• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Inondations à Beuvry : les messages sur l’eau, le climat, le développement ou l’écocitoyenneté ont été très peu entendus.

Posté par Joël le 10 juin 2016

 

Comme je l’ai expliqué, en surveillant la baisse du niveau d’eau mardi, je pensais aux travaux de recherche et d’écriture sur tous les sujets liés à l’eau et plus généralement sur l’environnement.

 Inondations à Beuvry : les messages sur l’eau, le climat, le développement ou l’écocitoyenneté ont été très peu entendus. dans Ce blog - son auteur tracriviremilitaire

Depuis plusieurs années, j’ai eu l’occasion de me pencher sur de nombreux documents en rapport avec l’eau. Certaines de mes recherches ont donné lieu à des articles de portée locale sur le canal  et sur la Loisne. Plus largement, j’ai aussi proposé aux lecteurs des articles sur le réseau hydrographique, les lois sur l’eau  et sur la  préservation des zones humides. Le maintien des zones humides est très important pour l’équilibre climatique et indispensable pour limiter les conséquences des bouleversements climatiques (sécheresses et inondations).

 

cycleeau 2016 dans Climat

 

L’histoire locale, avec la construction du canal des mines a aussi toute sa place dans cette démarche de réflexion globale.
En effet l’intervention de l’Homme sur le
cycle de l’eau n’est pas sans conséquence. Les détournements, les retenues et ouvrages divers sur les cours d’eau naturels perturbent localement ce cycle. D’abord la perturbation du cycle de l’eau contribue au dérangement climatique, mais de plus elle peut avoir des conséquences dramatiques en cas de pluies diluviennes. Le ruissellement des eaux ne se fait plus naturellement, les cours d’eau détournés, canalisés et parfois busés ne peuvent plus recevoir et évacuer l’excédent de pluie.

rivagedesmines citoyenneté dans Comprendre pour Agir

 

Il y a quelques années avec Les Albrans nous avons essayé de marquer les esprits sur la nécessité de préserver les arbres et les forêts notamment en organisant le salon « Partageons la forêt »  en mai 2011 dans le cadre de l’année internationale des forêts. Cette année l’association a aussi participé à la journée internationale des forêts.
J’ai également consacré plusieurs articles à la
préservation de la forêt et au reboisement.

Encore un sujet qui a un rapport avec ce qui nous préoccupe aujourd’hui :
Localement, les arbres limitent les conséquences d’afflux d’eau en pompant des quantités importantes (jusqu’à 200 litres quotidiennement pour un chêne adulte). 
Au niveau de la planète, peut-on encore ignorer le rôle de la forêt dans l’équilibre climatique ?

2011anneinternationaledelafort écologie dans Eau

 

Dans des articles plus récents, je vous ai fait part également de ma façon de voir la Conférence sur le climat et ce, dans la continuité de mon analyse sur les rapports du GIEC  et des actions de l’association Les Albrans notamment dans le cadre de l’année internationale de l’énergie durable pour tous.

 Energie+et+d%25C3%25A9veloppement+-+ann%25C3%25A9e+innternationale+de+l%2527%25C3%25A9nergie+durable dans Ecologie

 

Nous nous sommes aussi penchés sur la problématique de l’agriculture moderne aussi bien en ce qui concerne les conséquences locales (disparition des haies et des fossés), que sur la nécessité de consommer autrement pour revenir à un modèle agricole plus respectueux des sols. Cette année, l’un des thèmes développés lors de la journée mondiale de l’eau était justement « Eau et Agriculture ».

On sait bien que la disparition des haies et des fossés aggrave les phénomènes pluvieux exceptionnels en contribuant aux inondations.

La sensibilisation à la réduction des déchets (qui a fait l’objet de plusieurs manifestations publiques à Beuvry) s’inscrit non seulement dans le cadre de la limitation des gaz à effet de serre (responsable du réchauffement climatique) mais aussi dans le cadre d’une agriculture raisonnée.
Gaspiller moins (jeter moins de nourriture) permettrait de diviser la production agricole quasiment par 2 !
On sait que l’agriculture intensive a des conséquences sur les sols qui ne peuvent plus absorber convenablement les pluies. Au lieu de s’infiltrer, l’eau reste en surface et s’écoule vers des zones habitées ou vient gonfler les rares fossés préservés, lesquels débordent et provoquent des inondations.

nouveau-logo-complet-a dans Géographielogofrancaissanstitre dans Histoire

 

Après les inondations chacun veut trouver des explications et parfois des responsables.
Pourtant sans avoir une réponse à toutes les questions, à Beuvry comme ailleurs, des citoyens sans grade et des associations s’essoufflent depuis des années à amener des éléments de réflexion, à rendre accessible des documents techniques et scientifiques par un travail de simplification, à alerter sur les conséquences de l’action de l’Homme sur la nature.
Beaucoup de travail pour bien peu de prise de conscience, ce qui conduit parfois à une certaine
déception.

 

Pour conclure, je vous invite juste à relire les articles qui apparaissent en lien (en bleu clair) ainsi que ceux qui concernent le syndrome de Cassandre.

 

scierlabranche dans Les Albrans

 


 

Publié dans Ce blog - son auteur, Climat, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Géographie, Histoire, Les Albrans | 3 Commentaires »

Beuvry bien représentée samedi à Fort-Mahon

Posté par Joël le 21 mars 2016

 

Une délégation de l’association  « Les Albrans » s’est rendue samedi 29 mars 2016 à Fort-Mahon (baie d’Authie) pour assister à la présentation annuelle du programme scientifique de l’ISNEA (Institut Scientifique Nord Est Atlantique).

Beuvry bien représentée samedi à Fort-Mahon dans Biodiversité isnea

ISNEA, c’est quoi ?

L’institut Scientifique Nord Est Atlantique est une association (loi 1901) qui a pour objectif est de mettre en œuvre des études et des programmes de recherche scientifique afin de mieux comprendre le fonctionnement écologique et la biologie des organismes vivants. Le but est de promouvoir une gestion durable des espèces et des habitats naturels, en adéquation avec les réglementations européennes et les conventions internationales en matière de conservation de la biodiversité.

L’institut repose principalement sur l’association et la contribution de plusieurs fédérations départementales des chasseurs, agréées au titre de la protection de l’environnement.

L’ISNEA est dotée d’un conseil scientifique, et s’appuie sur la collaboration étroite avec des experts scientifiques reconnus à l’échelle internationale.

Les protocoles et méthodes d’études sont reconnus par les instances scientifiques et administratives et combinent plusieurs approches scientifiques et techniques innovantes.

logo_isnea 2016 dans Ce blog - son auteur
http://www.isnea.eu/

 

En quoi consiste ce programme scientifique ?

Le programme scientifique d’ISNEA s’articule surtout autour du suivi des populations d’oiseaux migrateurs et sédentaires stationnant sur l’ensemble des départements affiliés à l’Institut.

L’objectif principal est de mieux comprendre comment divers facteurs agissent, seuls ou de manière combinée, sur l’évolution des effectifs (au cours d’une année donnée, mais aussi d’une année sur l’autre).  Les études portent également sur la structure des populations d’oiseaux ainsi que sur leur distribution sur les différents territoires.

programme-isnea écologie dans Comprendre pour Agir

Beuvry – Fort-Mahon… quel rapport ?

Le rayonnement géographique de l’ISNEA, principalement concentré sur la moitié nord de la France, a vocation à s’étendre dans le Nord-Ouest de l’Europe car plusieurs des espèces étudiées sont composées d’oiseaux migrateurs qui se déplacent périodiquement entre le Nord de l’Europe et la péninsule ibérique en traversant la France.

Les études réalisées par l’ISNEA intéressent donc les Albrans (association gestionnaires d’un marais situé  au cœur des zones protégées gérées par le département et le conservatoire des sites), comme elles devraient d’ailleurs  intéresser tous ceux qui se déclarent préoccupés par notre écosystème.

les-albrans Pas-de-Calais dans Eau

Pourquoi les chasseurs s’intéressent à telles études ?

Le dérangement induit par ce que l’on appelle les activités humaines (activités récréatives et sportives y compris la chasse et la pêche, activités économiques…) est souvent considéré comme un facteur limitant le stationnement des oiseaux.
Sous le label « écologie », certains mouvements voudraient réduire de manière drastique, voire tout simplement interdire la chasse parce qu’elle serait selon eux la cause de toutes les raréfactions d’espèces.

Pourtant les études réalisées en Amérique du Nord et dans d’autres régions en Europe, ainsi que les suivis réalisés par l’ISNEA sur plus de 50 sites montrent que la densité des oiseaux d’eau (chassables ou protégés) est avant tout liée à la profondeur des plans d’eau et à la superficie des zones humides.

En d’autres termes, on voudrait faire porter le chapeau à une seule activité humaine (la chasse) en occultant les dégâts réalisés sur l’habitat naturel par le bétonnage qui détruit des hectares de zones naturelles et en particulier de zones humides et en oubliant même les diverses formes de pollution.

Les travaux scientifiques de l’ISNEA ont donc pour ambition de rétablir quelques vérités.

40 oiseaux suivis par balises GPS suivi-par-balise dans Ecologie
40 oiseaux suivis par balises GPS

La présentation du programme scientifique un samedi après-midi, ce n’est pas trop rébarbatif ?

Depuis 2012, l’ISNEA a déjà réalisé de nombreuses études. La présentation réalisée samedi est une synthèse de dossiers certes très techniques, mais qui ont été mis à la portée de tous.

Des chiffres, mais pas trop ; des tableaux clairs ; des exemples pertinents ; des Hommes d’expérience qui apportent leurs connaissances de terrain ; des scientifiques très pédagogues…

Les moyens mis en œuvres (migrateurs équipés de balises GPS, radars  capables de différencier les espèces,…) ainsi que la rigueur scientifique appliquée dans ces études (populations étudiées, chassables et non chassables,…) sont gage de sérieux et donnent envie d’écouter jusqu’à la fin.

Ce fut donc une journée de découverte propice aux échanges, qui ouvrira peut-être de nouvelles pistes d’action de sensibilisation pour la branche éco-citoyenne des Albrans…

 


Publié dans Biodiversité, Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Les Albrans | Pas de Commentaire »

L’association « Les Albrans » a fêté ses 10 ans

Posté par Joël le 14 mars 2016

 

Ce samedi 12 mars à Beuvry,  « Les Albrans » ont reçu environ 160 convives pour leur 3ième repas familial.

À l’approche de la journée mondiale de l’eau (22 mars), les personnes présentes ont pu découvrir les pistes de travail de l’association pour l’année 2016 : l’eau et le transport ; l’eau et l’agriculture.

Ce fut également l’occasion de fêter les 10 ans de l’association.

 

repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans

repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans

 


Publié dans Eau, Festivités, Les Albrans | 2 Commentaires »

Festival de l’arbre à Beuvry

Posté par Joël le 4 décembre 2015

Dimanche 29 novembre, la salle Robert Hazebrouck à Beuvry était ouverte pour le Festival de l’arbre.

albrans beuvry

 

La branche écocitoyenne, la branche art et culture, ainsi que la branche chasse de l’association Beuvrygeoise « Les Albrans » aux côtés de l’association départementale « La Chasse au Féminin » : 
albrans beuvry albrans beuvry  albrans beuvry albrans beuvry  albrans beuvry  albrans beuvry albrans beuvry  albrans beuvry albrans beuvry

Activités créatives et concours de dessins pour les enfants… 

albrans beuvry albrans beuvry

A lire également, sur le blog des Albrans :
Festival de l’arbre : Les Albrans ont exposé
Semaine Européenne de Réduction des déchets


Publié dans Ecologie, Forêt, Les Albrans, Manifestations | Pas de Commentaire »

Des beuvrygeois présents à Béthune lors du rassemblement « Je suis Charlie »

Posté par Joël le 11 janvier 2015

je suis Charlie Béthune 2015

Ce samedi 10 janvier 2015, il est à peine 11h00 et la place du Beffroi se remplit. Parmi cette foule de plus en plus compacte, quelques visages connus de Beuvrygeois venus eux aussi pour exprimer leur émotion et défendre les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

je suis Charlie Béthune 2015 je suis Charlie Béthune 2015

Vers 11h30, 11h45 le cortège se met en route, silencieux, digne, avec, pour la plupart des manifestants, une affiche « Je suis Charlie ».

Je suis, tu es, il ou elle est… Nous sommes tous Charlie.

Nous sommes tous Charlie pour défendre la liberté d’expression…

Mais aussi, nous sommes policier, agent d’entretien, passant, client, catholique, juif, musulman ou autre…

Nous sommes humains.

Des beuvrygeois présents à Béthune lors du rassemblement « Je suis Charlie » dans Ce blog - son auteur bethune-est-charlie-10-01-2015-3 je suis Charlie Béthune 2015 bethune-est-charlie-10-01-2015-5 dans Les Albrans

Même s’il était inconcevable de ne pas marquer d’une manière ou d’un autre notre indignation et surtout notre soutien aux proches de toutes les victimes ; toutes les manifestations, toutes les photos de profil Facebook, tous les dessins… ne rendront pas la vie à ces victimes. Toutes ces actions bien légitimes et nécessaires ne seront guère suffisantes, hélas, pour stopper cette barbarie.

 

je-suis-charlie-albrans dans Manifestations

Merci à Camille des Albrans pour ce dessin, et à tous les dessinateurs qui ont exprimé leur soutien aux familles des victimes.

 


J’avais prévu de compléter mes articles sur la rétrospective de 2014 mercredi.

Mais comme des millions de Français j’ai passé beaucoup de temps face aux chaines d’information en continue, l’oreille collée à la radio ou échangeant des impressions sur cette page d’histoire qui a commencé à s’écrire mercredi. Espérons que cette Histoire là se termine très vite.

 

je suis Charlie Béthune 2015 Je suis Charlie, je suis triste, je suis inquiet…

Publié dans Ce blog - son auteur, Les Albrans, Manifestations | 3 Commentaires »

Je n’en sais rien et ça m’est égal…

Posté par Joël le 29 novembre 2014

 

Une semaine après la journée de sensibilisation à la réduction des déchets et au scandale du gaspillage alimentaire, la déception du manque de public et la fatigue d’une organisation chronophage laissent place à la réflexion.

 

Il s’agissait de la 5ième participation de l’association « Les Albrans », à la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, dont les actions sont labellisées par l’ADEME.

Si l’on interrogeait toutes ces personnes conviées, et qui ne sont pas venues, en posant une seule question :

« Qu’est-ce qui est le plus grave : la méconnaissance des problèmes qui menacent les générations futures ou l’indifférence face à l’avenir sombre que l’on transmet à nos enfants et petits enfants ? »

La réponse la plus fréquente serait probablement « Je n’en sais rien et ça m’est égal ».

 

On a pourtant pu lire ou entendre il y a moins d’un an que certain(e)s Beuvrygeoi(e)s étaient très motivé(e) par l’écologie et la solidarité.

D’ailleurs bon nombre de ces personnes nous avaient rendu une première visite lors de la 4ième édition l’an dernier. Elles en savent peut-être plus que les intervenants venus prêter main forte aux Albrans et n’avaient donc pas besoins de venir s’informer ? On peut le comprendre, mais dans ce cas, c’est vraiment dommage, que ces personnes ne soient pas venues partager leurs connaissances.

 

En cette période, les campagnes de collectes alimentaires démontrent que de plus en plus de personnes dépendent de la solidarité et parallèlement à cela le volume du gaspillage alimentaire dans le monde dépasse très largement le volume nécessaire pour nourrir les 870 millions de personnes qui ne mangent pas à leur faim.

Les événements climatiques de cet automne dans le nord (température d’octobre de plus de 10° à la normale et absence de gelée en novembre, du jamais vu dans les archives météorologiques) et dans le sud (pluies diluviennes et montées des eaux inédites) confirment le dernier rapport scientifique porté à la connaissance du public il y a quelques semaines. Ce rapport explique que les prévisions les plus pessimistes sur le réchauffement global devraient probablement être dépassées.

Pourtant samedi dernier peu de Beuvrygeois ont été curieux de savoir ce qu’ils pouvaient essayer de faire pour inverser la tendance sur ces 2 phénomènes qui menacent notre société.

 

Face à ce constat, l’heure est bien à la réflexion. Faut-il simplement continuer à agir du mieux que l’on peut en essayant juste de convaincre nos proches qui n’auraient pas encore fait les efforts que nous faisons au quotidien, ou faut-il s’acharner à dépenser toute son énergie pour prêcher dans le désert ? A l’heure actuelle, nous n’avons pas la réponse.

Merci aux personnes venues samedi et en particulier aux élus, représentants d’associations, ou simples consom’acteurs des communes avoisinantes qui ont compris les enjeux et reconnaissent le travail des Albrans.

 

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Ecologie, Les Albrans, Quoi de neuf ?, Solidarité | 4 Commentaires »

Première sortie pour le Père Noël à Beuvry !

Posté par Joël le 24 novembre 2014

Quelle surprise, ce samedi 22 novembre, pour l’association Les Albrans ! 

Le Père Noël a accordé sa toute première visite de l’année à la branche écocitoyenne de l’association Beuvrygeoise qui organisait une journée de sensibilisation sur la réduction des déchets dans la salle Robert Hazebrouck.

Première sortie pour le Père Noël à Beuvry ! dans Les Albrans pere-noel-2014-beuvry

 

Voulait-il voir si les enfants participants gratuitement à l’atelier « Scrap’ récup’ » étaient tous sages, ou si les adultes étaient nombreux à se préoccuper de l’avenir de ces derniers, en se renseignant sur ce qu’ils pouvaient faire pour changer leurs comportements vis à vis de notre planète ?

Il a sans doute noté que les Beuvrygeois ne s’étaient pas beaucoup déplacés pour participer à la réflexion sur le gaspillage alimentaire. Mais il aura alors constaté que les personnes présentes étaient fortement impliquées.

Ses lutins lui ont expliqué que d’autres visiteurs sont venus aussi apporter leur contribution au cours de la journée, alors qu’il était encore sur son traineau pour arriver jusqu’à Beuvry.

Nous avons à notre tour précisé au Père Noël que certains Beuvrygeois, habitués à soutenir les actions citoyennes des Albrans, ont eu la gentillesse de s’excuser de leur absence exceptionnelle cette année, car ils étaient retenus par des obligations professionnelles ou des problèmes de santé.

Pour tous les autres, y compris ceux qui ne font que des apparitions exceptionnelles certaines années, il parait que le Père Noël voit tout et entend tout…

serd-2014-16-c 2014 dans Les Albrans


Publié dans Les Albrans | 1 Commentaire »

Actions dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets

Posté par Joël le 12 novembre 2014

 

Actions dans le cadre de la Semaine Européenne de Réduction des Déchets dans Comprendre pour Agir affiche-reduction-des-dechets-2014

 


Publié dans Comprendre pour Agir, Ecologie, Immanquable, Les Albrans, Manifestations, Solidarité | Pas de Commentaire »

Préparation de la 5ième édition : Ensemble, redonnons vie à nos déchets

Posté par Joël le 3 novembre 2014

 

Pour la Semaine Européenne de Réduction des Déchets, l’association Beuvrygeoises « les Albrans » vous invite à préparer les collectes qui auront lieu :

 

le samedi 22 novembre 2014 de 10h00 à 18h00

Salle Robert Hazebrouck – Prévôté de Gorre à BEUVRY

 

- Bouchons en plastique et bouchons en liège (séparément SVP)

- Capsules Nespresso et gourdes de compotes à boire (genre Pom’ potes)

- Pots en verre vides :  nourriture bébés (avec leurs couvercles) ou et pots à yaourt 

- Jouets et livres

Pour redistribution à des associations locales dans le cadre d’une démarche éco-citoyenne, créative et solidaire.

 bannière animée vêtements


Publié dans Comprendre pour Agir, Ecologie, Les Albrans, Manifestations | Pas de Commentaire »

16 octobre – Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

Posté par Joël le 15 octobre 2014

16 octobre - Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire dans Comprendre pour Agir

A la veille du 16 octobre, je souhaite aborder un sujet préoccupant.
En France, on estime que 38 kg de nourriture consommable sont jetés toutes les secondes.
Chaque année, plus de 7 millions de tonnes de déchets alimentaires sont jetés tout au long de la chaîne alimentaire !

 

16 octobre – Journée Mondiale de l’alimentation

Chaque année, le 16 octobre, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture célèbre la Journée mondiale de l’alimentation, qui commémore la date de sa création en 1945.

C’est pour cette raison que la France a choisi cette date pour journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire.

 

Le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est le fait de jeter ou de supprimer des aliments encore comestibles.

Il se produit tout au long de la chaîne d’approvisionnement, depuis le stade de la production agricole jusqu’à celui de la consommation, en passant par le stockage, la transformation, la distribution et la gestion.

 

Dans les pays riches, le gaspillage serait essentiellement dû au circuit de distribution : les distributeurs prennent peu de risque avec les dates de péremption et jettent les produits qui ne sont visuellement pas parfaits. D’énormes quantités de nourriture sont également perdues au cours des processus de transformation des aliments, lors de leur transport, mais aussi dans nos cuisines.

 

Des chiffres vertigineux

Chaque Français jette 7 kilos d’aliments non consommés et encore emballés par an. À ce chiffre, il faut ajouter les restes de repas, fruits et légumes abîmés, le pain… soit un chiffre de l’ordre de 13 kilos/habitant/an.

Le gaspillage alimentaire représenterait donc près de 20 kg/habitant/an !

Ce gâchis représente une perte de 400 euros par an et par foyer.

Mais les Français ne sont pas les seuls à gaspiller.

Au niveau mondial, la nourriture produite non consommée engloutit chaque année 250 km3 d’eau, soit le débit annuel du fleuve Volga en Russie ou trois fois le Lac Léman.

La nourriture produite non consommée occupe 1,4 milliards d’hectares de terres : près de 30% des terres agricoles mondiales.

Des chiffres choquants lorsque l’on sait que 13% de la population mondiale souffre de sous-alimentation. Autrement dit, un quart des pertes de produits alimentaires serait suffisant pour nourrir les 870 millions de personnes qui meurent de faim sur terre !

Le gaspillage alimentaire dans l’Union Européenne

Près de 50 % d’aliments sains sont gaspillés chaque année dans l’Union Européenne, par les ménages, les supermarchés, les restaurants et la chaîne alimentaire.

Alors que 79 millions de citoyens Européens vivent au-dessous du seuil de pauvreté et que 16 millions dépendent de l’aide alimentaire d’œuvres de charité !

Face à ce constat, le Parlement européen a adopté le 19 janvier 2012 une résolution demandant des mesures urgentes pour réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025.

L’année 2014 a ainsi été déclarée « Année européenne de lutte contre le gaspillage alimentaire » afin de sensibiliser les citoyens européens sur l’importance de ce problème.

 

Conséquences environnementales

En plus des aspects économiques (gaspiller de la nourriture, c’est indéniablement gaspiller de l’argent) et éthiques, le gaspillage alimentaire mondial a des conséquences énormes sur notre environnement.

Toutes les étapes du cycle de vie des aliments consomment de l’eau et engendrent 20 % du total des émissions de gaz à effet de serre d’un Français. Il faut par exemple 16.000 litres d’eau pour produire 1 kilo de viande rouge. 3 kg de gaz à effet de serre sont émis par repas.

De plus, le transport, la transformation, la distribution alimentaire génèrent une dépense énergétique et une consommation d’eau importante. Il en est de même pour le traitement et le transport des déchets alimentaires.

 

Qui peut agir ?

Tout le monde ! Collectivités locales, entreprises agroalimentaires, enseignes de la distribution, restaurations collective ou commerciale, administrations, établissements d’enseignement, établissement publics, organismes de gestion, associations,… et plus largement chaque citoyen.

Pour mobiliser l’ensemble des acteurs, l’État, dans le cadre du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, a pris 11 engagements et notamment celui d’instaurer une journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, fixée au 16 octobre.

 

Que faire au quotidien ?

Nos mères ou nos grand-mères avaient l’art d’accommoder les restes. Il n’y a pas si longtemps, on inculquait encore aux enfants qu’il ne faut pas « avoir les yeux plus gros que le ventre ».

Et si on revenait aux pratiques d’antan pour réduire le gaspillage alimentaire ?

De nombreuses astuces sont très faciles à adopter : acheter des quantités adaptées, prévoir les menus pour les jours à venir et acheter les produits en conséquence, examiner les dates de péremption, respecter la chaîne du froid, ranger logiquement les aliments au réfrigérateur et le nettoyer régulièrement, pratiquer le compost, préférer les fruits et les légumes de saisons… et pourquoi ne pas partager un repas lorsque l’on s’est trompé dans les quantités.

 

Le gaspillage alimentaire vu de Beuvry

La 6ème édition de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets aura lieu du 22 au 30 novembre 2014. Constatant qu’aucune action n’avait été menée localement en 2009, l’association Beuvrygeoise « Les Albrans » a organisé dès 2010, une journée de sensibilisation à la réduction des déchets. Les différents aspects de la réduction des déchets ont été abordés dans les précédentes actions de sensibilisation des Albrans.

La 5ième édition sera axée principalement sur la réduction des déchets alimentaires.

Vous pouvez donc déjà noter sur votre agenda ce rendez-vous, le samedi 22 novembre à la salle Robert Hazebrouck.

 

Soyons consom’acteurs !

 

Liens utiles

Site officiel de la SERD : Semaine Européenne de la Réduction des Déchets

Site officiel de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire

 


Publié dans Comprendre pour Agir, Ecologie, Les Albrans | 4 Commentaires »

12345...8
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77