• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Bonne et heureuse année 2016

Posté par Joël le 31 décembre 2015

 

Chaque année, certains rivalisent d’originalité pour formuler des vœux pour le nouvel an : humour, mystère, philosophie…

On pense bien souvent à souhaiter une nouvelle année « exceptionnelle ».

Mais quand l’exceptionnel se traduit par la folie meurtrière, par des événements climatiques de plus en plus inquiétants, par une situation économique toujours pire que l’année précédente, on finit par ne plus vraiment vouloir que l’année suivante soit « exceptionnelle ».

 

Je reprendrais donc une petite phrase prononcée par une amie qui se reconnaitra et qui nous fait sourire depuis des années :

Je vous souhaite une année normale.

 Bonne et heureuse année 2016 dans Ce blog - son auteur bonne-et-heureuse-annee-2016

Que la normalité revienne dans les comportements de chacun, qu’aucun groupe ne cherche à se distinguer par des comportements inqualifiables.

Que chacun reprenne une vie simple, en consommant des produits locaux et en limitant sa consommation d’énergie et ce de manière naturelle et sans « en faire des tonnes ». A quoi bon se déclarer sensible à l’avenir de la planète si une fois que les caméras et appareils photos ont disparus on laisse se poursuivre des pollutions de grande ampleur et on multiplie les dépenses énergétiques ?

Que la normalité d’une retraite suffisante, ou d’un salaire décent et en rapport avec les compétences et l’effort fournit, devienne la règle pour que tout le monde puisse vivre en harmonie sans envier ou critiquer l’autre.

Que les grands décideurs prennent des orientations enfin normales pour un retour aux fondamentaux de la vie.

Qu’une meilleure qualité de vie ainsi obtenue contribue alors à une meilleure santé.

 

Pour toutes ces raisons, je vous souhaite simplement et sincèrement une année « normale ».

 

profile-fb-26-12-2015 2015 dans Ephéméride


Publié dans Ce blog - son auteur, Ephéméride | Pas de Commentaire »

Conférence sur le climat vue d’en bas

Posté par Joël le 19 novembre 2015

Conférence sur le climat vue d’en bas dans Ce blog - son auteur Logo_COP_21_Paris_2015

De nombreuses questions se posent sur le changement climatique.

Bien avant les rassemblements internationaux, de personnalités politiques et conseillers divers, pour lesquels on a vu de nombreuses communications avant les événements terribles qui ont une nouvelle fois frappé la France, des scientifiques se sont posées ces questions et ont tenté d’y répondre :

  • Le climat évolue-t-il naturellement ?
  • Les activités humaines peuvent-elles modifier le climat ?
  • Les activités humaines peuvent-elles changer la composition de l’atmosphère ?
  • A-t-on observé récemment un changement du climat ?
  • Peut-on estimer les changements climatiques qui se produiront au cours du XXIe siècle ?
  • Quelle sera l’évolution du climat si nous ne changeons rien à notre mode de vie ?
  • Les conséquences du changement climatiques peuvent-elles être graves ?
  • Peut-on envisager de limiter les émissions pour réduire l’ampleur du changement climatique ?
  • L’épuisement des ressources mondiales en combustibles fossiles suffira-t-il à empêcher un bouleversement du climat ?
  • Comment convaincre les plus pollueurs d’infléchir réellement leurs comportements ?

 

De leur côté, des acteurs locaux n’ont pas non plus attendu ces grands événements médiatiques. Ils se sont documenté par eux-mêmes et ont essayé depuis des années de faire passer des messages, armés uniquement de leur bonne volonté et de quelques moyens matériels basiques :

  • Manifestations organisées localement et inscrites dans une logique Nationale ou Internationale en suivant les calendriers des autres manifestations : journée des zones humides, journée mondiale de l’eau, journée des mers et océans, semaine de la mobilité, semaine européenne de réduction des déchets, mais aussi série d’actions dans le cadre de l’année mondiale de l’eau (2013),  de l’année internationale de l’énergie durable pour tous (2012), de l’année des forêts (2011) ou encore l’année européenne de la lutte contre le gaspillage alimentaire (2014)…
  • Informations relayée sur des pollutions locales (cyanure dans un marais, développement anarchique de plantes aquatiques envahissantes,…) et tentative de mobilisation sur tous ces problèmes.
  • Actions concrètes de reboisement, d’entretien d’une zone humide…

 

Que d’énergie humaine dépensée pour tenter modestement de modérer notre consommations d’énergie, de modifier notre comportement vis-à-vis de la nature !

Cet engagement citoyen laisse place parfois des phases d’interrogation sur l’utilité de toutes ses actions passées presque inaperçues auprès des personnes qui demain jureront que la conférence sur le climat les passionne, que la maitrise des déchets les intéresse, que l’état des cours d’eau de la région les préoccupe, et même pour certains que tout ce qui se passe dans leur commune les a toujours captivé alors que l’on ne les pas vus plus que les autres lors d’actions citoyennes organisées dans ladite commune sur tous ces sujets.

Si les convictions demeurent, l’investissement personnel dans l’action locale peut avoir tendance à s’estomper faute de résultat ou prendre d’autres formes.

 

A lire ou à relire :

Le syndrome de Cassandre

Réflexions personnelles et méthodes de travail

Le paquet énergie-climat pour 2030, vu de Beuvry

Je n’en sais rien et ça m’est égal…


Publié dans Ce blog - son auteur, Climat, Comprendre pour Agir, Ecologie | Pas de Commentaire »

Qu’est-ce qu’un pédibus ?

Posté par Joël le 28 juin 2015

Le Pédibus, est un bus … sans bus.

Pédibus

Un autobus pédestre – ou pédibus – est un mode de ramassage scolaire alternatif.

L’enfant attend à un arrêt qu’un groupe de marcheurs et d’adultes accompagnateurs viennent le chercher pour partir à l’école.

Le convoi suit un itinéraire précis pour arriver en toute sécurité et à l’heure à l’école.

Comme le bus, les enfants rejoignent des points d’arrêts déterminés au plus près de leur domicile, respectant des horaires de passage bien définis.

Le système est basé sur la participation volontaire de parents d’élèves ou d’accompagnateurs bénévoles (enseignants, autres salariés effectuant le même parcours pour se rendre au travail, élus, retraités…) et parfois par du personnel communal, le tout coordonné par la municipalité, au moins pour la mise en place.

 

Ce mode de déplacement a de nombreux avantages :

Le pédibus favorise les liens sociaux car les parents se rendent mutuellement service et les enfants font le chemin ensemble.

Les enfants peuvent redécouvrir la nature, dialoguer avec leurs camarades….

Cette solution permet de réduire votre empreinte écologique car en allant à pied à l’école plutôt qu’en voiture vous participez à la diminution de la pollution atmosphérique et aux embouteillages devant les écoles.

Ceci offre aussi l’occasion aux enfants (et accompagnateurs) de faire une activité physique quotidienne.

Le pédibus c’est aussi améliorer la sécurité des enfants aux abords des écoles. Moins il y aura de voitures et moins il y aura de risques d’accidents …

C’est aussi éducatif, ils apprennent à traverser une rue, à appréhender les situations dangereuses, en bref, à devenir autonome.

 

cercle infernal cercle vertueux

 

 

 

Il m’est arrivé depuis plus de 6 ans de lancer sur mon blog des sujets qui en apparence n’étaient pas liés à Beuvry… et pourtant la plupart de ces articles (qui semblent sans rapport avec notre commune) ont une raison d’être sur un blog consacré à Beuvry.

 

Ainsi, à la lecture du titre, les beuvrygeois pourraient se dire que cet article n’a rien à voir avec la ville de Beuvry. Pourtant, l’idée m’est venue en écoutant les préoccupations des parents d’enfants scolarisés à l’école La Fontaine (quartier de Gorre) qui résident de l’autre côté du canal.

Compte tenu de la fermeture du pont de Gorre, il serait intéressant de mettre en place un pédibus à la rentrée prochaine, au moins jusqu’à la fin des travaux. Et pourquoi pas continuer par la suite, voire même se servir de cette expérience pour d’autres écoles de la commune….

En ce qui concerne cette première expérimentation à l’occasion de ces travaux importants, les enfants pourraient par exemple être pris en charge au pied de la passerelle qui se trouve à la gare de Beuvry le matin et y être raccompagnés le soir.

 

Plus de sécurité
Un environnement plus sain
Des économies de carburant
Plus de convivialité
Une meilleure hygiène de vie

Plus d’écocitoyenneté

 

Reste à voir si les décideurs trouveront cette proposition à leur goût…

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Conseil municipal, Ecologie, Le saviez-vous ?, Transports, Vie scolaire | 3 Commentaires »

Devoir de mémoire envers la résistance Française

Posté par Joël le 26 mai 2015

 

Le 27 mai 1943, Jean Moulin présida la première réunion du CNR (Conseil National de la Résistance). Le CNR se fixa pour objectifs de coordonner l’action de la résistance, sous l’égide du général de Gaulle, pour que la France parle d’une seule voix sur la scène internationale, mais aussi de préparer l’avenir de la France.

 

Ce 27 mai on commémorera un peu partout cet anniversaire important.

On a constaté que les diverses manifestations patriotiques réunissent peu monde. Il faut dire qu’en dehors des 8 mai et 11 novembre, les horaires des commémorations peuvent ne pas toujours convenir aux personnes ayant une activité professionnelle et des enfants dont il faut suivre les devoirs après la classe. Comme je l’ai déjà fait remarquer dans le passé, on peut d’ailleurs faire le même constat lorsqu’il s’agit de faire une réunion associative. Avant 18H30, il ne faut pas espérer attirer de nombreux salariés.

 

Si on ne peut se rendre systématiquement à ce genre d’événement, on peut aussi à d’autres moments de l’année entretenir la mémoire de ces combattants de l’ombre.

Nous avons eu récemment l’occasion de faire une excursion dans le massif du Vercors. Nous avons profité de cette journée pour parler spécialités locales, géologie, faune et flore, mais le sujet principal était la résistance. En effet, le Vercors est connu pour avoir rassemblé de nombreux résistants durant la Seconde Guerre mondiale.

Vassieux en Vercors

Si vous avez l’occasion de passer dans cette région, après une dégustation de la clairette de Die (avec modération), je vous conseille de monter jusqu’au village de Vassieux en Vercors.

Vassieux en Vercors Vassieux en Vercors

Pour ses hauts faits de résistance durant l’Occupation, ce village a reçu la croix de la Libération par décret du général de Gaulle, en date du 4 août 1945.

Vassieux en Vercors est ainsi devenu la quatrième des cinq collectivités civiles françaises élevées au rang de Compagnon de la Libération avec la mention suivante :

« Village du Vercors qui, grâce au patriotisme de ses habitants, s’est totalement sacrifié pour la cause de la résistance française en 1944. Principal centre de parachutage pour l’aviation alliée sur le plateau, a toujours aidé de tous ses moyens les militaires du Maquis dans les opérations de ramassage d’armes. Très violemment bombardé le 14 juillet, attaqué par 24 planeurs allemands les 21 et 22 juillet, a eu 72 de ses habitants massacrés et la totalité de ses maisons brûlées par un ennemi sans pitié. Martyr de sa foi en la résurrection de la Patrie. »

 Vassieux en Vercors

 

Plus de 70 ans après l’atmosphère de ce petit village reconstruit est toujours chargée de ce douloureux passé.

Vassieux en Vercors

Vassieux en Vercors Vassieux en Vercors

Nous avons notamment visité le musée créé en 1973 par Joseph La Picirella, un ancien maquisard.

Vassieux en Vercors Vassieux en Vercors

Vassieux en Vercors Vassieux en Vercors

 

Liens utiles :

Mémorial de la résistance en Vercors

Musée de la Résistance en Vercors

27 mai 1943 – Première réunion du CNR

Texte de l’appel du 18 juin 1940

 

 

 

Publié dans Ce blog - son auteur, Commémorations, Histoire | Pas de Commentaire »

8 mai 1945 – 8 mai 2015

Posté par Joël le 11 mai 2015

 

Ce 8 mai 2015 on commémorait le 70ième anniversaire de la capitulation sans condition de l’Allemagne.
Le 8 mai 1945, c’est la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe, mais la fin véritable de la Seconde Guerre mondiale interviendra le 2 septembre suivant, avec la capitulation du Japon après les explosions atomiques de Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août.

Pour ceux qui n’attendent pas une décennie ou une échéance électorale, les manifestations patriotiques ont toutes la même importance. Il arrive parfois que pour raison professionnelle, raison de santé ou pour motif personnel, on ne participe pas à telle ou telle commémoration, cela n’enlève rien à la sincérité de ce que l’on appelle le devoir mémoire.

Néanmoins on peut comprendre la déception des anciens combattants de voir peu de monde au monument aux morts lors de ces manifestations patriotiques. Et les appels à respecter ces commémorations de la part des responsables est bien légitime. En revanche certains « appels » peuvent être surprenants surtout lorsqu’ils émanent de personnes que l’on n’a jamais vu à ces « rendez-vous incontournables » durant des années.

 

Le 8 mai étant cette année situé en période de vacances scolaires, nous étions en famille à quelques centaines de kilomètres de Beuvry. Cela ne nous a pas empêché de consacrer quelques minutes pour marquer notre attachement à la liberté et notre gratitude à ceux qui ont donné leur vie pour celle-ci.

 

8 mai 2015 8 mai 2015 8 mai 2015 8 mai 2015


Publié dans Ce blog - son auteur, Commémorations, Histoire, Lieux de mémoire | Pas de Commentaire »

Les voyettes de Beuvry

Posté par Joël le 28 avril 2015

 

Une voyette est une petite voie, un sentier d’accès entre deux habitations, des parcelles cultivées ou des jardins ou encore un petit chemin qui permet de traverser un village à l’abri de la circulation routière.
Ce terme est très utilisé dans notre région et aussi en Bretagne.
En Ancien Français on retrouve aussi le terme proche de « voiete » et en chti on écrit « voïette ».

Une expression chti dit : « El jour qu’i aura pus d’voïette, y aura pus d’amoureux».

 

Les habitants et les écoliers empruntaient chaque jour ces raccourcis dans les villes et villages. Les amoureux s’y retrouvaient après l’école, le mercredi matin (ou le jeudi pour les plus jeunes) ou le dimanche après-midi pour d’autres.

Si les murets qui longent ces chemins de traverse pouvaient parler, ils auraient sans doute à raconter !

Petites aventures ou peut-être épisodes de l’Histoire locale…

Certaines voyettes existent toujours, mais d’autres ont malheureusement disparu ou sont devenues peu praticables.

 

  Les voyettes aux amoureux 

 

Nos voyettes ne voient plus guère d’amoureux passer.

Mais ne doivent pas tomber dans les oubliettes.

Il faut sauvegarder ces chemins du passé.

 

Cela devient urgent de les entretenir.

Pour que Roméo y retrouve sa Juliette.

Et ainsi leur assurer un bel avenir.

Les voyettes de Beuvry dans Ce blog - son auteur voyette-beuvry-2015

El jour qu’i aura pus d’voïette, y aura pus d’amoureux… 


 

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Patrimoine | 2 Commentaires »

La sécurité routière, vue de Beuvry

Posté par Joël le 28 février 2015

 

J’ai expliqué sur ce blog qu’en début janvier, j’avais prévu de compléter mes articles sur la rétrospective de 2014, mais que les événements graves en France m’ont écarté de l’écriture. Parmi les sujets que je voulais évoquer, il y avait les chiffres catastrophiques de la sécurité routière parus en décembre que je comptais mettre en rapport avec les nombreux accidents sur les routes de notre commune, relayés par la presse régionale.

 

Ce sujet me préoccupe depuis de nombreuses années. Dès 2002, en tant que parents d’enfants scolarisés à l’école Léo Lagrange nous avions essayé d’obtenir une oreille attentive auprès de la municipalité de l’époque. A l’automne 2007, le (« nouveau ») maire avait fini par recevoir une délégation de parents. Ce qui déboucha sur des aménagements déclarés alors par l’intéressé comme « provisoires ».

Du provisoire qui dure depuis 7 ans et demi.

Après l’effet de surprise des premiers mois, les aménagements (zone 30 + plots) ont montré leurs limites. Les excès de vitesse ont repris dans ce secteur. La prévention n’a eu aucun effet.

La peur des parents, des usagers des installations sportives, des riverains est revenue avec les excès de vitesse.

Nous avons constaté que de nombreux autres secteurs, de nombreuses autres rues de Beuvry avaient les mêmes problèmes d’insécurité routière.

panneau ralentissez sortie école

J’ai essayé dès 2009 de faire remonter ces préoccupations à divers groupes de personnes qui annonçaient vouloir s’unir pour un avenir meilleur pour les Beuvrygeois. Cependant, à part 3 amis déjà sensibles aux dégâts de la route, absolument aucune de ces personnes n’a accepté de porter un quelconque projet en rapport avec la sécurité routière.

 

On a même pu entendre « c’est le problème des parents d’élèves, nous on ne va pas s’occuper de ce sujet ». Après des années de silence et d’indifférence, nous savons bien qu’il faut rechercher ailleurs des personnes pour mener des actions en rapport avec la sécurité routière.

 

Une piste vient d’être ouverte à l’initiative d’habitants engagés dans le comité de quartier du centre pour agir concrètement. L’idée est de rafraichir les connaissances des ainés sur code de la route .

Un bon début, mais il faudrait « appuyer sur l’accélérateur » du dossier sécurité routière avec des personnes réellement motivées sur du long terme et pas seulement après avoir lu un article de presse ou de blog.

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Conseil municipal, Le saviez-vous ?, Transports, Vie scolaire | 3 Commentaires »

Préservation des zones humides : entre belles déclarations et réalité

Posté par Joël le 2 février 2015

 

Le 2 février est, pour ceux qui se préoccupent réellement de la préservation de notre planète, une journée particulière. Nous célébrons la journée mondiale des zones humides pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le mardi 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne.

 

La Convention de Ramsar a pour mission :

« La conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier ».

 

L’édition 2015 a pour thème :

« des zones humides pour notre avenir ». L’objectif est de souligner le rôle fondamental des zones humides face au changement climatique et ses conséquences. Les zones humides jouent en effet un rôle de régulateur climatique car elles atténuent le réchauffement climatique global.

 

Entre belles déclarations et réalité

Malgré ces instances Internationales, ces journées destinées à faire prendre conscience de la fragilité de notre écosystème, de nombreuses zones humides sont menacées. Des zones sensibles sont même parfois menacées dans des pays qui communiquent beaucoup sur l’environnement, sans mettre en corrélation les déclarations et les décisions.

 

Cette préoccupation, cet intérêt pour la préservation des zones humides, comme d’autres préoccupations (réduction des déchets, préservation des ressources en eau, lutte contre le gaspillage alimentaire…) est symbolisée par une journée d’action et de sensibilisation.

Pour autant, c’est toute l’année qu’il faut agir et sensibiliser sur ces sujets importants. Mais en dehors de périodes où certaines personnes ont besoin d’être vues en public, il est parfois difficile de mobiliser les foules, nous en avons fait l’expérience lors de la journée consacrée à la lutte contre le gaspillage alimentaire dans le cadre de la semaine Européenne de réduction des déchets le 22 novembre 2014.

 

Face à un tel désintérêt, il arrive que les plus motivés fatiguent et abandonnent toute idée d’action future.
Au lieu d’essayer de changer le comportement des autres, il est sans doute plus simple d’agir comme on voudrait qu’ils le fassent. A chacun ensuite de suivre,… ou pas.

 

Se préoccuper de ces sujets, ce n’est pas forcément avoir une position « d’intello », ce n’est pas forcément être seul, le nez plongé dans les bouquins, cela peut être l’occasion de moment en famille ou entre amis. Pour cette édition 2015 de la journée mondiale des zones humides j’ai choisi de partager quelques clichés personnels pris l’été dernier.

marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide

 

A lire ou à relire :

Je n’en sais rien et ça m’est égal…

Le syndrome de Cassandre


Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Ephéméride | 1 Commentaire »

Des beuvrygeois présents à Béthune lors du rassemblement « Je suis Charlie »

Posté par Joël le 11 janvier 2015

je suis Charlie Béthune 2015

Ce samedi 10 janvier 2015, il est à peine 11h00 et la place du Beffroi se remplit. Parmi cette foule de plus en plus compacte, quelques visages connus de Beuvrygeois venus eux aussi pour exprimer leur émotion et défendre les valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité.

je suis Charlie Béthune 2015 je suis Charlie Béthune 2015

Vers 11h30, 11h45 le cortège se met en route, silencieux, digne, avec, pour la plupart des manifestants, une affiche « Je suis Charlie ».

Je suis, tu es, il ou elle est… Nous sommes tous Charlie.

Nous sommes tous Charlie pour défendre la liberté d’expression…

Mais aussi, nous sommes policier, agent d’entretien, passant, client, catholique, juif, musulman ou autre…

Nous sommes humains.

Des beuvrygeois présents à Béthune lors du rassemblement « Je suis Charlie » dans Ce blog - son auteur bethune-est-charlie-10-01-2015-3 je suis Charlie Béthune 2015 bethune-est-charlie-10-01-2015-5 dans Les Albrans

Même s’il était inconcevable de ne pas marquer d’une manière ou d’un autre notre indignation et surtout notre soutien aux proches de toutes les victimes ; toutes les manifestations, toutes les photos de profil Facebook, tous les dessins… ne rendront pas la vie à ces victimes. Toutes ces actions bien légitimes et nécessaires ne seront guère suffisantes, hélas, pour stopper cette barbarie.

 

je-suis-charlie-albrans dans Manifestations

Merci à Camille des Albrans pour ce dessin, et à tous les dessinateurs qui ont exprimé leur soutien aux familles des victimes.

 


J’avais prévu de compléter mes articles sur la rétrospective de 2014 mercredi.

Mais comme des millions de Français j’ai passé beaucoup de temps face aux chaines d’information en continue, l’oreille collée à la radio ou échangeant des impressions sur cette page d’histoire qui a commencé à s’écrire mercredi. Espérons que cette Histoire là se termine très vite.

 

je suis Charlie Béthune 2015 Je suis Charlie, je suis triste, je suis inquiet…

Publié dans Ce blog - son auteur, Les Albrans, Manifestations | 3 Commentaires »

Deux mille quinze, année de tous les défis ?

Posté par Joël le 31 décembre 2014

 

Si l’on s’éloigne de ce contexte festif de fin d’année, on constate bien vite que la situation est loin d’être réjouissante pour tous. Mais cette période donne justement l’occasion de redonner envie, de redonner l’espoir d’un avenir meilleur pour chacun.

 

Et si on tentait de croire en l’impossible ?

On sait bien que le bonheur, la paix et la réussite se construisent jour après jour.
Commençons déjà par y croire, afin de mettre toutes les chances de notre côté.
Relevons des défis, bravons des obstacles et allons de l’avant pour atteindre les plus hauts sommets dans l’accomplissement de nos désirs tout en construisant un avenir serein.

Je souhaite que l’année 2015 vous apporte la santé pour vous et vos proches, l’énergie et les moyens nécessaires à la réussite de vos projets les plus chers.

 Deux mille quinze, année de tous les défis ? dans Ce blog - son auteur echelle

Publié dans Ce blog - son auteur | Pas de Commentaire »

12345...11
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77