• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Salle Robert Hazebrouck à la Prévôté de Gorre

Posté par Joël le 12 septembre 2010

 

En toute logique…

 

Il était naturel pour les Beuvrygeois de rendre hommage à leur ancien maire, décédé en mars 2008, en donnant à un lieu publique le nom de Robert Hazebrouck.

Quand on connaît la modestie de l’homme et son attachement à ce projet qui l’a habité pendant 10 ans, on n’imaginait mal un édifice prestigieux porter son nom, mais bien évidemment une bâtisse dépendant de la prévôté de Gorre.

C’est chose faite depuis ce 11 septembre 2010.

salle Robert Hazebrouck - Beuvry Gorre

 

Que faut-il retenir de cette inauguration ?

 

L’homme qui a sorti la prévôté de l’oubli

Madame Hazebrouck a adressé ses remerciements aux Beuvrygeois venus honorer la mémoire et saluer la pugnacité de son époux.

Plusieurs dizaines de Beuvrygeois l’ont écoutée, partageant son émotion.

Elle a rappelé que l’acquisition de la prévôté a été réalisée « sans endetter la ville » dans une « approche visionnaire« .

L’épouse de l’ancien maire a souligné qu’il avait le souci de « préserver un patrimoine de la ville« , patrimoine historique retracé par les représentants du club histoire de Beuvry mais aussi un « patrimoine botanique et faunistique« .

Madame Hazebrouck a précisé, que le site de la prévôté a « une valeur inestimable, bien au-delà de l’aspect comptable« .

 

Un « projet collégial »

Dans l’esprit de Robert Hazebrouck, la plaque dévoilée met à l’honneur tous les adjoints et conseillers municipaux qui ont travaillé à ses côtés pendant 10 ans. Quelques-uns étaient présents.

Plaque Robert Hazebrouck maire de beuvry

 

L’intarissable Monsieur Gallas

Dans l’ancienne porcherie, devenue cette superbe salle Robert Hazebrouck, une exposition de photos a permis de nous remémorer l’impressionnante histoire de la prévôté.

Passionné et passionnant, Monsieur Gallas nous a retracé la destinée de ce haut lieu historique : cinq siècles de vie monastique, dépendant de l’Abbaye Saint-Vaast d’Arras, suivi de l’acquisition après la révolution par Henri-Joseph-Aimé GOSSE, avocat à Arras (qui ajouta de GORRE à son nom).

La présentation historique, qui a reçue toute l’attention des Beuvrygeois présents, a permis de rappeler que le hameau de Gorre, aujourd’hui séparé physiquement par le canal, est particulièrement important dans le destin de Beuvry.

La prévôté de Gorre, qui était également un lieu de justice, a longtemps rayonné sur toute la région. (Souvenez-vous de la brillante interprétation théâtrale de Beuvrygeois passionnés lors des journées du patrimoine en 2008 !)

Il fut rappelé également qu’à l’époque la rivière la Loisne entourait le domaine. (L’intérêt écologique incontestable de ce lieu était d’ailleurs pris en compte par Robert Hazebrouck).

La famille Gosse de Gorre abandonna le domaine suite aux destructions de la première guerre mondiale (le château fut entièrement démoli en 1918). Devenue une ferme, sans la ténacité de Robert Hazebrouck, ce site serait peut-être totalement tombé dans l’oubli.

Prévôté de Gorre
 


 

Publié dans Conseil municipal, Histoire, Manifestations, Patrimoine, Photos de Beuvry, Présentation de Beuvry | Pas de Commentaire »

Des élections mouvementées à Beuvry

Posté par Joël le 24 février 2010

Les premières élections municipales de Beuvry, en février 1790, furent plutôt tourmentées.

Sur le site Gen’Artois  j’ai trouvé le nom du premier maire de Beuvry, mais également le texte tiré du livre  » Villes et villages du Pas-De-Calais en 1790 « . Le voici ci-dessous dans sa version originale, dont la syntaxe pourrait vous surprendre.

On y parle notamment d’intrigues, de manœuvres et de cabales. Un  officier municipal fraichement élu a même été obligé de renoncer à son poste car il a reçu des menaces, il décrit les intimidations et actes de malveillance.

 

Élections du 1er au 18 Février 1790.

 

Le maire est élu, au premier tour, le 1er février.

Le 2, on vote pour la nomination des officiers municipaux, mais le dépouillement du scrutin est remis au 4. Ce jour là, en l’absence du curé BRASSART, victime d’une  » incommodité subite « , les fonctions de secrétaires sont confiées au vicaire PENIN ; sont déclarés élus Pierre LILLERS et Liévin LEQUIEN ; l’après-midi, un nouveau scrutin mène à l’élection d’un troisième officier municipal.

Le 5 février, après remplacement de l’un des scrutateurs, Télesphore DEROT absent, par Charles HU, élection des deux derniers officiers municipaux, du procureur et des notables.

Les noms des 12 notables ne seront toutefois proclamés que le 6.

La nomination du deuxième officier municipal, Liévin LEQUIEN, a été vivement contestée dès le 5 avec menace de se pourvoir auprès de l’Assemblée Nationale :

a) par Sébastien DELANSAY qui a fait insérer sa protestation au procès-verbal :  » je déclare m’opposé à l’élection de Liévin LEQUIEN, ci-devant se disant bailly de Beuvry… jusqu’à ce qui soit acquitté enver moi de ce qui me revient du legs de Mlle Philippine CHEVALIER qui me retien depuis plus de vingt huit années et dont je n’ai pu demandé le payement en justice à cause de mon peut de fortune…  » ;

b) par trois autres habitants, Emmanuel et Louis DEFAAUX, Augustin BASSECOURT qui s’opposent à la nomination  » faite par intrigue et cabale  » d’un homme qui s’est arrogé sans mandat de faire la recette des biens communaux et n’a pas rendu de comptes à la communauté, à quoi s’ajoutent d’autres  » raisons importantes  » qu’ils feront savoir en temps et lieu.

LEQUIEN se justifie en assurant

a) que la somme réclamée par DELANSAY est entre les mains du prince de Ghistelle,

b) qu’il a reçu le produit des herbes de 15 mesures du marais de Beuvry en réserve mais en a rendu compte à la communauté dûment convoquée, ajoutant que  » quant à la réserve qu’il s’étoit fait de s’opposer aux suffrages des sieurs DEFAUX et autres pour la nomination de la municipalité, il s’en désiste ».

Le 5 février, avant le dépouillement du scrutin de la veille pour l’élection des notables, trois habitants, Joseph BASSECOURT, Louis et Eloi TRINEL font consigner au procés-verbal  » qu’ils ont été témoins des cabales et manoeuvres qu’ils ont fait les enfants du sieur LEQUIEN et plusieurs autres de leurs parens pendant les assemblées pour les élections des officiers municipaux et celles des notables… qu’ils protestent des nullités comme l’élection des notables parce que les billets ont été donnés dans la maison du sieur LEQUIEN à tous ceux qui ne savoient ni lire ni écrire et qu’ils u avoient de ces enfants et de ces parens qu’ils couraoient les maisons et les rues et forçoieent à chacun à recevoir leurs billets pour faire nommer leur créatures, espérant par là éviter l’examen de ces comptes et de l’administration qu’il s’étoit attribué à lui seul plusieurs années…  »

Le dépouillement fait, l’assemblée observe que Louis DUSAUTOIR, qui a obtenu 53 voix, est le beau neveu de Philippe DERENTY ; au cas où ces liens de parenté ne lui permettraient pas d’exercer la charge de notable (ce qui n’est pas le cas) il serait remplacé par Jean TRONCQUOI qui a obtenu 42 voix sur 104.

LEQUIEN espose alors que  » différentes personnes ne sachant ni lire ni écrire se sont adréssées à ses enfants pour inscrire les noms des personnes qu’ils avoient choisis  » qu’il n’y a pas eu cabale, qu’il a rendu comte de sa gestion, que  » Joseph BASSECOURT qui a signé l’opposition e(s)t sous la puissance de sa mère, laquelle jouit de tous ce qui compose la communauté, et les deux nommés TRINEL…n’ont aucune priorité  » et qu’il n’y a pas lieu de s’arrêter à une opposition qui n’a recueilli aucune autre signature.  »

Au moment où le serment alloit être prêté, le sieur Félix POTTIER a remis à M. le président  » une nouvelle protestation ; signée de lui et de Jean Joseph LEBLANC, elle reprend les accusations précédentes contre LEQUIEN.

L’assemblée s’ajourne au 7 février.

A l’ouverture de la séance, Liévin LEQUIEN dit que  » la nuit dernière quelque malveilant ont osé une croix de paille à la porte de sa maison donnat sur la rue et aposé un billet au portail de l’église de Beuvry. Ce fait sont relatives à la nomination à la municipalité et dénote menace de mort s’il accepte cette charge d’officier municipal, pourquoi il s’en trouve forcé de s’en désisté… « . L’assemblée s’ajourne alors sine die.

Le 18 février, élection de l’officier municipal Pierre LEBLAN, appelé à remplacer LEQUIEN et prestation de serment.

 

Le passé électoral de Beuvry fut donc mouvementé. Cette série d’articles qui se termine, n’étant destinée qu’à faire un retour sur l’Histoire de notre ville, je n’ai pas souhaité continuer au-delà de 1971.

 

Joël DEPRETZ

Source :

Texte «  élections mouvementées » : http://pagesperso-orange.fr/dunatvincent/les%20elections%20de%201790/Beuvry.htm

Les articles liés à ce sujet sont consultables ici :
Histoire+des+élections+municipales+Françaises

 


 

Publié dans Conseil municipal, Histoire, Insolite | Pas de Commentaire »

Liste (presque) complète des maires de Beuvry depuis la révolution.

Posté par Joël le 21 février 2010

 

Voici une liste des Maires de Beuvry, établie le 13 février 2010 d’après plusieurs sources internet et papier.

Même s’il reste quelques trous, c’est à ma connaissance, la liste, la plus complète, accessible à ce jour.

La dernière colonne comporte les renvois à des renseignements complémentaires.

tableau liste des maires de beuvry

A    Premier maire de Beuvry, élu à 47 ans.

B    Premier renouvellement des maires en France pas de renseignement pour Beuvry

  Première République

D   26 vendémiaire au 10 Thermidor de l’an VIII : Félix Pottier est « maire provisoire ».

E    François SOMVILLE, Maire et officier de l’état civil du 27 Fructivore an VIII de la République Française (consulat) au 30 juin 1813 (Premier Empire).

F    Monarchie de Juillet

G   Notaire de Beuvry, maire sous la monarchie de Juillet maintenu en 1848 sous la 2ième République

   Il n’y a aucune information précise (accessible par internet) pour le première maire de la 3ième République.

      Le site du club d’histoire précise : De 1870 à 1888 la commune fut administrée par une municipalité réactionnaire. Après cette période, grâce au sectionnement électoral de la commune en 2 parties délimitées par le canal d’Aire à La Bassée, l’ancien conseil fut remplacé par un autre aux idées un peu plus libérales.

I     Fin Aout 1914 le premier adjoint Jules Leblanc remplaçait le maire élu Arthur DEMULIER parti sur le front.

J    État français

K    Retour de Jules WEPPE (Gouvernement provisoire de la République française)

L    Quatrième république actée en 1946, les élections municipales ont eu lieu les 19 et 26 octobre 1947.

M   Élections municipales 26 avril et le 3 mai 1953.

N    Louis DUTERIEZ , premier adjoint exerçant les fonctions de maire en attente de l’élection de Marceau WEPPE

O   Les élections municipales ont lieu les 8 et 15 mars 1959. Malgré le changement de République, ces élections procèdent au renouvellement normal des mandats municipaux issus des élections de 1953, qui arrivent à leur terme.

P    Les élections municipales ont lieu les 14 et 21 mars 1965. Premier adjoint : Marceau WEPPE.

Les élections municipales de 1971 ont lieu les 14 et 21 mars. Comme je l’ai précisé dans l’article expliquant ma démarche, je m’arrête à cette date pour rester dans la rubrique  » Histoire de Beuvry «  .

Petite anecdote : j’ai trouvé le nom du tout premier maire de Beuvry en dernier. Samedi 13 février alors que j’effectuais des recherches plus générales pour les articles publiés cette semaine, j’ai trouvé des informations sur un site dont je vous parlerai prochainement.

 

Toutes les informations complémentaires, du point de vue historique, sont les bien venues.

Joël DEPRETZ

 

 

Les articles liés à ce sujet sont consultables ici :
Histoire+des+élections+municipales+Françaises


 

Publié dans Conseil municipal, Histoire, Présentation de Beuvry | 1 Commentaire »

Février 1790 : premières élections municipales Françaises

Posté par Joël le 9 février 2010

Lors des vacances de Noël, j’ai proposé une série d’articles sur l’histoire des transports en commun urbains, en rapport avec ce qui n’est encore qu’un projet de tramway qui aurait son terminus à l’hôpital de Beuvry.

 

Je vous invite à pour ces vacances scolaires de février à parcourir ensemble l’évolution des élections municipales.

 

Ce n’est pas par hasard, les toutes premières élections municipales se sont déroulées en février 1790.

Je voulais donc attendre cet « anniversaire » pour vous faire profiter d’une idée qui n’est pas nouvelle. Déjà, en décembre 2008 j’ai proposé un article sur le rôle du conseil municipal.

J’ai ensuite envisagé de retrouver la liste des maires de Beuvry et ce uniquement d’un point de vue historique.

Mais les sources internet sont parfois imprécises. Après  avoir brassé quelques vieux papiers sur lesquels figuraient par ailleurs d’autres informations également instructives, je pense avoir réussi à réaliser une liste presque complète des maires de Beuvry.

J’ai alors constaté que les durées des mandats étaient plutôt étonnantes. J’ai donc creusé un peu le sujet.

Actuellement les élections municipales ont en principe lieu tous les 6 ans, avec des règles différentes selon la taille de la commune, mais toujours sur la base du suffrage universel.

 

Ce scrutin permet d’élire un conseil municipal constitué d’hommes et de femmes dans le respect de la parité.

 

Cette nouvelle assemblée d’élus choisit son maire par un vote en son sein. Le maire devant obtenir la majorité des voix du conseil municipal réuni au complet, moins d’une semaine après les élections municipales.

 

Aujourd’hui ce principe démocratique nous semble évident. Pourtant cette institution a connu de nombreuses évolutions, suivant les bouleversements historiques et l’alternance des régimes depuis la révolution de 1789. Ces évolutions expliquent en partie les durées des mandants mentionnées ci-dessus.

Avant de publier la liste des anciens maires de Beuvry, je vous propose donc d’abord de parcourir l’histoire des communes et des élections municipales en France pour mieux comprendre la succession, parfois rapprochée, des maires.

 

Joël DEPRETZ

 

Les articles liés à ce sujet sont consultables ici :
Histoire+des+élections+municipales+Françaises


 

Publié dans Conseil municipal, Ephéméride, Histoire | 1 Commentaire »

Pochain conseil municipal à Beuvry

Posté par Joël le 12 décembre 2008


Dans quelques jours le conseil municipal de Beuvry se réunira pour la dernière fois de l’année. 

Certaines personnes se demandent en quoi cela consiste ou si elles peuvent y assister.

J’ai essayé de faire une synthèse afin de vous éclairer comme je le peux.

J’ai préparé ce qui va suivre début novembre, pensant que le conseil municipal aurait lieu mi novembre, soit deux mois après celui de septembre, délai le plus fréquent pour une commune de près de 10.000 habitants.


Quel est le rôle du conseil municipal ?

   

Voici un résumé issu d’encyclopédies, du code général des collectivités territoriales et de sites Internet (vie-publique.fr ; service-public.fr)   

Les attributions

Les attributions du conseil municipal sont très larges depuis la loi de 1884 qui le charge de «  régler par ses délibérations les affaires de la commune « . 

Cette compétence s’étend à de nombreux domaines :   

 

♦   l’état civil,

♦   l’urbanisme et le logement,  

♦   la voirie et le transport,

   le ravitaillement de la ville en eau, les halles, marchés… 

   les écoles,

   les activités culturelles,

   la santé, l’aide sociale,

   la lutte contre le feu,

♦   les permis de construire,

   le PLU : plan local d’urbanisme (ex plan d’occupation des sols) c’est à dire la répartition du sol en zones constructibles, espaces verts, zones industrielles…,

   les sites protégés… 

Il émet des vœux sur tous les sujets d’intérêt local : il vote le budget, approuve le compte administratif (budget exécuté), il est compétent pour créer et supprimer des services publics municipaux, pour décider des travaux, pour gérer le patrimoine communal, pour accorder des aides favorisant le développement économique.   

Le conseil exerce ses compétences en adoptant des « délibérations « . Il peut former des commissions disposant d’un pouvoir d’étude des dossiers.

conseil municipal

Son fonctionnement

conseil municipal

Le conseil municipal doit se réunir au moins une fois par trimestre, ou sur demande motivée d’au moins le tiers de ses membres, et l’ordre du jour, fixé par le maire, doit être communiqué avant le début de la séance. 

Celle-ci est ouverte au public. Article L2121-18 du Code général des collectivités territoriales 

Cependant, le maire a seul la police de l’assemblée.

Il peut faire expulser de l’auditoire ou arrêter tout individu qui trouble l’ordre.  Article L2121-16

 

C’est le maire qui va réunir le conseil municipal à chaque fois qu’il le considère utile. 

Les membres du conseil sont convoqués selon des règles du code général des collectivités territoriales qui impose des délais minimums pour convoquer suffisamment à l’avance les membres du conseil de manière à pouvoir préparer le conseil municipal. 

A la lecture de cette convocation les membres du conseil pourront demander des documents supplémentaires (c’est parfois la cause d’annulation de délibération du conseil municipal).   

 

N’importe quel citoyen peut contester et attaquer la délibération du conseil.   

En cas de dysfonctionnement grave, le conseil municipal peut être dissous par décret en Conseil des ministres.

 

Le conseil municipal de Beuvry

 

En application de l’article L2121-2 du code général des collectivités territoriales, le nombre des membres du conseil municipal des communes de moins de 10.000 habitants est fixé à 29. Il y a actuellement 23 élus de la majorité et 6 élus du groupe apolitique de l’opposition.

 

 

La prochaine réunion du conseil municipal de Beuvry aura lieu au premier étage de la mairie

Le mardi 16 décembre 2008 à 19 H 30

 

Si vous ne pouvez y assister, le compte rendu de la séance sera affiché en mairie dans la huitaine. Article L2121-25 du Code général des collectivités territoriales 

Toute personne physique ou morale a le droit de demander communication des procès-verbaux du conseil municipal, des budgets et des comptes de la commune et des arrêtés municipaux. Article L2121-26

 

Vous voilà donc peut être un peu mieux informés pour assister au conseil municipal.

Joël DEPRETZ


Publié dans Conseil municipal, Le saviez-vous ? | 1 Commentaire »

12
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77