• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Qu’est-ce qu’un pédibus ?

Posté par Joël le 28 juin 2015

Le Pédibus, est un bus … sans bus.

Pédibus

Un autobus pédestre – ou pédibus – est un mode de ramassage scolaire alternatif.

L’enfant attend à un arrêt qu’un groupe de marcheurs et d’adultes accompagnateurs viennent le chercher pour partir à l’école.

Le convoi suit un itinéraire précis pour arriver en toute sécurité et à l’heure à l’école.

Comme le bus, les enfants rejoignent des points d’arrêts déterminés au plus près de leur domicile, respectant des horaires de passage bien définis.

Le système est basé sur la participation volontaire de parents d’élèves ou d’accompagnateurs bénévoles (enseignants, autres salariés effectuant le même parcours pour se rendre au travail, élus, retraités…) et parfois par du personnel communal, le tout coordonné par la municipalité, au moins pour la mise en place.

 

Ce mode de déplacement a de nombreux avantages :

Le pédibus favorise les liens sociaux car les parents se rendent mutuellement service et les enfants font le chemin ensemble.

Les enfants peuvent redécouvrir la nature, dialoguer avec leurs camarades….

Cette solution permet de réduire votre empreinte écologique car en allant à pied à l’école plutôt qu’en voiture vous participez à la diminution de la pollution atmosphérique et aux embouteillages devant les écoles.

Ceci offre aussi l’occasion aux enfants (et accompagnateurs) de faire une activité physique quotidienne.

Le pédibus c’est aussi améliorer la sécurité des enfants aux abords des écoles. Moins il y aura de voitures et moins il y aura de risques d’accidents …

C’est aussi éducatif, ils apprennent à traverser une rue, à appréhender les situations dangereuses, en bref, à devenir autonome.

 

cercle infernal cercle vertueux

 

 

 

Il m’est arrivé depuis plus de 6 ans de lancer sur mon blog des sujets qui en apparence n’étaient pas liés à Beuvry… et pourtant la plupart de ces articles (qui semblent sans rapport avec notre commune) ont une raison d’être sur un blog consacré à Beuvry.

 

Ainsi, à la lecture du titre, les beuvrygeois pourraient se dire que cet article n’a rien à voir avec la ville de Beuvry. Pourtant, l’idée m’est venue en écoutant les préoccupations des parents d’enfants scolarisés à l’école La Fontaine (quartier de Gorre) qui résident de l’autre côté du canal.

Compte tenu de la fermeture du pont de Gorre, il serait intéressant de mettre en place un pédibus à la rentrée prochaine, au moins jusqu’à la fin des travaux. Et pourquoi pas continuer par la suite, voire même se servir de cette expérience pour d’autres écoles de la commune….

En ce qui concerne cette première expérimentation à l’occasion de ces travaux importants, les enfants pourraient par exemple être pris en charge au pied de la passerelle qui se trouve à la gare de Beuvry le matin et y être raccompagnés le soir.

 

Plus de sécurité
Un environnement plus sain
Des économies de carburant
Plus de convivialité
Une meilleure hygiène de vie

Plus d’écocitoyenneté

 

Reste à voir si les décideurs trouveront cette proposition à leur goût…

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Conseil municipal, Ecologie, Le saviez-vous ?, Transports, Vie scolaire | 3 Commentaires »

La sécurité routière, vue de Beuvry

Posté par Joël le 28 février 2015

 

J’ai expliqué sur ce blog qu’en début janvier, j’avais prévu de compléter mes articles sur la rétrospective de 2014, mais que les événements graves en France m’ont écarté de l’écriture. Parmi les sujets que je voulais évoquer, il y avait les chiffres catastrophiques de la sécurité routière parus en décembre que je comptais mettre en rapport avec les nombreux accidents sur les routes de notre commune, relayés par la presse régionale.

 

Ce sujet me préoccupe depuis de nombreuses années. Dès 2002, en tant que parents d’enfants scolarisés à l’école Léo Lagrange nous avions essayé d’obtenir une oreille attentive auprès de la municipalité de l’époque. A l’automne 2007, le (« nouveau ») maire avait fini par recevoir une délégation de parents. Ce qui déboucha sur des aménagements déclarés alors par l’intéressé comme « provisoires ».

Du provisoire qui dure depuis 7 ans et demi.

Après l’effet de surprise des premiers mois, les aménagements (zone 30 + plots) ont montré leurs limites. Les excès de vitesse ont repris dans ce secteur. La prévention n’a eu aucun effet.

La peur des parents, des usagers des installations sportives, des riverains est revenue avec les excès de vitesse.

Nous avons constaté que de nombreux autres secteurs, de nombreuses autres rues de Beuvry avaient les mêmes problèmes d’insécurité routière.

panneau ralentissez sortie école

J’ai essayé dès 2009 de faire remonter ces préoccupations à divers groupes de personnes qui annonçaient vouloir s’unir pour un avenir meilleur pour les Beuvrygeois. Cependant, à part 3 amis déjà sensibles aux dégâts de la route, absolument aucune de ces personnes n’a accepté de porter un quelconque projet en rapport avec la sécurité routière.

 

On a même pu entendre « c’est le problème des parents d’élèves, nous on ne va pas s’occuper de ce sujet ». Après des années de silence et d’indifférence, nous savons bien qu’il faut rechercher ailleurs des personnes pour mener des actions en rapport avec la sécurité routière.

 

Une piste vient d’être ouverte à l’initiative d’habitants engagés dans le comité de quartier du centre pour agir concrètement. L’idée est de rafraichir les connaissances des ainés sur code de la route .

Un bon début, mais il faudrait « appuyer sur l’accélérateur » du dossier sécurité routière avec des personnes réellement motivées sur du long terme et pas seulement après avoir lu un article de presse ou de blog.

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Conseil municipal, Le saviez-vous ?, Transports, Vie scolaire | 3 Commentaires »

Réflexions personnelles et méthodes de travail

Posté par Joël le 25 septembre 2013

 

Pour éviter de s’embarquer dans des remarques et questions inappropriées, il me parait plus sage de se pencher au préalable sur un sujet grâce à la documentation disponible, et de nos jours avec internet, cette démarche est assez simple.

J’ai souvent donné localement ma vision de l’action de groupe (quels que soient le domaine et les finalités) : travailler sur un dossier avant de formuler un avis ou de préconiser une action.

La branche éco-citoyenne de l’association beuvrygeoise « les Albrans » a d’ailleurs fait sienne cette maxime « comprendre pour agir ». D’autres « acteurs » ne partagent pas cette vision de l’action citoyenne et préfèrent lancer des questions ou des affirmations sans préparer le sujet, au risque de faire fausse route ; question de choix, et peut être de motivation ou/et de sincérité dans les engagements.

 

Si on prend par exemple des grands sujets de réflexions du 21ième siècle comme le changement climatique, il me parait évident que ce principe d’étudier le sujet avant de s’exprimer est fondamental. Cela évite les phrases toutes faites, « Y’a plus d’saison », ou encore « On va avoir un hiver rigoureux, alors le réchauffement climatique, c’est de la connerie ».

 

La climatologie fait intervenir tellement de domaines techniques différents (météorologie bien sûr, mais aussi : océanographie, biogéochimie, hydrologie, agronomie, mathématiques, astronomie, glaciologie…), qu’il n’est pas possible pour un simple citoyen de tout assimiler. Cette pour cette raison qu’il est plus raisonnable de se concentrer sur les travaux de banalisation scientifiques dont la compréhension est accessible à tout un chacun, pour peu que l’on fasse l’effort d’éteindre le poste de télévision et de lire avec attention.

 

Depuis lundi et durant toute cette semaine le GIEC (Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat) se réuni à Stockholm. Six ans après son précédent diagnostic, le GIEC donnera ses conclusions ce vendredi 27 septembre.

Pour les personnes qui s’intéressent sincèrement aux sujets environnementaux et à l’avenir des générations futures, il serait intéressant de voir ce rapport.

Si je trouve le temps, je tenterai un résumé sur ce sujet.

Réflexions personnelles et méthodes de travail dans Ce blog - son auteur giec3

Le GIEC réaffirmera probablement l’influence de l’activité humaine dans le réchauffement climatique, ou plus précisément le réchauffement climatique global, avec d’avantage de certitudes que lors du précédent rapport. Il confirmera sans aucun doute également le lien entre le réchauffement et les phénomènes météorologiques extrêmes.

Malgré l’accumulation de preuves et de données inquiétantes, les scientifiques craignent déjà de déclencher une nouvelle vague de climato-scepticisme.

Cela me remémore un article que j’ai écrit il y a près de 3 ans. J’avais utilisé à l’époque l’exemple des annonces alarmistes sur la dégradation climatique mondiale pour illustrer le syndrome de Cassandre.

Je reviendrai peut-être aussi sur le syndrome de Cassandre.

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Conseil municipal, Ecologie, Le saviez-vous ? | Pas de Commentaire »

Élections municipales 2014 – Population de référence

Posté par Joël le 23 septembre 2013

 

Certains sujets passionnent d’avantage que d’autres. Beuvry ne fait pas exception à la règle.

Par exemple certains beuvrygeois s’intéressent au mode de réservation des repas dans les cantines scolaires, à la fermeture de la piscine, à l’histoire de Beuvry et à l’évolution de sa population, à la sécurité routière aux abords des lieux fréquentés par les enfants, aux horaires d’ouverture des garderies et centres de loisirs, à l’ouverture d’une nouvelle école… d’autres personnes s’intéressent aux chiffres, aux élections municipales…

 

Les recensements à Beuvry

Lorsque j’ai travaillé sur le recensement de 2009 à Beuvry, je n’ai pas retenu l’attention de tous les acteurs locaux. Les personnes connectées à internet y ont trouvé les informations qu’elles cherchaient, c’est au final plus important.

Celui de 2014, année d’élections municipales en France, pourrait paraitre plus important. Et pourtant, comme je l’ai expliqué en 2009, un recensement de la population sert pour l’avenir, et l’avenir c’est maintenant (du point de vue du recensement de 2009).

Élections municipales 2014 - Population de référence dans Comprendre pour Agir Logo_2009

Pour être plus clair, en matière d’élections municipales, les chiffres de la population qui serviront en mars 2014, notamment à établir le nombre d’élus, le nombre d’adjoints et leur rémunération, ne seront bien sûr pas ceux du recensement de 2014 !

D’ailleurs, ceux qui ont pris la peine de suivre mon travail savent que les chiffres du recensement qui aura lieu début 2014 n’entreront officiellement en vigueur que le 1er janvier 2017 (tout comme les chiffres du recensement de 2009 sont entrés en vigueur que le 1er janvier 2012).

 

A noter, même si la ville de Beuvry n’est pas concernée, car ce changement n’est pas pour nous :

Les chiffres de la population permettront aussi de faire la distinction entre les communes relevant du scrutin majoritaire uninominal de celles relevant du scrutin de liste, sachant que le seuil de 3.500 habitants a été ramené à 1.000 habitants par l’article 24 de la loi n°2013-403 du 17 mai 2013.

 

Élections municipales 2014, quel est le chiffre de population de référence ?

Le chiffre de la population auquel il faut se référer en matière électorale est « le dernier chiffre de la population municipale authentifiée avant l’élection », c’est-à-dire au 1er janvier 2014 pour les élections municipales qui se dérouleront normalement les 23 et 30 mars 2014. Cela parait simple, mais c’est un peu plus complexe en réalité.

 

Comme je l’ai déjà expliqué sur ce blog, ces chiffres, sont établis par l’INSEE conformément aux dispositions du décret n°2003-485 du 5 juin 2003, relatif au recensement de la population.

Les populations légales sont ainsi calculées chaque année (n) en décembre.

Elles ont pour date de référence statistique de l’année (n-2). Mais du point de vue juridique, elles sont en vigueur du 1er janvier au 31 décembre de l’année (n+1).

C’est-à-dire « n » étant l’année 2013 ; l’année « n+1 » pour laquelle les chiffres sont en vigueur est l’année 2014.

Ainsi, la population légale en vigueur au 1er janvier 2014 aura pour date de référence statistique le 1er janvier 2011.

La référence statistique de 2011 est établie sur le recensement précédent (pour Beuvry 2009), corrigé éventuellement grâce aux outils statistiques de l’INSEE qui estime l’évolution de la population d’une commune en fonction de nombreux critères, notament les constructions de logements, ou encore le vieillissement de la population, des estimation de solde migratoire en fonction d’éléments économiques (fermeture-ouverture d’entreprises)…

Selon ce principe, la population légale de Beuvry en vigueur au premier 1er janvier 2013 est de 8982 Habitants.
Pour mémoire, le recensement de 2009 (référence statistique) établissait la population légale de Beuvry au 1er janvier 2012 à 9022 Habitants.

Vous pouvez revoir (ou découvrir) la page du blog consacrée à ce sujet : Recensement de la Population à Beuvry

 


Publié dans Comprendre pour Agir, Conseil municipal, Le saviez-vous ?, Présentation de Beuvry, Quoi de neuf ? | 1 Commentaire »

Changement de dates pour les élections municipales ?

Posté par Joël le 10 septembre 2013

 

Dans un précédent article sur ce qui attend les Beuvrygeois pour l’année 2014, j’ai évoqué les élections municipales en précisant les dates alors données sur de nombreuses sources, à savoir les 9 et 16 mars 2014, soit six ans après les élections précédentes.

Finalement, j’ai lu hier soir que les prochaines élections municipales françaises pourraient avoir lieu les 23 et 30 mars 2014. La décision n’est pas encore officielle mais le motif de cette modification éventuelle semble assez important pour que cela se confirme. Il s’agit en effet de décaler le scrutin après les vacances scolaires pour limiter l’abstentionnisme.

Ce qui ne change pas : ces élections permettront le renouvellement des conseils municipaux des 36.682 communes françaises.

En ce qui me concerne, cela ne change rien, je voulais simplement ajouter ce complément d’information à l’article en question.

 

Ces élections permettront également le renouvellement des conseils des EPCI (établissements publics de coopération intercommunale).

 calendrier mars 2014

Source : http://www.paristribune.info/agenda/23-30-mars-2014-Elections-municipales_ae207705.html

Voir l’article du 19 août 2013 : 2014 à Beuvry

Pour ceux qui s’intéressent à l’Histoire : Histoire des élections municipales Françaises


Publié dans Conseil municipal, Quoi de neuf ?, Revue de presse | Pas de Commentaire »

2014 à Beuvry

Posté par Joël le 19 août 2013

 

La rentrée scolaire n’est pas encore là et l’on parle déjà de 2014.
Quels seront les grands sujets à Beuvry pour l’année 2014 ?
En voici quelques uns :

 

Le prochain recensement à Beuvry aura lieu début 2014

Comme annoncé dans mon article « Recensement 2009 à Beuvry », les communes de moins de 10.000 habitants sont recensées une fois tous les 5 ans par roulement.

Le précédent recensement de la population dans notre commune ayant eut lieu en 2009, le calcul est simple, le prochain aura lieu l’an prochain.

Il n’y a donc aucune surprise pour ceux qui ont suivi mon travail sur ce blog depuis 2008 ou pour ceux qui n’attendent pas une échéance particulière pour se pencher sur les dossiers de la commune.

 

Lien vers le site de l’INSEE :

Le tour du Web...  dans Ce blog - son auteur logo_insee

Lien vers le dossier que j’ai réalisé à l’occasion du recensement de 2009 :

2009+Recensement+de+la+Population+Beuvry

 

Élections municipales de 2014

Sauf bouleversement de nos institutions, les prochaines élections municipales auront lieu les 9 et 16 mars 2014.

C’est un sujet qui intéresse peut-être plus de monde que le recensement. Mais d’autres blogs parleront sans doute mieux et plus que moi de ce sujet. Vous les trouverez facilement avec votre moteur de recherche habituel.

Lien vers le dossier que j’ai réalisé sur les élections municipales en France :

Histoire+des+élections+municipales+Françaises

 

L’Harmonie de Beuvry aura 160 ans en 2014

Ce sera peut-être l’occasion d’une belle fête comme savent les faire les musiciens de cette association, en attendant, vous pouvez relire aussi mon article 8 décembre 1854 : naissance de l’Harmonie de Beuvry.

 

Et bien d’autres sujets nous attendent sans doute pour 2014…

 

 

 

Publié dans Conseil municipal, Le saviez-vous ?, Quoi de neuf ? | 1 Commentaire »

Les dossiers de Beuvry

Posté par Joël le 1 décembre 2012

 

Vous avez remarqué que depuis maintenant presque 2 ans le rythme de mes articles a fortement ralenti, et ce pour des raisons familiales (néanmoins, plusieurs personnes m’ont encore récemment félicité pour mon blog).

En effet, en plus l’actualité de la vie associative de Beuvry que je continue à proposer aux internautes beuvrygeois, les 30 premiers mois de ce blog m’ont permis également de traiter des sujets liés à notre ville sous forme de « dossiers » incluant une vue plus large, au-delà de l’impact sur la commune :

Mais aussi :

 

Cette méthode de travail, sous forme de « dossiers », m’a permis de compléter mes connaissances avec des travaux de recherches plus ou moins chronophages.

Comme je l’ai écrit plus haut, ce travail est reconnu par une partie des lecteurs.

Cependant, malgré cette variété de sujets, certains ont trouvé (il y a 2 ans) que je ne m’intéressais qu’à un nombre limité de sujets (« va comprendre Charles ! » comme disait un acteur dans une publicité des années 90).

D’autres encore m’ont déclaré que « travailler sur des dossiers de la commune ne sert à rien ».

En effet, s’il s’agit simplement de constituer une réserve d’informations « en vrac », pour les garder « sous le coude », l’intérêt est très limité et me laisse même dubitatif.

C’est pour cette raison que j’ai choisi de les partager sur ce blog, même si, souvent, ces informations ne semblaient pas pertinentes aux yeux de certains.

 

Ainsi, le dossier de ce coûteux projet de tramway fait partie des sujets presque totalement occultés.

Pourtant, dans toutes les autres communes du tracé, la mobilisation a conduit à une révision totale du projet qui s’oriente d’ailleurs vers ce qui semble être l’abandon définitif de ce mode de transport réservé aux très grandes agglomérations, comme je l’avais laissé entendre dans ma série d’articles, en particulier celui sur la renaissance du tramway en France.

En effet, on peut lire dans « La voix du nord » du 30 novembre 2012 : « Artois Comm. enterre le tramway et remet à plat tout le projet ».

Cela étonnera, peut-être, ceux qui croyaient avoir vu il y a 3 ou 4 ans les débuts de la construction de la ligne.
Justifiant ainsi le fait qu’ils ne me suivraient pas dans cette étude du dossier : « Ché fait d’avinche, fo pas perd’ sin temps avec cha. Ché travaux y’son déjà cominché, j’ai même vu des blocs ed’béton à Bruay ». (À l’époque, le tracé n’était pourtant pas encore défini avec précision !).

 

A la lecture de mon blog, un Béthunois m’avait envoyé une photo humoristique sur l’avenir de ce tramway : Cliquez

 

 

Publié dans Associations, Astuces et conseils pour blogs, Bassin minier, Ce blog - son auteur, Conseil municipal, Culture, Eau, Ecologie, Ephéméride, Géographie, Histoire, Humour, Immanquable, Le saviez-vous ?, Manifestations, Musique, Photos de Beuvry, Présentation de Beuvry, Quoi de neuf ?, Revue de presse, Solidarité, Sport, Transports, Vidéo, Vie scolaire, Zoom sur | Pas de Commentaire »

Beuvry perd un acteur de la vie municipale

Posté par Joël le 30 juillet 2012

 

De retour de vacances, l’ouverture du courrier et l’écoute des messages n’est jamais très agréable.

Cette année c’est particulièrement pénible avec la découverte ce matin du décès de Pascal MAYER.

Conseiller municipal depuis de nombreuses années, il a été très présent dans la vie de la commune. Il a toujours témoigné son attachement pour les valeurs de la république et souvent été présent, comme bien peu, lors des manifestations patriotiques, discrètement, mais sincèrement. Il montrait également régulièrement son intérêt pour la vie associative de Beuvry.

 

Les mots ne viennent pas pour exprimer le sentiment de colère face à la maladie qui frappe aveuglément.

Des nombreuses qualités de Pascal, je retiendrai la sincérité dans ses combats et la franchise qui lui a parfois valu de l’incompréhension et même des comportements démesurés à son égard.

 

Demain à 11h00, nous lui dirons au revoir, avec la même dignité qu’il a gardé jusqu’au dernier moment.

 

 

Publié dans Ce blog - son auteur, Conseil municipal | Pas de Commentaire »

Description du canal d’Aire à La Bassée

Posté par Joël le 12 août 2011

 

Le chaînon manquant

Le canal d’Aire à La Bassée, qui fait partie du paysage Beuvrygeois, est un des maillons essentiels de la ligne à grand gabarit de Dunkerque à l’Escaut.

Autant dire qu’avant son ouverture, il s’agissait même du chaînon manquant (comme je l’ai évoqué dans un article précédent).

En effet, ce canal, inauguré en 1825, a été réalisé pour assurer la liaison Dunkerque – région parisienne dans de meilleures conditions.
Sa construction permettait d’éviter le passage par Deûlémont (Belgique) réduisant ainsi le parcours de 50 km (voir la carte ci-dessous).

Il s’agit d’un canal de jonction par dérivation de la Deûle vers la Lys.

C’est-à-dire qu’il relie le canal de la Deûle (au niveau de Bauvin, donc au delà de La Bassée) à la Lys et au canal de Neufossé (au niveau d’Aire-sur-la-Lys). Il est composé de 2 biefs séparés par l’écluse située à Cuinchy.

liaison fluviale canal dunkerque escaut

Le canal d’Aire à La Bassée en chiffres

Sa longueur totale est de 41,145 km. Le canal a connu des travaux d’élargissement au début des années 1900, puis en 1966 pour sa mise à grand gabarit permettant le passage de péniches de 1.350 tonnes.

 

A l’origine : gabarit « Freycinet », soit 39 m sur 5,20 m, mouillage 2,20 m, hauteur libre 3,50 m.

Actuellement : gabarit européen, soit 143 m sur 11,40 m, mouillage 3,40 m, hauteur libre 4,50 m.

 

Origine physique et administrative : Bauvin (Nord) à la cote 20,90 m.

Extrémité physique et administrative : Aire (Pas-de-Calais) à la cote 18,90 m.

La cote est le Niveau Normal de Navigation du canal par rapport au niveau de la mer. Autrement dit, c’est le niveau que le Service Navigation s’efforce de maintenir pour assurer de bonnes conditions de navigation.

Le sens conventionnel de descente est donc : De Bauvin à Aire-sur-la-Lys.
L’écluse de Cuinchy possède un ouvrage (ou sas d’écluse) de 144,60 mètres par 12 mètres et une chute d’eau de 2 mètres.

écluse de cuinchy canal Aire à La Bassée

Communes traversées

Le canal traverse les communes de Bauvin, Billy-Berclau, Hantay, Douvrin, Salomé, Haisnes, La Bassée, Violaines, Cuinchy, Givenchy, Festubert, Beuvry, Béthune, Essars, Annezin, Hinges, Mont-Bemanchon, Robecq, Busnes, Guardecques, Berguette, Isbergues et Aire.

 

Autres informations sur le canal d’Aire à La Bassée

Il existe un embranchement situé au PK (point kilométrique) 13, appelé embranchement de Nœux-les-Mines (ou « canal de Beuvry), long de 3 km (sans écluse).

Le canal à grand gabarit d’Aire à La Bassée est traversé par des aqueducs et des siphons pour le passage des cours d’eau et des fossés de drainage.

peniches canal à grand ganarit beuvry


Publié dans Canaux, Conseil municipal, Eau, Le saviez-vous ?, Transports, Zoom sur | Pas de Commentaire »

Salle Robert Hazebrouck à la Prévôté de Gorre

Posté par Joël le 12 septembre 2010

 

En toute logique…

 

Il était naturel pour les Beuvrygeois de rendre hommage à leur ancien maire, décédé en mars 2008, en donnant à un lieu publique le nom de Robert Hazebrouck.

Quand on connaît la modestie de l’homme et son attachement à ce projet qui l’a habité pendant 10 ans, on n’imaginait mal un édifice prestigieux porter son nom, mais bien évidemment une bâtisse dépendant de la prévôté de Gorre.

C’est chose faite depuis ce 11 septembre 2010.

salle Robert Hazebrouck - Beuvry Gorre

 

Que faut-il retenir de cette inauguration ?

 

L’homme qui a sorti la prévôté de l’oubli

Madame Hazebrouck a adressé ses remerciements aux Beuvrygeois venus honorer la mémoire et saluer la pugnacité de son époux.

Plusieurs dizaines de Beuvrygeois l’ont écoutée, partageant son émotion.

Elle a rappelé que l’acquisition de la prévôté a été réalisée « sans endetter la ville » dans une « approche visionnaire« .

L’épouse de l’ancien maire a souligné qu’il avait le souci de « préserver un patrimoine de la ville« , patrimoine historique retracé par les représentants du club histoire de Beuvry mais aussi un « patrimoine botanique et faunistique« .

Madame Hazebrouck a précisé, que le site de la prévôté a « une valeur inestimable, bien au-delà de l’aspect comptable« .

 

Un « projet collégial »

Dans l’esprit de Robert Hazebrouck, la plaque dévoilée met à l’honneur tous les adjoints et conseillers municipaux qui ont travaillé à ses côtés pendant 10 ans. Quelques-uns étaient présents.

Plaque Robert Hazebrouck maire de beuvry

 

L’intarissable Monsieur Gallas

Dans l’ancienne porcherie, devenue cette superbe salle Robert Hazebrouck, une exposition de photos a permis de nous remémorer l’impressionnante histoire de la prévôté.

Passionné et passionnant, Monsieur Gallas nous a retracé la destinée de ce haut lieu historique : cinq siècles de vie monastique, dépendant de l’Abbaye Saint-Vaast d’Arras, suivi de l’acquisition après la révolution par Henri-Joseph-Aimé GOSSE, avocat à Arras (qui ajouta de GORRE à son nom).

La présentation historique, qui a reçue toute l’attention des Beuvrygeois présents, a permis de rappeler que le hameau de Gorre, aujourd’hui séparé physiquement par le canal, est particulièrement important dans le destin de Beuvry.

La prévôté de Gorre, qui était également un lieu de justice, a longtemps rayonné sur toute la région. (Souvenez-vous de la brillante interprétation théâtrale de Beuvrygeois passionnés lors des journées du patrimoine en 2008 !)

Il fut rappelé également qu’à l’époque la rivière la Loisne entourait le domaine. (L’intérêt écologique incontestable de ce lieu était d’ailleurs pris en compte par Robert Hazebrouck).

La famille Gosse de Gorre abandonna le domaine suite aux destructions de la première guerre mondiale (le château fut entièrement démoli en 1918). Devenue une ferme, sans la ténacité de Robert Hazebrouck, ce site serait peut-être totalement tombé dans l’oubli.

Prévôté de Gorre
 


 

Publié dans Conseil municipal, Histoire, Manifestations, Patrimoine, Photos de Beuvry, Présentation de Beuvry | Pas de Commentaire »

12
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77