrent 20 % du total des émissions de gaz à effet de serre d’un Français. Il faut par exemple 16.000 litres d’eau pour produire 1 kilo de viande rouge. 3 kg de gaz à effet de serre sont émis par repas.

De plus, le transport, la transformation, la distribution alimentaire génèrent une dépense énergétique et une consommation d’eau importante. Il en est de même pour le traitement et le transport des déchets alimentaires.

 

Qui peut agir ?

Tout le monde ! Collectivités locales, entreprises agroalimentaires, enseignes de la distribution, restaurations collective ou commerciale, administrations, établissements d’enseignement, établissement publics, organismes de gestion, associations,… et plus largement chaque citoyen.

Pour mobiliser l’ensemble des acteurs, l’État, dans le cadre du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, a pris 11 engagements et notamment celui d’instaurer une journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, fixée au 16 octobre.

 

Que faire au quotidien ?

Nos mères ou nos grand-mères avaient l’art d’accommoder les restes. Il n’y a pas si longtemps, on inculquait encore aux enfants qu’il ne faut pas « avoir les yeux plus gros que le ventre ».

Et si on revenait aux pratiques d’antan pour réduire le gaspillage alimentaire ?

De nombreuses astuces sont très faciles à adopter : acheter des quantités adaptées, prévoir les menus pour les jours à venir et acheter les produits en conséquence, examiner les dates de péremption, respecter la chaîne du froid, ranger logiquement les aliments au réfrigérateur et le nettoyer régulièrement, pratiquer le compost, préférer les fruits et les légumes de saisons… et pourquoi ne pas partager un repas lorsque l’on s’est trompé dans les quantités.

 

Le gaspillage alimentaire vu de Beuvry

La 6ème édition de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets aura lieu du 22 au 30 novembre 2014. Constatant qu’aucune action n’avait été menée localement en 2009, l’association Beuvrygeoise « Les Albrans » a organisé dès 2010, une journée de sensibilisation à la réduction des déchets. Les différents aspects de la réduction des déchets ont été abordés dans les précédentes actions de sensibilisation des Albrans.

La 5ième édition sera axée principalement sur la réduction des déchets alimentaires.

Vous pouvez donc déjà noter sur votre agenda ce rendez-vous, le samedi 22 novembre à la salle Robert Hazebrouck.

 

Soyons consom’acteurs !

 

Liens utiles

Site officiel de la SERD : Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Site officiel de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

 


4 Réponses à “16 octobre – Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire”

  1. DEREGNAUCOURT dit :

    Je questionne les anciens sur comment ils vivaient durant leur jeunesse.
    Quand j’aborde l’alimentation , tous disent que la jeunesse actuelle a beaucoup de jeunes en surchage pondérale, principaleent par abus d’alcool et de fast food.

    Pour ma part , je trouve que nous BOUFFONS trop de viande.

    • Joël dit :

      En début 2014, j’ai commencé à travailler le sujet de l’alimentation dans le cadre de l’année européenne de la lutte contre le gaspillage alimentaire, de l’année internationale de l’agriculture familiale. J’ai réalisé un dossier sur ce sujet en intégrant les aspects environnementaux notamment les besoins en eaux dans l’agriculture et l’élevage. Au cours de mes recherches, j’ai également pu confronter plusieurs sources d’informations qui arrivent aux mêmes conclusions :
      - Nous mangeons trop dans les pays occidentaux.
      - Nous consommons trop de viande, trop de céréales, et trop de lait
      - L’Homme n’est pas si omnivore que l’on nous l’a enseigné à l’école et son système digestif, sa dentition, sa mâchoire, ne sont pas aussi adaptés qu’on l’imagine à consommer ces 3 catégories d’aliments.

  2. LEGAL dit :

    Merci pour toutes ces explications on doit tous s’y mettre pour changer les choses et pas seulement un jour par an.

    • Joël dit :

      En effet, les journées de sensibilisation (semaine européenne de réduction des déchets, journée mondiale de l’eau, semaine du développement durable, journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire…) servent à marquer les esprits dans le but d’agir toute l’année. C’est ce que nous essayons modestement de faire à notre niveau local avec l’association Les Albrans. Nous serons heureux de vous compter parmi nous le 22 novembre.

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77