• Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Total

  • A vos agendas !

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Soirée réussie pour les Albrans

Posté par Joël le 15 mars 2017

 

Samedi soir, l’association « Les Albrans » célébrait la journée mondiale de l’eau autour d’un repas familial.

albrans beuvry

Les visiteurs ont pu apprécier le travail des bénévoles au travers un affichage sur « l’eau et les eaux usées » et « Pourquoi gaspiller l’eau ».
Ce fut aussi l’occasion de voir quelques photos sur l’activité de l’association et des clichés issue du concours de photos amateurs « La goutte d’eau » organisé par les Albrans en 2013.
Avant le repas, la secrétaire Paule DUBRULLE a rappelé brièvement les actions menées les membres de l’association.

Albrans beuvry ambiance à beuvry Albrans beuvry Albrans beuvry Albrans  beuvry

 

Un bon repas…
Albrans repas beuvry ambiance à beuvry ambiance à beuvry festivité beuvry

Et une belle ambiance !

ambiance à beuvry ambiance à beuvry ambiance à beuvry ambiance à beuvry Albrans  beuvry ambiance à beuvry ambiance à beuvry ambiance à beuvry

 

Samedi prochain l’association Beuvrygeoise sera de nouveau dans l’action en participant à l’opération « Nettoyage en Hauts de France ». Voir toutes les informations en cliquant ICI.


Publié dans Eau, Festivités, Les Albrans | Pas de Commentaire »

La journée mondiale de l’environnement et la semaine de développement durable

Posté par Joël le 20 juin 2016

 

Le week-end des 4 et 5 juin fut particulièrement chargé pour « Les Albrans». Après une participation à la première fête de la jeunesse à Beuvry, le samedi 4, rendez-vous était pris pour un dimanche au bord de l’eau.

A l’occasion de la journée mondiale de l’environnement et dans le cadre également de la semaine de développement durable l’association Beuvrygeoise avait organisé une journée de découverte au marais dont elle à la charge. Ce marais a hélas subit un nouveau désastre après les pluies diluviennes du 7 juin.

Comme pour l’article précédent, voici les photos avec 2 semaines de retard, pour cause de journées chargées, notamment après les phénomènes météorologiques exceptionnels.

 

Découverte du marais

On a pu observer la faune et la flore et apprécier le travail permanent des bénévoles (aménagements, entretien des espaces naturels et plantations réalisées en février).

marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans  marais annequin albrans  marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans  marais annequin albrans

 

Pique-nique « Zéro déchet »

Pour sensibiliser les participants l’utilisation de vaisselle et de récipients réutilisables.

marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans

 

Initiation à la pêche

marais annequin albrans marais annequin albrans  marais annequin albransmarais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans

 

Sans oublier le tressage de roseau

marais annequin albrans

marais annequin albrans

marais annequin albrans

 

Voir aussi :

Fête de la jeunesse le 4 juin 2016 à Beuvry

Encore un drame sur le marais des albrans

 


Reproduction interdite

Publié dans Eau, Ecologie, Les Albrans, Manifestations | Pas de Commentaire »

Inondations à Beuvry : les messages sur l’eau, le climat, le développement ou l’écocitoyenneté ont été très peu entendus.

Posté par Joël le 10 juin 2016

 

Comme je l’ai expliqué, en surveillant la baisse du niveau d’eau mardi, je pensais aux travaux de recherche et d’écriture sur tous les sujets liés à l’eau et plus généralement sur l’environnement.

 Inondations à Beuvry : les messages sur l’eau, le climat, le développement ou l’écocitoyenneté ont été très peu entendus. dans Ce blog - son auteur tracriviremilitaire

Depuis plusieurs années, j’ai eu l’occasion de me pencher sur de nombreux documents en rapport avec l’eau. Certaines de mes recherches ont donné lieu à des articles de portée locale sur le canal  et sur la Loisne. Plus largement, j’ai aussi proposé aux lecteurs des articles sur le réseau hydrographique, les lois sur l’eau  et sur la  préservation des zones humides. Le maintien des zones humides est très important pour l’équilibre climatique et indispensable pour limiter les conséquences des bouleversements climatiques (sécheresses et inondations).

 

cycleeau 2016 dans Comprendre pour Agir

 

L’histoire locale, avec la construction du canal des mines a aussi toute sa place dans cette démarche de réflexion globale.
En effet l’intervention de l’Homme sur le
cycle de l’eau n’est pas sans conséquence. Les détournements, les retenues et ouvrages divers sur les cours d’eau naturels perturbent localement ce cycle. D’abord la perturbation du cycle de l’eau contribue au dérangement climatique, mais de plus elle peut avoir des conséquences dramatiques en cas de pluies diluviennes. Le ruissellement des eaux ne se fait plus naturellement, les cours d’eau détournés, canalisés et parfois busés ne peuvent plus recevoir et évacuer l’excédent de pluie.

rivagedesmines citoyenneté dans Eau

 

Il y a quelques années avec Les Albrans nous avons essayé de marquer les esprits sur la nécessité de préserver les arbres et les forêts notamment en organisant le salon « Partageons la forêt »  en mai 2011 dans le cadre de l’année internationale des forêts. Cette année l’association a aussi participé à la journée internationale des forêts.
J’ai également consacré plusieurs articles à la
préservation de la forêt et au reboisement.

Encore un sujet qui a un rapport avec ce qui nous préoccupe aujourd’hui :
Localement, les arbres limitent les conséquences d’afflux d’eau en pompant des quantités importantes (jusqu’à 200 litres quotidiennement pour un chêne adulte). 
Au niveau de la planète, peut-on encore ignorer le rôle de la forêt dans l’équilibre climatique ?

2011anneinternationaledelafort écologie dans Ecologie

 

Dans des articles plus récents, je vous ai fait part également de ma façon de voir la Conférence sur le climat et ce, dans la continuité de mon analyse sur les rapports du GIEC  et des actions de l’association Les Albrans notamment dans le cadre de l’année internationale de l’énergie durable pour tous.

 Energie+et+d%25C3%25A9veloppement+-+ann%25C3%25A9e+innternationale+de+l%2527%25C3%25A9nergie+durable dans Géographie

 

Nous nous sommes aussi penchés sur la problématique de l’agriculture moderne aussi bien en ce qui concerne les conséquences locales (disparition des haies et des fossés), que sur la nécessité de consommer autrement pour revenir à un modèle agricole plus respectueux des sols. Cette année, l’un des thèmes développés lors de la journée mondiale de l’eau était justement « Eau et Agriculture ».

On sait bien que la disparition des haies et des fossés aggrave les phénomènes pluvieux exceptionnels en contribuant aux inondations.

La sensibilisation à la réduction des déchets (qui a fait l’objet de plusieurs manifestations publiques à Beuvry) s’inscrit non seulement dans le cadre de la limitation des gaz à effet de serre (responsable du réchauffement climatique) mais aussi dans le cadre d’une agriculture raisonnée.
Gaspiller moins (jeter moins de nourriture) permettrait de diviser la production agricole quasiment par 2 !
On sait que l’agriculture intensive a des conséquences sur les sols qui ne peuvent plus absorber convenablement les pluies. Au lieu de s’infiltrer, l’eau reste en surface et s’écoule vers des zones habitées ou vient gonfler les rares fossés préservés, lesquels débordent et provoquent des inondations.

nouveau-logo-complet-a dans Histoirelogofrancaissanstitre dans Les Albrans

 

Après les inondations chacun veut trouver des explications et parfois des responsables.
Pourtant sans avoir une réponse à toutes les questions, à Beuvry comme ailleurs, des citoyens sans grade et des associations s’essoufflent depuis des années à amener des éléments de réflexion, à rendre accessible des documents techniques et scientifiques par un travail de simplification, à alerter sur les conséquences de l’action de l’Homme sur la nature.
Beaucoup de travail pour bien peu de prise de conscience, ce qui conduit parfois à une certaine
déception.

 

Pour conclure, je vous invite juste à relire les articles qui apparaissent en lien (en bleu clair) ainsi que ceux qui concernent le syndrome de Cassandre.

 

scierlabranche

 


 

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Géographie, Histoire, Les Albrans | 3 Commentaires »

Beuvry inondée

Posté par Joël le 8 juin 2016

 Beuvry inondée dans Ce blog - son auteur eaugoute

Lundi, j’ai retravaillé les photos prises à l’occasion de la fête de la jeunesse samedi à Beuvry et dimanche à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement avec Les Albrans. J’avais prévu de commencer à en publier hier, mais la météo a bouleversé le programme de la plupart des familles dans le secteur.

Aller chercher une  fillette à l’école sur l’épaules avec de l’eau jusqu’aux mollets, un peu d’eau qui s’infiltre ici ou là, un jardin dévasté, beaucoup de stress pendant plusieurs heures jusqu’à ce que la pluie cesse, ce n’est rien au regard de ces familles qui ont dû se réfugier chez des proches à causes d’une maison inondée…

Avant toutes choses nous pensons aux personnes qui ont subi des dommages importants suites aux 2 phénomènes pluvieux exceptionnels ayant provoqué des inondations à Beuvry comme dans un très grand nombre de communes.

 

Les anciens Beuvrygeois sont unanimes : « on n’a jamais vu cela ! ». Les fossés, les égouts n’arrivaient plus à évacuer l’eau. Plusieurs rues se sont transformées en torrents. Mais évitons les conclusions hâtives, car de nombreuses communes ont subi des inondations inédites.

En surveillant l’arrêt de la pluie et la baisse du niveau d’eau, je pensais aux travaux de recherche et d’écriture sur tous les sujets liés à l’eau sur mon blog ou celui de l’association Les Albrans. Je vous ferais peut-être part de ces réflexions.

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Eau | 2 Commentaires »

Beuvry bien représentée samedi à Fort-Mahon

Posté par Joël le 21 mars 2016

 

Une délégation de l’association  « Les Albrans » s’est rendue samedi 29 mars 2016 à Fort-Mahon (baie d’Authie) pour assister à la présentation annuelle du programme scientifique de l’ISNEA (Institut Scientifique Nord Est Atlantique).

Beuvry bien représentée samedi à Fort-Mahon dans Biodiversité isnea

ISNEA, c’est quoi ?

L’institut Scientifique Nord Est Atlantique est une association (loi 1901) qui a pour objectif est de mettre en œuvre des études et des programmes de recherche scientifique afin de mieux comprendre le fonctionnement écologique et la biologie des organismes vivants. Le but est de promouvoir une gestion durable des espèces et des habitats naturels, en adéquation avec les réglementations européennes et les conventions internationales en matière de conservation de la biodiversité.

L’institut repose principalement sur l’association et la contribution de plusieurs fédérations départementales des chasseurs, agréées au titre de la protection de l’environnement.

L’ISNEA est dotée d’un conseil scientifique, et s’appuie sur la collaboration étroite avec des experts scientifiques reconnus à l’échelle internationale.

Les protocoles et méthodes d’études sont reconnus par les instances scientifiques et administratives et combinent plusieurs approches scientifiques et techniques innovantes.

logo_isnea 2016 dans Ce blog - son auteur
http://www.isnea.eu/

 

En quoi consiste ce programme scientifique ?

Le programme scientifique d’ISNEA s’articule surtout autour du suivi des populations d’oiseaux migrateurs et sédentaires stationnant sur l’ensemble des départements affiliés à l’Institut.

L’objectif principal est de mieux comprendre comment divers facteurs agissent, seuls ou de manière combinée, sur l’évolution des effectifs (au cours d’une année donnée, mais aussi d’une année sur l’autre).  Les études portent également sur la structure des populations d’oiseaux ainsi que sur leur distribution sur les différents territoires.

programme-isnea écologie dans Comprendre pour Agir

Beuvry – Fort-Mahon… quel rapport ?

Le rayonnement géographique de l’ISNEA, principalement concentré sur la moitié nord de la France, a vocation à s’étendre dans le Nord-Ouest de l’Europe car plusieurs des espèces étudiées sont composées d’oiseaux migrateurs qui se déplacent périodiquement entre le Nord de l’Europe et la péninsule ibérique en traversant la France.

Les études réalisées par l’ISNEA intéressent donc les Albrans (association gestionnaires d’un marais situé  au cœur des zones protégées gérées par le département et le conservatoire des sites), comme elles devraient d’ailleurs  intéresser tous ceux qui se déclarent préoccupés par notre écosystème.

les-albrans Pas-de-Calais dans Eau

Pourquoi les chasseurs s’intéressent à telles études ?

Le dérangement induit par ce que l’on appelle les activités humaines (activités récréatives et sportives y compris la chasse et la pêche, activités économiques…) est souvent considéré comme un facteur limitant le stationnement des oiseaux.
Sous le label « écologie », certains mouvements voudraient réduire de manière drastique, voire tout simplement interdire la chasse parce qu’elle serait selon eux la cause de toutes les raréfactions d’espèces.

Pourtant les études réalisées en Amérique du Nord et dans d’autres régions en Europe, ainsi que les suivis réalisés par l’ISNEA sur plus de 50 sites montrent que la densité des oiseaux d’eau (chassables ou protégés) est avant tout liée à la profondeur des plans d’eau et à la superficie des zones humides.

En d’autres termes, on voudrait faire porter le chapeau à une seule activité humaine (la chasse) en occultant les dégâts réalisés sur l’habitat naturel par le bétonnage qui détruit des hectares de zones naturelles et en particulier de zones humides et en oubliant même les diverses formes de pollution.

Les travaux scientifiques de l’ISNEA ont donc pour ambition de rétablir quelques vérités.

40 oiseaux suivis par balises GPS suivi-par-balise dans Ecologie
40 oiseaux suivis par balises GPS

La présentation du programme scientifique un samedi après-midi, ce n’est pas trop rébarbatif ?

Depuis 2012, l’ISNEA a déjà réalisé de nombreuses études. La présentation réalisée samedi est une synthèse de dossiers certes très techniques, mais qui ont été mis à la portée de tous.

Des chiffres, mais pas trop ; des tableaux clairs ; des exemples pertinents ; des Hommes d’expérience qui apportent leurs connaissances de terrain ; des scientifiques très pédagogues…

Les moyens mis en œuvres (migrateurs équipés de balises GPS, radars  capables de différencier les espèces,…) ainsi que la rigueur scientifique appliquée dans ces études (populations étudiées, chassables et non chassables,…) sont gage de sérieux et donnent envie d’écouter jusqu’à la fin.

Ce fut donc une journée de découverte propice aux échanges, qui ouvrira peut-être de nouvelles pistes d’action de sensibilisation pour la branche éco-citoyenne des Albrans…

 


Publié dans Biodiversité, Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Les Albrans | Pas de Commentaire »

L’association « Les Albrans » a fêté ses 10 ans

Posté par Joël le 14 mars 2016

 

Ce samedi 12 mars à Beuvry,  « Les Albrans » ont reçu environ 160 convives pour leur 3ième repas familial.

À l’approche de la journée mondiale de l’eau (22 mars), les personnes présentes ont pu découvrir les pistes de travail de l’association pour l’année 2016 : l’eau et le transport ; l’eau et l’agriculture.

Ce fut également l’occasion de fêter les 10 ans de l’association.

 

repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans

repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans repas dansant Albrans

 


Publié dans Eau, Festivités, Les Albrans | 2 Commentaires »

Beuvry – les eaux vertes

Posté par Joël le 12 juin 2015

 

Il y a cinq ans les Beuvrygeois assistaient à un « spectacle » étonnant. De juin à octobre 2010, le canal à grand gabarit et le canal des mines étaient couverts de lentilles d’eau, tout comme la rivière militaire et plusieurs marais.

eutrophisationcanal de beuvry 21 juin 2010  eutrophisation beuvry petite jonction au canal d'aire eutrophisation canal d'aire à la bassée 24 juin 2010 Beuvry canal grand gabarit beuvry 24 juin 2010 eutrophisation ancien chantier naval beuvry

La branche écocitoyenne de l’association « Les Albrans » s’était penché sur ce sujet. Malgré les articles sur mon blog et sur celui de l’association, certaines personnes découvraient les photos du canal vert à l’occasion d’un concours photo amateurs en novembre 2013.

 

Rappelons qu’il s’agit d’une forme de pollution due principalement à un apport excessif de nutriments : azote (des nitrates par exemple), carbone (matières organiques, carbonates…) et phosphore notamment.

 

A cette époque où tout va très vite et où l’on a tendance à oublier beaucoup de choses, je vous propose de retrouver certains articles qui traitent de l’eutrophisation (comportant eux-mêmes des liens à suivre) :

27-09-2009 – Des envahisseurs

23-11-2009 – Une forme d’eutrophisation dans les environs de Beuvry ?

19-06-2010 – Si on parlait d’eutrophisation ?

24-06-2010 – Eutrophisation d’origine anthropique

05-07-2010 – Eutrophisation en images

11-08-2010 – Les eaux vertes

24-08-2010 – Des poissons rouges dans le canal et des cochons sur les rives ?

26-09-2010 – Les poissons nagent sur le dos

27-11-2013 – Souvenir du canal vert

 

Ces derniers jours, ce sont différentes variétés de plantes aquatiques envahissantes qui ont investi le canal des mines.

beuvry algues canal 2015 beuvry algues canal 2015 beuvry algues canal 2015 beuvry algues canal 2015 beuvry algues canal 2015

Une entreprise est intervenue pour enlever le maximum, mais en ne se débarrasse pas facilement de ces plantes classées comme « envahissantes », c’est-à-dire dont il très difficile de maitriser la prolifération.

Beuvry - les eaux vertes dans Canaux algues-envahissantes-canal-beuvry-12-06-2015-5

 

canal base nautique

 


Publié dans Canaux, Comprendre pour Agir, Ecologie, Eutrophisation, Le saviez-vous ?, Photos de Beuvry | 1 Commentaire »

Préservation des zones humides : entre belles déclarations et réalité

Posté par Joël le 2 février 2015

 

Le 2 février est, pour ceux qui se préoccupent réellement de la préservation de notre planète, une journée particulière. Nous célébrons la journée mondiale des zones humides pour commémorer la signature de la Convention sur les zones humides, le mardi 2 février 1971, dans la ville iranienne de Ramsar, au bord de la mer Caspienne.

 

La Convention de Ramsar a pour mission :

« La conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, en tant que contribution à la réalisation du développement durable dans le monde entier ».

 

L’édition 2015 a pour thème :

« des zones humides pour notre avenir ». L’objectif est de souligner le rôle fondamental des zones humides face au changement climatique et ses conséquences. Les zones humides jouent en effet un rôle de régulateur climatique car elles atténuent le réchauffement climatique global.

 

Entre belles déclarations et réalité

Malgré ces instances Internationales, ces journées destinées à faire prendre conscience de la fragilité de notre écosystème, de nombreuses zones humides sont menacées. Des zones sensibles sont même parfois menacées dans des pays qui communiquent beaucoup sur l’environnement, sans mettre en corrélation les déclarations et les décisions.

 

Cette préoccupation, cet intérêt pour la préservation des zones humides, comme d’autres préoccupations (réduction des déchets, préservation des ressources en eau, lutte contre le gaspillage alimentaire…) est symbolisée par une journée d’action et de sensibilisation.

Pour autant, c’est toute l’année qu’il faut agir et sensibiliser sur ces sujets importants. Mais en dehors de périodes où certaines personnes ont besoin d’être vues en public, il est parfois difficile de mobiliser les foules, nous en avons fait l’expérience lors de la journée consacrée à la lutte contre le gaspillage alimentaire dans le cadre de la semaine Européenne de réduction des déchets le 22 novembre 2014.

 

Face à un tel désintérêt, il arrive que les plus motivés fatiguent et abandonnent toute idée d’action future.
Au lieu d’essayer de changer le comportement des autres, il est sans doute plus simple d’agir comme on voudrait qu’ils le fassent. A chacun ensuite de suivre,… ou pas.

 

Se préoccuper de ces sujets, ce n’est pas forcément avoir une position « d’intello », ce n’est pas forcément être seul, le nez plongé dans les bouquins, cela peut être l’occasion de moment en famille ou entre amis. Pour cette édition 2015 de la journée mondiale des zones humides j’ai choisi de partager quelques clichés personnels pris l’été dernier.

marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide marais salants hyères zone humide

 

A lire ou à relire :

Je n’en sais rien et ça m’est égal…

Le syndrome de Cassandre


Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Ephéméride | 1 Commentaire »

CRCE – Le schéma régional de cohérence écologique

Posté par Joël le 6 septembre 2014

 

C’est la rentrée pour tout le monde !

Pour beaucoup, cette rentrée 2014 a sonné comme un départ incertain, avec un emploi du temps qui se révèlera bien moins confortable qu’annoncé. Quoi qu’il en soit, chacun reprend aussi ses activités extra-scolaires ou extra-professionnelles : vie associative, engagement dans la vie locale, sport ou lectures « sérieuses » (après de la lecture « détente » durant les vacances)…

 

Un dossier de plus de 1000 pages A4, assez technique, n’est pas facile à emporter sur la plage et ne ressemble pas non plus à un livre de chevet. Aussi, après la période estivale, je reprends cette lecture intéressante commencée en juillet : le schéma régional de cohérence écologique.

Je ne vous en ferai pas une analyse fastidieuse à lire sur écran, et même probablement pas un résumé, qui compte tenu de l’importance du sujet devrait logiquement comporter plusieurs pages.

Aussi, comme je l’ai déjà évoqué, je propose aujourd’hui quelques définitions sur ce sujet étudié « en hauts-lieux » mais qui pourra impacter notre environnement proche. Pour certains lecteurs de ce blog, les notions qui suivent ne sont qu’un rappel, mais après tout c’est la rentrée et on commence par des révisions !

 

La trame verte et bleue

Le principe de « trame verte et bleue » est une mesure phare du Grenelle Environnement dont l’objectif est d’enrayer le déclin de la biodiversité.

La trame verte et bleue est un réseau formé de continuités écologiques terrestres (trame verte) et aquatiques (trame bleue). Elle constitue un outil d’aménagement durable du territoire et contribue à un état de conservation favorable des habitats naturels et des espèces, et au bon état écologique des masses d’eau.

Les continuités écologiques qui constituent la trame verte et bleue comprennent des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques.

 

Les réservoirs de biodiversité

Les réservoirs de biodiversité sont des espaces, dans lesquels la biodiversité est la plus riche ou la mieux représentée, où les espèces peuvent effectuer tout ou partie de leur cycle de vie. Dans ces espaces, les habitats naturels peuvent assurer leur fonctionnement en ayant notamment une taille suffisante. Ils abritent des noyaux de populations d’espèces à partir desquels les individus se dispersent ou sont susceptibles de permettre l’accueil de nouvelles populations.

 

Les corridors écologiques

Les corridors écologiques assurent des connexions entre des réservoirs de biodiversité, offrant aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie.
Les corridors écologiques peuvent être linéaires, discontinus (en « pas japonais ») ou paysagers.

Les cours d’eau, parties de cours d’eau et canaux peuvent ainsi être considérés à la fois comme des réservoirs de biodiversité et comme des corridors écologiques.

CRCE - Le schéma régional de cohérence écologique  dans Ce blog - son auteur reservoirs-biodiversite-et-corridors-ecologiques

 

Le décret No 2012-1492 du 27 décembre 2012 précise que :

La trame verte et bleue est un réseau formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques identifiées par les schémas régionaux de cohérence écologique.

Afin d’assurer la cohérence nationale de la trame verte et bleue, le schéma régional de cohérence écologique prend en compte la nécessité de préserver les espèces, habitats et continuités écologiques d’importance nationale identifiés comme constituant des enjeux nationaux et transfrontaliers.

 

Le schéma régional de cohérence écologique

Le schéma régional de cohérence écologique, comporte notamment :

- un diagnostic du territoire régional et une présentation des enjeux relatifs à la préservation et à la remise en bon état des continuités écologiques à l’échelle régionale ;

- un volet présentant les continuités écologiques retenues pour constituer la trame verte et bleue régionale et identifiant les réservoirs de biodiversité et les corridors qu’elles comprennent ;

- un plan d’action stratégique ;

- un atlas cartographique ;

- un dispositif de suivi et d’évaluation ;

- un résumé non technique.

 

Le diagnostic du territoire régional porte sur :

- la biodiversité du territoire, en particulier les continuités écologiques identifiées à l’échelle régionale ;

- les interactions entre la biodiversité et les activités humaines.

 

Le schéma régional de cohérence écologique – trame verte et bleue (SRCE-TVB) du Nord-Pas-de-Calais a été arrêté par le préfet de région le 16 juillet 2014, après son approbation par le Conseil régional le 4 juillet 2014.

 

A lecture de ces informations, certains comprendrons pourquoi, quand on s’intéresse réellement aux problèmes environnementaux, décrypter des documents relatifs au CRCE peut être plus intéressant que regarder la télévision ou visionner une vidéo quelconque.

 

A lire ou à relire :

Le Grenelle de l’environnement vu de Beuvry

Trame verte et bleue, de quoi s’agit-il ?

 


 

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Grennelle de l'environnement, Le saviez-vous ?, Lexique | 2 Commentaires »

De l’eau, toujours de l’eau…

Posté par Joël le 19 juillet 2014

goutte d'eau

 

Parmi les sujets traités sur ce blog, ou le blog des Albrans par exemple, celui de l’eau revient régulièrement.
Cela fait plusieurs années que l’association Beuvrygeoise se penche sérieusement sur les problèmes de pollution en général, et en particulier (pour y être durement confronté) sur ceux des zones humides du secteur.

 

Sur mon blog, j’ai également abordé le sujet selon plusieurs aspects :

 

Voilà autant de thèmes étudiés seul ou en comité très restreint (faute de pouvoir convaincre d’autres personnes qu’il fallait travailler les sujets en profondeur) et qu’il m’est arrivé de partager ici ou sur le blog des Albrans. En travaillant pendant des années sur ces sujets nous n’avons pas forcément suscité énormément d’intérêt de la part de personnes normalement impliquées dans la vie locale.

Même si les articles sur les blogs se font moins nombreux, cette activité de recherche, d’étude et de réflexion continue sans pour autant faire l’objet de publications.

La branche éco-citoyenne a par ailleurs réalisé plusieurs dossiers d’études présentés publiquement à l’occasion de manifestations dans le cadre de la journée des zones humides ou de la journée mondiale de l’eau.

 

L’eau (et tout ce qui s’y rapporte) est un sujet inépuisable, que l’on peut étudier pendant des années sans pour cela pouvoir prétendre « s’y connaître ». Néanmoins les connaissances acquises en effectuant soi-même ces recherches sont enrichissantes et ne pourraient probablement pas être devancées par une lecture en diagonale de quelques textes recopiés ici ou là.

 


 

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Les Albrans, Zoom sur | Pas de Commentaire »

12345...10
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77