• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

2020, une année qui compte !

Posté par Joël le 31 décembre 2019

 

La nouvelle année comptera d’une manière ou d’une autre pour chacun d’entre nous :

Année du brevet des collèges, du bac, de la majorité ou du permis de conduire pour la jeunesse. 

Année de la retraite pour ceux qui auront la chance d’échapper à une réforme néfaste ! 

Année de mariage ou de naissance peut-être ? 

Année de renouveau, professionnel ou autre.

Année du début ou de la fin de quelque chose…

 

 bonne année 2020

 

Ce sera peut-être aussi une année où l’on comptera ?

Certains compteront leurs points, d’autres leurs voix…

D’autres encore compteront les années qui leur restent avant la retraite ou les années supplémentaires qui les éloigneront de celle-ci ?

Quelques-uns compteront le nombre d’habitants perdus ou gagnés dans leur commune.

Et certains compteront leurs décennies.

 

 

J’espère que 2020 comptera pour vous de manière très positive et

je vous souhaite une très bonne année et une excellente santé.

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Ephéméride | Pas de Commentaire »

Liévin, 27 décembre 1974 : Triste anniversaire

Posté par Joël le 27 décembre 2019

 

En tant que fils, petit-fils et arrière petit-fils de mineur, il y a des commémorations historiques qui ne passent pas inaperçues.

Il y a 45 ans, le 27 décembre 1974 a eu lieu la plus grande catastrophe minière en France d’après-guerre. 

Hommage à ces 42 victimes de la catastrophe de Liévin et aux milliers d’autres en 3 siècles exploitation minière. 

 

Noël 1974, les mineurs bénéficient de cinq jours sans descendre au fond. Dans les familles, c’est fête, et plus encore dans les familles polonaises, car le 26 c’est la Saint Etienne, la fête nationale.

Vendredi 27 décembre, il faut se remettre au travail. 90 hommes étaient descendus à 710 mètres de profondeur, en ce premier jour de reprise du travail après les fêtes de Noël, afin de préparer le chantier pour l’abattage. Moins d’une cinquantaine d’entre eux remonteront vivants à la surface…

Liévin, 27 décembre 1974 : Triste anniversaire dans Bassin minier catastrophe-lievin

A 6 h 19 , un coup de grisou suivi d’un coup de poussière se produit au fond d’une galerie de la fosse 3, dite Saint-Amé du siège 19 du groupe de Lens-Liévin. À 8 h, la nouvelle se répand dans les corons. Les familles qui accourent se heurtent aux grilles fermées…

Au fil des heures, la liste des victimes s’allonge : 42 morts âgés entre 25 et 52 ans et 8 blessés. Cette tragédie laissera aussi 40 veuves et les 116 orphelins dans la plus grande détresse. Les mineurs employés sur les tailles voisines sont mobilisés pour les secours mais leur aide demeure limitée. Ils sont assaillis  par les épouses et les proches des mineurs absents : on donne un nom, on demande des détails, on espère encore que le père, le mari, le fils en a réchappé.

Très vite, la première caméra de télévision est sur les lieux.

 

Toute une région en deuil

Le 31 décembre à 9h30, des milliers de personnes sont rassemblées sur la place de l’Hotel de Ville de Liévin, pour les obsèques des victimes de cette tragédie.

Le délégué mineur de la fosse 3, parlant au nom de toutes les organisations syndicales du Bassin, s’interroge sur les conditions de sécurité dans les mines :

« La réglementation actuelle est-elle suffisante, les connaissances et les mesures de sécurité sont-elles suffisamment développées ? … Nous devons mobiliser toutes les énergies, toutes les ressources nécessaires pour que ce dur et noble métier de mineur puisse s’accomplir dans le respect absolu de la personne humaine, pour que, plus jamais, les mineurs ne soient victimes de ce que certains appellent la fatalité ».

L’enterrement lieu en présence de Jacques Chirac, premier ministre, qui promet que « toute la lumière sera faite » et « toutes les conséquences tirées ».

Monsieur Darras, député-maire de Liévin déclare « Il ne faut plus que, pour un mineur, gagner sa vie soit aussi affronter la mort … ».

 

Bassin minier Nord Pas-de-Calais

Quelles étaient les conditions de travail des mineurs, en 1974 ? 

A la Direction régionale des Houillères, c’est le silence absolu. Dans les médias, rien ne filtre et les élus locaux ne sont pas plus loquaces !

Normalement, le mineur travaille avec des gants spéciaux et porte des chaussures renforcées, ou des bottes, qu’on utilise dans les secteurs où il y a de l’eau. Mais le problème, c’est de s’en procurer ou de les remplacer. Les accidents matériels ne se comptent plus. Les moyens sont quasi inexistants : manque de matériel et de personnel disponible. On nettoie les motrices sans garde-corps, le matériel de soutènement n’est pas toujours livré en quantité suffisante, ni adapté au lieu de travail. On travaille « à découvert »…

Et comme dans Germinal, encore à en 1974, si les mineurs veulent gagner leur vie, ils doivent négliger l’étaiement de la taille, les « prix de tâche » étant peu élevés. Dans une taille, on utilise des explosifs pour faire sauter des roches afin de tenir la cadence et accélérer le rendement. Avant le tir, tous les ouvriers sont censés sortir de la taille… mais pour gagner du temps, on éloigne seulement les ouvriers les plus proches du lieu de l’explosion, et même les installations continuent à fonctionner ! Une rupture de tuyauterie à air comprimé accompagnée d’un dégagement de poussière au moment de l’explosion, et c’est la mort !
Au fond de la mine, des portes dites d’aérage canalisent l’air nécessaire à la respiration des hommes et à l’évacuation de l’air vicié ; elles doivent toujours être dans la position fermée. Malgré tout, les portes sont très souvent ouvertes, là aussi, pour aller plus vite.

Les règles de sécurité apprises au centre d’apprentissage ne peuvent être appliquées au travail. « Ici, tu n’es pas à l’école, tu es à la fosse ! ». Il faut donc travailler « avec les moyens du bord » et obéir aux ordres, quels qu’ils soient, sous peine de sanctions, une amende, une retenue sur la paie, ou un poste plus pénible.

plan-catastrophe-lievin énergie dans Ce blog - son auteur

La population réclame la vérité.

Tout d’abord les responsables évoquèrent un coup de poussier. L’utilisation du marteau-piqueur et plus encore des haveuses mécaniques augmentait considérablement la présence de fines particulières de carbone dans les mines. Hautement inflammables, elles favorisaient les explosions dévastatrices.

Mais, très vite, les experts en arrivent à une autre conviction. Les corps remontés du fond sont été autopsiés : les autopsies révèlent la présence de grisou. L’accident est donc lié à un coup de grisou. Bien sûr, comme d’habitude, les responsables des Charbonnages de France évoquent la fatalité.

Du côté des gueules noires, pas question de faire payer les lampistes !

L’instruction judiciaire est finalement confiée au juge d’instruction Henry PASCAL, qui avait défrayé la chronique lors du sordide assassinat d’une adolescente à Bruay-en-Artois le 5 avril 1972. Ce dernier descend dans la fosse habillé en mineur.

Très vite les langues se délient : la surveillance des chantiers aurait laissé à désirer et plus grave encore, les mesures de grisoumétrie n’ont été que partiellement effectuées…

 

Bassin minier Nord Pas-de-Calais

Le jeudi 5 juin, le juge Pascal inculpe le directeur du siège 19 dont dépend la fosse 3 bis. pour « homicide et blessures involontaires ». Inculpé ne veut pas dire coupable ; au directeur de siège de faire disparaître les présomptions de responsabilité qui pèsent sur lui.

Le juge Pascal est rapidement dessaisi. L’affaire est finalement renvoyée devant le tribunal de Béthune le 3 novembre 1980, soit six ans après la catastrophe. 

Le 23 janvier 1981, le tribunal de Béthune prononce la « faute inexcusable de l’employeur », la Société des Houillères du Nord et du Pas-de-Calais, qui est déclarée civilement responsable. C’est une première !

Mais la société fera appel, et le jugement définitif qui surviendra en 1984 n’établira finalement pas « la faute inexcusable des Houillères », à la grande colère des familles, et du monde ouvrier.

Le seul à payer sera l’ingénieur responsable de la fosse de Liévin, condamné à 10.000 francs d’amende pour « négligence en hommes et en matériel pour détecter la présence de grisou dans ce puits ».

 

Tous les ans, la ville de Liévin commémore ses victimes qui sont encore dans tous les esprits, lors d’une cérémonie solennelle, devant la stèle Saint-Amé. Habitants, anciens mineurs, familles des disparus, pompiers, élus et représentant syndicaux se réunissent pour un moment de recueillement.

 

A lire ou à relire :

Liste des catastrophes du bassin minier Nord – Pas-de-Calais

10 mars 1906 : la catastrophe de Courrières

Les dates marquantes pour le bassin minier Nord-Pas-de-Calais

Le passé minier de Beuvry

Le régime spécial des mineurs


Publié dans Bassin minier, Ce blog - son auteur, Ephéméride, Vidéo | 1 Commentaire »

Le temps et l’envie

Posté par Joël le 25 août 2019

 

Après 11 ans d’existence, mon blog est resté sans nouvel article depuis près de 100 jours.
Pour répondre aux personnes qui ont eu la gentillesse de s’informer sur les raisons de ce silence et de prendre de mes nouvelles, voici quelques lignes…

 

Pour administrer un blog, il faut du temps, il faut aussi avoir envie de le faire (avoir quelque chose à raconter, à partager), et aussi avoir quelques petites connaissances pour gérer l’éditeur de blog. Sur ce dernier point, je vous invite à retrouver d’anciens articles en cliquant ICI.

 

Avoir du temps…

Le tri de photos, le recadrage, la mise au format pour être ajouté à un blog… tout cela prend un temps que certains sous estiment peut-être. La recherche d’informations, la comparaison des sources puis la rédaction d’une synthèse et la mise en forme pour être publié sur un blog peut parfois s’avérer également chronophage.

Il faut donc du temps, et depuis plus d’un an, je n’en ai pas trouvé autant que je l’aurai souhaité.

Entre vie professionnelle et vie familiale, nous avons tous des périodes où l’on se dit que « ça passe trop vite ».

 internaute gif humour beuvry web

Avoir envie de continuer

Nous avons des périodes où nous pouvons avoir envie d’écrire, de raconter des choses, de travailler des sujets et de partager le fruit de nos recherches. Et puis d’autres où la motivation est moins forte.

On peut aussi être déçu du résultat, du peu d’intérêt que les autres portent à notre travail et parfois surpris du manque de reconnaissance…

C’est un peu comme pour l’investissement dans la vie associative. On donne de son temps, sans compter, et sans attendre d’ailleurs de reconnaissance. Mais, si on s’aperçoit que d’autres personnes peuvent recevoir des éloges sans avoir fait de miracle, sans avoir donné plus de temps que soi-même, et surtout qu’au hasard d’une conversation quelqu’un vous fait remarquer que « toi aussi, tu as fait beaucoup… », alors le doute s’installe. Et même si on n’attend rien en retour de l’investissement, le manque de reconnaissance peut nous laisser un peu perplexe.

Si cette situation que chacun surmonte de manière différente en fonction de son caractère ou de son vécu s’ajoute à une période de moindre disponibilité, alors on fait une pause… plus moins longue.

 

Si vous avez lu certains de mes articles précédents peut-être celui-ci ne fera que compléter ce que vous avez déjà compris.

 


Publié dans Associations, Ce blog - son auteur | Pas de Commentaire »

Juste quelques lignes, juste quelques articles, juste quelques années…

Posté par Joël le 24 mars 2019

 

Il y a quelques jours, je me suis demandé si je n’allais pas faire un 3ème article sur le syndrome de Cassandre. Finalement, j’ai choisi aujourd’hui de partager ma réflexion sous un autre angle.

En effet, lorsque l’on écrit, il arrive souvent d’avoir l’impression de ne pas être « entendu ». Mais quand on s’exprime dans certaines réunions sensées faire bouger ou faire changer les choses… ce n’est pas forcément mieux !

 

J’ai ouvert ce blog il y a plus 10 ans, juste pour faire un comparatif des différents hébergeurs… Je ne savais pas trop ce qu’il deviendrai.

J’ai utilisé ce moyen d’expression pour partager des informations sur Beuvry (manifestationshistoirepopulationvie associative…),ainsi que les résultats de recherches effectuées sur différents sujets touchant de près ou de loin la commune (transports en communenvironnementréseau hydraulique régionalinformations pratiques…)

J’ai par formulé des propositions, des idées, qui n’ont pas reçu beaucoup d’écho. En voici pour mémoire quelques unes :

Boîte à lire ou boite à livres

Qu’est-ce qu’un pédibus ?

Les voyettes de Beuvry

La sécurité routière, vue de Beuvry

 

 Juste quelques lignes, juste quelques articles, juste quelques années... dans Ce blog - son auteur Ma%C3%AEtrise-de-soi

Et parfois, parmi celles-ci certaines réapparaissent… sous une forme ou sous une autre.

 

Pour comprendre dans quel état d’esprit je publie le présent article, vous pouvez aussi lire ou relire :

Réponses collectives à propos des blogs

6 ans

Réflexions personnelles et méthodes de travail

Le syndrome de Cassandre – suite

Les dossiers de Beuvry

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Zoom sur | 1 Commentaire »

Meilleurs vœux pour l’année 2019

Posté par Joël le 31 décembre 2018

 

A quelques heures du réveillon, je vous souhaite une très belle et douce année 2019.

Certains d’entre vous le savent déjà : un mot, une petite phrase ou une image peut avoir un sens caché ou délivrer un message particulier.
J’ai choisi cette image pour ce passage à l’année 2019 ; peut-être trouverez-vous le(s) message(s) que celle-ci peut porter.

 

bonnée année 2019

 

L’année qui s’achève a été un peu compliquée, je n’ai pas pu publier comme je le souhaitai sur mon blog. Et je ne peux garantir que j’aurai davantage de temps en 2019. Il est vrai que parfois, certaines personnes sont plus actives sur internet une année et pas du tout les suivantes…

 


Publié dans Ce blog - son auteur | Pas de Commentaire »

11 Novembre à Beuvry

Posté par Joël le 10 novembre 2018

 drapeau france

 

Demain, nous serons sans doute plus nombreux que les autres années à commémorer l’armistice de 1918 et rendre hommage aux victimes de ce terrible conflit mondial.

L’année prochaine, à 5 mois d’une échéance électorale, certains auront peut-être envie de venir aux commémorations du 11 novembre.

Combien seront-ils aux manifestations patriotiques suivantes ?…

Espérons que cette grande commémoration, à l’occasion du centenaire de l’armistice, ne soit pas une des dernières.

 

cimetiremillitairebeuvry1.jpg

 

Comme tous les ans, et comme à chaque manifestation patriotique, l’Harmonie de Beuvry sera présente ce 11 novembre 2018.

 

harmonie de Beuvry harmonie beuvry stèle jean moulin 2009 hamonie pas de Calais harmonie de Beuvry 8 mai 2012 Beuvry 62660  11 novembre 2012 à beuvry  harmonie de Beuvry 18 juin 2015 harmonie de Beuvry 11 novembre 2015 à  Beuvryharmonie beuvry commémoration CNR Beuvry 2017 11 novembre 2017 Beuvry

 

Voici quelques-un de mes articles au fil des années :

Monument aux morts – place de la Liberté à Beuvry

Zoom sur le cimetière militaire de Gorre

Zoom sur le cimetière militaire de Beuvry centre

Cérémonies de l’armistice le Mardi 11 novembre à Beuvry (2008)

11 Novembre : jour de mémoire

Commémorations du 11 novembre vu de Beuvry

Photos du 11 novembre 2012 à Beuvry

11 novembre 2013 à Beuvry

Le 11 novembre 2013 en images

Les Journées Nationales Commémoratives

Notre Dame de LORETTE

Cérémonies du 11 novembre 2015 à Beuvry

22 juin 1916 – l’enfer de Verdun (à la mémoire de mon grand-oncle)

Cérémonie du 11 novembre 2016 sous le soleil à Beuvry

Commémoration du 11 novembre 2017 à Beuvry

Hommage aux soldats Indiens mort en France pendant la première guerre mondiale

 

harmonie beuvry


Publié dans Bassin minier, Ce blog - son auteur, Commémorations, Conseil municipal, Harmonie de Beuvry, Immanquable | Pas de Commentaire »

Bonne et heureuse année 2018

Posté par Joël le 31 décembre 2017

 

Où est passé le temps des cartes de vœux aux paysages enneigés, aux oiseaux sur une branche ou autres scènes d’une nature préservée, au dos desquelles on formulait des souhaits personnalisés pour chacun ?

Elles ont largement laissé place aux messages de masse sur les réseaux sociaux et aux « textos » depuis un certain nombre d’années.

« Il faut vivre avec son temps ! » me dira-t-on… oui mais quand même !

 

De plus, le « copier-coller » étant devenu un sport pour certains, les messages de vœux manquent parfois d’originalité.

On peut parfaitement utiliser ces moyens de communication tout en y apportant sa touche personnelle, sur la forme et sur le fond.

Bien sûr, les vœux de bonne santé, de réussite individuelle, de sérénité et de paix reviennent chaque année et je les formule cette année encore avec sincérité pour vous et pour vos proches.

Mais il y a bien des sujets sur lesquels j’aimerai formuler également des souhaits pour l’année nouvelle…

J’en ai choisi un à partir de photos que j’ai prises lors d’une promenade en forêt.

Bonne et heureuse année 2018 dans Ce blog - son auteur voeux-2018

Ces facéties de la nature nous rappellent combien celle-ci est fragile…

 

Je souhaite pour 2018 : que la prise de conscience que notre environnement est plus que jamais menacé se renforce et que chacun y participe dans l’intérêt des générations futures.

Formuler des vœux pour la prochaine année est une excellente chose… Mais formuler des souhaits sur du long terme et agir réellement (sans attendre une bonne occasion pour faire parler de soi) afin de les concrétiser pour un avenir durable est indispensable.

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Ecologie | 1 Commentaire »

Bonne fin d’année 2017

Posté par Joël le 23 décembre 2017

Père Noël neige animé

 

Toute la famille se joint à moi pour vous adresser nos vœux les plus

sincères d’espoir, de bonheur et de paix pour cette période de fêtes.

 

Bonne fin d’année et Joyeux Noël à tous !

 

carte noël

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Festivités | Pas de Commentaire »

Un million de visites !

Posté par Joël le 9 juin 2017

 

J’ai ouvert mon blog il y a presque 9 ans.
Hier, il a passé le cap du million de visites.
Lorsque j’ai ouvert ce blog, je n’imaginai pas atteindre ce nombre, ni même garder ce blog ouvert si longtemps.

Un million de visites ! dans Ce blog - son auteur prendre-son-envol

 

À propos du compteur de visites…

Bien entendu, il ne s’agit pas d’un million de personnes différentes qui ont visité le blog.

Chaque jour, le nombre de visiteurs est comptabilisé automatiquement par le système. Si vous venez plusieurs fois sur le blog la même journée à partir de la même connexion internet, vous n’êtes comptabilisé qu’une seule fois. Si vous visitez à nouveau le blog le lendemain, ou un autre jour, vous êtes comptabilisé une nouvelle fois.

Sur les 750 articles et pages, environ la moitié ont été publiés sur 30 premiers mois. C’est pourtant lorsque j’ai ralenti le rythme des articles que le nombre de visiteurs quotidiens a augmenté. Partant de quelques dizaines par jour, il a atteint une moyenne de 500 pour les années 2011 et 2012, avec des journées à plus de 1.000 visiteurs.

 

L’origine de ce blog… petit rappel

Lorsque j’ai ouvert ce blog à la fin de l’été 2008, je venais de découvrir internet. Mon objectif était de faire un comparatif des différents hébergeurs. J’avais prévu de fermer tous les blogs d’essai après avoir choisi un hébergeur pour un groupe de personnes.
Une personne m’avait conseillé de garder un blog pour m’exprimer sur Beuvry. Je publiais donc le premier article de présentation le 2 octobre 2008.

 

Tout Beuvry sur le web

J’avais choisi de nommer ce blog « Tout Beuvry sur le web » car dans la phase de découverte du monde du blogging, j’ai créé une page de liens, vers les sites et blogs de Beuvry, ou en rapport avec la ville, intitulée « tout Beuvry sur le Web ».
Quand j’ai suivi le conseil de garder ce blog, j’ai placé le titre de cette page dans le bandeau du blog.

bandeau-tout-beuvry dans Le saviez-vous ?

 

Vu à Beuvry, vu de Beuvry

Il y a quelques mois, j’ai modifié le bandeau avec le titre « Vu à Beuvry, vu de Beuvry » qui correspond d’avantage au contenu (avec le sous-titre « Tout Beuvry sur le Web » comme repère).

Malgré une quarantaine de catégories, il y a certains sujets peu ou pas présents. Par exemple, j’ai décidé dès le début de ne pas entrer sur le domaine politique. De même les articles sur le sport ne sont pas très nombreux.

Il n’y a donc pas vraiment tout ce qui concerne Beuvry sur ce blog.

En revanche, j’ai souvent écrit sur des sujets qui ne concernent pas uniquement Beuvry, mais en rapport avec une préoccupation ou une actualité Beuvrgeoise : pollution, eau, transports en commun, histoire, population…
Depuis j’ai aussi publié des articles qui ne sont pas forcément en rapport avec la commune, mais qui pourraient entrer dans une catégorie « comment un simple citoyen perçoit tel sujet depuis une commune de province comme Beuvry ».

bandeau-vu-a-beuvry dans Quoi de neuf ?

 

Quelques articles en rapport avec la longévité de mon blog :

Curieuse coïncidence

Les dossiers de Beuvry

« Tout Beuvry sur le Web » est toujours là !

6 ans

Réflexions personnelles et méthodes de travail

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Le saviez-vous ?, Quoi de neuf ? | Pas de Commentaire »

Bonne année 2017

Posté par Joël le 4 janvier 2017

 

Il y a quelques années, on disait que l’on a jusqu’au 31 janvier pour présenter ses vœux.
Aujourd’hui tout va très vite, la tendance est à présenter des vœux pour l’année suivante dès les derniers jours de décembre.
Les « textos » ont la côte, on envoie le même message  à tout son répertoire le 1er janvier à 00h01.
On transfert des formules « originales » recopiées sur internet, qui de fait, ne sont plus vraiment originales…

Au-delà des toutes ces méthodes « modernes » pour présenter ses vœux, on peut aussi se poser quelques heures ou quelques jours et formuler simplement le souhait que cette nouvelle année soit meilleure que les précédentes, que nos expériences bonnes ou mauvaises nous servent à avancer et qu’il faut espérer en l’avenir malgré les difficultés et les obstacles.

J’ai finalement trouvé dans cette phrase d’Albert Einstein le sens que je voudrais donner à mes vœux pour 2017 :

« Apprendre d’hier, vivre pour aujourd’hui, espérer pour demain. »

Que cette année nouvelle vous permette de profiter des bons moments et que vos espoirs se concrétisent.

 

 Bonne année 2017 dans Ce blog - son auteur bonneannee

 


Publié dans Ce blog - son auteur | Pas de Commentaire »

12345...11
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77