• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Souvenir du canal vert

Posté par Joël le 27 novembre 2013

Le concours photos organisé par l’association les Albrans dans le cadre de l’année Internationale de l’eau, au-delà de l’aspect artistique, avait aussi pour but d’attirer l’attention sur les problèmes liés l’eau et la nécessité de préserver les zones humides.

 

Parmi les clichés amateurs sélectionnés par le jury, 2 d’entre eux avaient pour thème les lentilles d’eau. Celle du « canal vert » d’un beuvrygeois attentif aux problèmes de pollution et aux comportements des pollueurs a été largement commentée.

Certains visiteurs qui découvraient l’association beuvrygeoise (laquelle travaille pourtant depuis des années sur les thématiques de la protection de l’environnement en général, et sur la réduction des déchets et la préservation des ressources en eau en particulier), semblaient découvrir aussi que le canal à grand gabarit fut envahi de lentilles de juin à octobre 2010.

C’est à Beuvry ?

C’était quand ?

C’est une photo retouchée ?

Des lentilles d’eau, c’est quoi ?

L’eutrophisation, vous dites…

Et pourtant, plus de 4 mois de lentilles sur le canal d’Aire à La Bassée, mais aussi sur le canal des mines à Beuvry, la rivière militaire, et autres marais, avaient à juste titre mis en alerte un certain nombre de personnes qui n’ont pas attendu 2013 pour s’intéresser à leur environnement immédiat.

Je vous invite donc à lire, ou relire, les articles liés aux lentilles d’eau : http://beuvry.unblog.fr/category/eau/lentilles-deau/

 

canal 5 septembre 2010 La prolifération des lentilles d’eau provoque la formation d’un tapis à la surface de l’eau qui empêche la pénétration de la lumière et les échanges gazeux avec le milieu aquatique.Si l’on ne fait rien, c’est d’eutrophisation.
La multiplication s’effectue par division cellulaire qui double le nombre de lentilles en 6 jours. Ainsi, s’il y en a 100 le jour j, il y en a 200 le jour j+6, 400 à j+12, 800 à j+18, 1600 à j+24, 3200 en 1 mois. canaldesmines.jpg

L’eutrophisation

L’eutrophisation est la modification et la dégradation d’un milieu aquatique lié, en général, à un apport exagéré de substances nutritives qui augmentent la production d’algues et de plantes aquatiques.

L’association « les Albrans » avai-t déjà tiré le signal d’alarme en septembre 2009 suite au constat d’eutrophisation du marais. Voir ici

 


Publié dans Canaux, Comprendre pour Agir, Ecologie, Lentilles d'eau, Les Albrans, Manifestations, Photos de Beuvry | 3 Commentaires »

Quoi de neuf à Beuvry, du côté du canal par exemple ?

Posté par Joël le 28 juin 2011

Elles reviennent !

Moins nombreuses que l’année dernière (pour le moment *), les lentilles d’eau ont refait leur apparition sur le canal à grand gabarit.

De juin à octobre 2010, les lentilles d’eau ont colonisé les plans d’eau de la région, et en particulier le canal d’Aire à La Bassée mais aussi le canal des mines (dit canal de Beuvry).

Le thème de l’eutrophisation n’est pas nouveau, (voir l’article « Si on parlait d’eutrophisation ? « ).

Rappelons simplement qu’il s’agit d’une forme de pollution due principalement à un apport excessif de nutriments : azote (des nitrates par exemple), carbone (matières organiques, carbonates…) et phosphore notamment.

eutrophisation gif animé

Voir aussi :

Série d’articles consacrés aux lentilles d’eau

Eutrophisation en image

 

* Sa multiplication s’effectue naturellement par division cellulaire qui double tout les 6 jours.
Donc, s’il y en a 100 le jour j, il y en a 200 le jour j+6, 400 à j+12, 800 à j+18, 1600 à j+24, 3200 en 1 mois…

Publié dans Lentilles d'eau, Quoi de neuf ? | Pas de Commentaire »

Beuvry en photos : été 2010 – eutrophisation et lentilles d’eau

Posté par Joël le 28 décembre 2010

Suite du retour en images sur l’année 2010 à Beuvry :

De juin à octobre 2010, les lentilles d’eau ont colonisé les plans d’eau de la région,
et en particulier le canal d’Aire à La Bassée mais aussi le canal des mines (dit canal de Beuvry).

canal 5 septembre 2010 canal grand gabarit 24 juin 2010 beuvry base nautique beuvry 24 juin 2010 début eutrophisation basenautique21juin2010.jpg basenautique24juin10.jpg canaldesmines.jpg beuvry.jpgcanal24juin2010.jpg chantiernavalbeuvry.jpgfossbeuvry.jpg maraisannequin.jpg

 


Publié dans Comprendre pour Agir, Ecologie, Eutrophisation, Lentilles d'eau, Photos de Beuvry | Pas de Commentaire »

Les poissons nagent sur le dos

Posté par Joël le 26 septembre 2010

 

Échange de bons procédés ?

Les blogueurs lisent la presse.

Les journalistes lisent peut-être les blogs…

 

Alors que certains pensent que les blogueurs « n’ont que ça à faire » ou que d’autres laissent entendre que nous avons des centres d’intérêt restreints, il semble que quelques personnes s’intéressent à ce qui est écrit sur les blogs.

C’est du moins ce que l’on peut penser aux travers des petites remarques dans cet article de presse de samedi.

 

Poissons morts : la faute aux lentilles

 

De gros poissons, des anguilles, des écrevisses…

Un signe de richesse des eaux du canal, si ce n’est qu’on les a trouvés nageant sur le dos.

Dans le bras du canal, tout aussi mort.

 

Les uns ont craint une pollution, les autres une attaque massive des lentilles d’eau que l’automne n’a pas l’air de faire reculer.

 

Des analyses viennent de tomber : aucune pollution à déplorer, c’est bien un manque d’oxygène qui a tué la faune.

 

Des solutions sont envisagées (nous y reviendrons) mais pour débarrasser les cadavres qui de surcroît embaument l’atmosphère, la Ville a demandé à VNF de lui prêter un bateau approprié pour ce genre de besogne.

 

C’est qu’avec une barque municipale et deux agents, le rapport de forces était par trop inégal.

 

Mais quand même, l’article parle d’un « manque d’oxygène qui a tué la faune ».

 

Le manque d’oxygène, n’est-il pas la conséquence de l’eutrophisation (développement anarchique de plantes aquatiques expliqué dans plusieurs articles sur ce blog depuis 4 mois) et en l’espèce causée par… des lentilles d’eau ?

 

Mes articles sur l’eutrophisation et les lentilles d’eau n’étaient donc pas si clairs que cela…

Ou alors ils n’ont pas tous été lus ?

Dans ce cas, c’est peut-être, comme insinué par certains, que les blogueurs sont les seuls à s’intéresser aux sujets qu’ils traitent…

 

Il se peut aussi que le manque d’oxygène ait une autre cause, laissons faire les spécialistes. 


 

Publié dans Eutrophisation, Lentilles d'eau, Revue de presse | 1 Commentaire »

Tapis vert à Beuvry

Posté par Joël le 9 septembre 2010

Essars – Beuvry – Cuinchy – La Bassée :

les lentilles d’eau se sont un peu déplacées mais n’ont pas disparu !

 

Photo prise depuis la passerelle de Beuvry le dimanche 5 septembre 2010 lentilles d'eau canal d'aire Beuvry 5 septembre 2010

 

lentilles d'eau On en trouve même des espèces sur les bords du lac Titicaca, dans les Andes à 3800 m d’altitude et à une température de 8°C.


Publié dans Canaux, Ecologie, Eutrophisation, Lentilles d'eau, Photos de Beuvry | Pas de Commentaire »

Des poissons rouges dans le canal et des cochons sur les rives ?

Posté par Joël le 24 août 2010

comment se débarrasser des lentilles d’eau ?

Poissons rouges et cochons…
Et là, vous vous dites : « A peine quelques degrés en plus ce week-end et Joël est en surchauffe ! »
Prenez le temps de lire l’article qui va suivre, afin de comprendre ce que j’ai voulu dire.

 

Alors que certains découvrent l’existence de ces hôtes indésirables et s’interrogent, après 2 mois, sur la couleur du canal à grand gabarit, j’ai choisi un titre un peu décalé pour vous dire que la « lemna minor » n’est pas si méconnue qu’on ne l’imagine. 

Il n’est pas nécessaire d’être passionné de nouvelles technologies (geek comme on dit) ni même d’avoir à un bagage universitaire exceptionnel pour s’informer sur internet. 

Ainsi, en tapant, même  à 2 doigts, la question  » comment se débarrasser des lentilles d’eau ?  » vous trouverez quelques renseignements intéressants grâce à votre moteur de recherche habituel.

Je vous passe les détails techniques, mais j’ai retenue quelques éléments à méditer.

Des poissons rouges dans le canal et des cochons sur les rives ? dans Comprendre pour Agir animauxpoissons39

 

Des poissons rouges et carpes amour pour se débarrasser des lentilles d’eau 

Si votre bassin d’agrément est envahi de lentilles d’eau, envisagez de le repeupler un peu en poissons rouges.

Le poisson rouge fait partie de la famille des cyprinidés, comme la carpe, et à ce titre se nourrit notamment de végétaux de surface.

Plus sérieusement, pour les étangs, marais et autres plans d’eau importants, un autre poisson cousin du poison rouge s’avère particulièrement gourmand de lentilles d’eau.

 

La carpe amour ou encore amour blanc

Ctenopharyngodon idella est un cyprinidé originaire des grands fleuves de Chine, et surtout du fleuve Amour qui lui a donné son nom (le ventre étant blanc).  Cette espèce est souvent introduite pour lutter contre la végétation aquatique immergée.L’introduction en France date de 1957. La reproduction naturelle de l’Amour n’a jamais été signalée.

En effet, pour se reproduire, les carpes Amour Blanc ont besoin de cours d’eau chauds relativement larges et à très forts courants. Exclusivement herbivores, elles se nourrissent de la plupart des végétaux aquatiques supérieurs.

En été, elles supportent des températures aussi élevées que 35°C et s’accommodent de très faibles taux d’oxygène dissous (intéressant à savoir quand on veut les introduire dans un plan d’eau qui commence à être atteint par l’eutrophisation).

Les végétaux consommés par cette espèce sont par ordre de préférence :

    • Les lentilles d’eau (nous y voilà !)
    • Les Chara (d’algue vertes d’eau douce, capables de vivre en eaux saumâtres)
    • Les Callitriches (plantes herbacées)

Ou encore…

    • Les mousses aquatiques
    • Les renoncules d’eau
    • Les algues filamenteuses (dont le développement anarchique conduit à l’eutrophisation)
    • Les nénuphars…

 

La carpe amour peut absorber 80% de son poids par jour à des températures de 18 ou 20 °C, et plus de 130% au-dessus de 24°C.

Ce poisson est donc le substitut écologique idéal à tout produit chimique actuellement utilisé pour nettoyer les plans d’eau.

 

De plus, ce poisson est un régal pour les adeptes de pêche sportive !

Pouvant atteindre une taille importante, elle ne se laisse pas attraper si facilement.

L’amour blanc, très méfiant, observera longuement l’appât avant de s’en saisir. Une fois piqué, le départ est brutal et demande un matériel solide.

Le corps allongé, en forme de fuseau, de section circulaire est couvert de grandes écailles, de couleur gris à brun-vert sur le dos, le ventre est blanc.

 

Des carpes, oui mais :

Je précise toutefois qu’au-delà du titre accrocheur de cet article (comme les affectionnent parfois certains professionnels de la communication) qu’il faut éviter l’introduction d’espèces trop exotiques, comme les poissons rouges, hormis dans les bassins d’agrément.

En revanche, comme je l’ai expliqué plus haut, la reproduction naturelle de la carpe amour n’a encore jamais été constatée à ce jour en France. L’introduction de cette espèce pour se débarrasser des lentilles ne pose donc pas de problème selon les spécialistes.

La carpe commune est aussi un consommateur de lentilles et comme c’est une espèce considérée comme indigène (en réalité introduite il y a 2000 ans), elle ne représente pas une menace en terme d’équilibre.

Mais la carpe est efficace quand l’invasion de lentilles n’est pas encore déclarée.

L’introduction de carpes (commune ou amour) dans un étang déjà recouvert ne sera pas d’un grand secours.

Il faut au préalable se débarrasser mécaniquement de la plus grande partie des lentilles d’eau.

 

Les cochons aiment les lentilles !

Dans le passé, on les donnait en complément alimentaire aux cochons. On sait même qu’en été, dans le nord de la France, en Belgique ou aux Pays-Bas, les cochons descendaient parfois eux-mêmes dans les watringues pour manger les lentilles à la surface de l’eau.

 

Ce mode d’alimentation était naturellement plus aisé avant qu’on ne développe l’agriculture intensive et les élevages industriels comme en Bretagne (plus de 50% de la production Française sur 7% du territoire).

On connait depuis de nombreuses années la pollution des rivières et des nappes phréatiques par les nitrates issus du lisier.

Mais il faut aussi avoir à l’esprit que le taux élevé de nitrates, dû à l’élevage intensif, est responsable de la prolifération des algues en Bretagne !

Outre des nuisances olfactives et des coûts de ramassage démesurés pour les collectivités, ces algues sont à l’origine d’émanations de gaz, et notamment d’hydrogène sulfuré (H2S), un gaz toxique et mortel à forte dose.

 

Voir l’article de l’association les Albrans à ce sujet.

 

Un retour (utopique ?) vers une agriculture à taille humaine serait incontestablement bénéfique pour l’équilibre fragile de la nature.

 

D’autres informations à étudier sont postées sur des forums :

Cette plante aquatique est rustique au gel.

On la trouve dans les eaux stagnantes et acides. Elle affectionne la lumière, chaleur, les eaux chargées en nutriments.

Sa multiplication s’effectue naturellement par division cellulaire qui double tout les 6 jours.

Donc, s’il y en a 100 le jour j, il y en a 200 le jour j+6, 400 à j+12, 800 à j+18, 1600 à j+24, 3200 en 1 mois

Je vous laisse continuer le calcul, sachant que l’invasion a commencé dans le secteur il y a plus de 2 mois…

 

Pour s’en débarrasser, l’épandage de chaux est parfois envisagé.

Lorsque l’invasion est trop marquée, le plus efficace est de les retirer mécaniquement avec des sortes de tamis ou par pompage.

De plus, les végétaux ainsi récupérés s’avèrent être un engrais naturel exploitable par les agriculteurs.

 

Des solutions mécaniques doivent être mises en œuvre pour éliminer le volume important de lentilles qui a envahi le plan d’eau.

Ensuite la régulation biologique se fait avec l’introduction d’animaux consommateurs de lentilles d’eau.

Mais quelle que soit la solution pour s’en débarrasser, il faut surtout remédier à la cause qui rend l’eau acide et chargée en nitrates et en nitrites !

Voilà donc des pistes de réflexion pour « l’amicale des Albrans », la nouvelle branche de l’association Beuvrygeoise, dans laquelle il n’est pas besoin d’être chasseur ni pêcheur, mais simplement attentif aux problèmes de ces derniers et soucieux de la préservation de notre environnement en général.

En effet, l’amicale des Albrans se veut un espace de réflexion et de concertation pour agir en bonne intelligence entre les différents passionnés de nature : chasseurs, pêcheurs, promeneurs, familles,…

 

Une phrase de ralliement s’est ainsi imposée naturellement : « comprendre pour agir ».


 

Publié dans Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Eutrophisation, Lentilles d'eau | 3 Commentaires »

Les eaux vertes

Posté par Joël le 11 août 2010

 

Le journal « La Voix du Nord » titrait ce mardi 10 Août 2010 :

Les eaux de nos lacs et étangs sont vertes mais saines !

 

Et le quotidien régional poursuit : 

Les eaux douces de la région, chargées d’algues vertes, sont pour l’instant épargnées par les proliférations de lentilles d’eau et de cyanobactéries. Mais l’invasion, récurrente à la fin de l’été, se profile… 

Un article qui tente d’être rassurant.

Pourtant, notons tout de même que Olivier Bayle, président du comité régional de canoë-kayak estime que :

« la prolifération des algues  est préoccupante ». 

 


Précisons néanmoins pour mieux appréhender cet article que :

 

A propos de cette enquête journalistique récente :

Les marais d’Annequin, le canal d’Aire à La Bassée, le canal de Beuvry sont recouverts de lentilles d’eau depuis plus d’un mois et demi. 

Souvenez-vous, ce sujet a été souvent abordé dans les blogs. (Relire les sujets liés à l’eutrophisation).

Ce matin, vu de la gare de Beuvry, le canal à grand gabarit ressemblait encore à un long bandeau vert plus ou moins épais à certains endroits. 

Le même quotidien évoquait quand même quelques jours plus tôt, le 6 août, la prolifération de lentilles d’eau sur le canal. 

 

A propos de cyanobactéries :

Les cyanobactéries, plus connues du sous le nom « d’algues bleues », sont des organismes très anciens, les premiers sur Terre à avoir su utiliser l’énergie du soleil pour fixer le gaz carbonique et le transformer en une forme de carbone.

Cyanobactéries est le nom scientifique de bactéries ressemblant à des algues microscopiques, qui flottent à la surface ou dans la masse d’eau.

Les premières espèces identifiées étaient de couleur bleu-vert, d’où leur nom (cyan est le bleu primaire). Leur couleur provient de la présence de pigments (chlorophylles vertes, carotènes rouges et orange, xanthophylles jaunes, phycocyanine bleue et phycoérythrine rouge)… Elle varie du jaune sale au noir en passant par différentes teintes de bleu-vert ou de brun. 

 

Elles peuvent libérer des toxines et sont à ce titre surveillées dans le cadre du contrôle sanitaire des eaux de loisir : des restrictions ou interdictions des activités peuvent être prises, selon les seuils d’alerte. 

Exemple : durant l’été 2003 en Ille-et-Vilaine, la baignade a dû être interdite à cause des cyanophycées dans plusieurs plans d’eau sur les treize surveillés par la DDASS.

 

Quelques liens à parcourir pour vous faire votre propre idée :

Dossier sur les cyanobactéries

Les cyanobactéries toxiques pour l’homme et les animaux

Document format PDF / Les cyanobactéries et les risques à la santé

Les Albrans veulent alerter sur la pollution dans le marais de Beuvry-Annequin 

Les algues vertes prolifèrent cette année sur nos plages 

Algues gênantes dans un championnat de canoë-kayak dans le bassin de la Liane

 

 

Publié dans Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Eutrophisation, Lentilles d'eau, Revue de presse | Pas de Commentaire »

Lentilles d’eau : photos à Beuvry

Posté par Joël le 29 juin 2010

Pour répondre à un commentaire, voici une série de photos prises à Beuvry le 21 et le 24 juin 2010.

Sur le canal de la compagnie des mines de Nœux (dit canal de Beuvry), sur le canal à grand gabarit (canal d’Aire à la Bassée), ou un ancien chantier naval (embranché sur le canal à grand gabarit, côté Gorre), on peut constater que Beuvry n’est pas épargné par les lentilles d’eau.

basenautique 24 juin 2010.jpg eutrophisationcanal de beuvry 21 juin 2010 eutrophisation canal des mines Beuvry 22 juin 2010 eutrophisation beuvry petite jonction au canal d'aire eutrophisation canal d'aire à la bassée 24 juin 2010 Beuvry canal grand gabarit beuvry 24 juin 2010 eutrophisation ancien chantier naval beuvry


Publié dans Canaux, Eutrophisation, Lentilles d'eau, Photos de Beuvry | Pas de Commentaire »

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77