• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Traditionnel passage des Reliques à Beuvry

Posté par Joël le 30 mai 2011

Comme chaque année au mois de Juin, la Confrérie des Charitables de Beuvry procèdera du mercredi 8 au vendredi 17, au traditionnel « passage des Reliques », dans la commune.

La mise sous protection de Saint-Éloi,des habitants de Beuvry s’effectuera les :

Mercredi 8 et 15 Juin, de 18h00 à 20h00

 

Jeudi 9 et 16 Juin, de 18h00 à 20h00

 

Vendredi 10 et 17 Juin, de 18h00 à 20h00

 

Pour les nouveaux arrivants de la commune, en particulier ceux qui ne sont pas originaires du Béthunois…

De quoi s’agit-il ?

Fidèle à sa tradition séculaire, la Confrérie des Charitables de Beuvry assure gratuitement le service des funérailles et d’inhumation de tous les défunts de la commune.

Néanmoins, devant assumer des frais vestimentaires, d’entretien de son matériel, de la Chapelle QUINTY, et d’apporter une aide aux plus démunis, la Confrérie accepte les dons qui peuvent lui être faits.

Au mois de Juin, la Confrérie des Charitables de Beuvry procède à une ancestrale coutume, destinée à apporter à ceux qui le souhaitent, la protection de Saint-Eloi, patron des Charitables. On appelle cela : « Le Passage des Reliques ».

Lorsque vous les accueillerez, les charitables appliqueront sur la joue les reliques à l’effigie de Saint Éloi, en prononçant ces mots :

«  Que Saint-Éloi vous protège ».

Vous pouvez effectuer éventuellement un don en fonction de vos possibilités et de votre bon vouloir, mais, aucune obligation ne vous est imposée.

image du chapeau des charitables

En vous remerciant à l’avance pour votre générosité, la Confrérie vous prie d’accepter ses plus sincères salutations.

Merci de leur réserver un bon accueil.

 

Confrérie des Charitables de Beuvry : 

CHAMBRE des CHARITABLES – cour du sacré-cœur  – 62660 BEUVRY.

Cliquez ici pour relire l’ensemble des articles consacrés à la Confrérie des Charitables.

 


 

Publié dans Charitables, Ephéméride, Immanquable, Solidarité | Pas de Commentaire »

Les catastrophes minières du bassin Nord / Pas-de-Calais

Posté par Joël le 10 mars 2011

Il faudra encore attendre avant de voir le bassin minier classé au patrimoine de l’UNESCO.

 

La notion de « paysage culturel évolutif » n’a pas séduit les ministères de la Culture et de l’Écologie, et l’empreinte laissée par plus de 250 ans d’exploitation du sous-sol de la région ne faisait sans doute pas partie des critères de décision.

Le projet du BMU avait pourtant suscité la sympathie de nombreux pays comme le Brésil, le Japon ou encore l’Afrique francophone.

Il y a un an, les porteurs du projet affichaient un optimisme partagé par une bonne partie de la population.
En décembre, la presse régionale annonçait une victoire quasi-certaine.

 

Aujourd’hui le briquet du mineur a un goût bien amer pour tous ceux qui attendaient aussi, au delà des aspects culturels et écologiques, une reconnaissance Nationale du sacrifice de nos pères et de nos grands-pères.

 

chevalements mines france

Bilan humain de l’exploitation minière

Au cours de l’exploitation de ce Bassin Nord – Pas de Calais, la corporation des mineurs a payé un lourd tribut pour contribuer au développement mais aussi au redressement du Pays après chaque conflit.

Je salue la mémoire de toutes les victimes de la mine et je rends hommage à tous ceux qui ont souffert, dans leur chair ou au moral, au cours ou à l’issue de leur carrière au fond.

 

La liste des victimes de la mine est interminable.

La silicose a emporté des milliers de mineurs de fond.

Les catastrophes minières se sont succédées.

 

Aujourd’hui nous nous souvenons de la plus tragique, sans précédent en Europe, celle du 10 mars 1906 : la catastrophe de la Compagnie des Mines de Courrières

J’ai réalisé une longue liste des catastrophes minières régionales à partir de nombreuses sources. Je la publierai sans doute demain, le temps de terminer la mise en forme.

(Certains accidents ont laissé des écrits qui permettent d’être plus précis. Si vous avez des compléments d’information suite à la parution de cette liste, je suis preneur.)

 

À noter

Un documentaire : « Courrières, la Catastrophe » sera diffusé

Samedi 12 mars 2011 à 15h25 sur France 3 Nord Pas-de-Calais, Picardie

Voir le début du documentaire


Publié dans Bassin minier, Ce blog - son auteur, Ephéméride, Géographie, Histoire | Pas de Commentaire »

8 mars 2011 : la journée de la femme

Posté par Joël le 6 mars 2011

 

Comme on n’en parle pas tant que cela, même à Beuvry, chaque année je propose un petit article au sujet de la journée de la femme, il faudrait plutôt dire, la journée internationale des droits de la femme.

Et puisque l’humour est une arme comme une autre pour défendre les grandes causes, je vous le dis tout de go :

 

Cette année, la journée de la femme sera timbrée

carnet de timbres pour la journée de la femme

En effet, pour célébrer la Journée de la femme, La Poste émettra le mardi 8 mars 2011 un carnet de 12 timbres autocollants destinés à affranchir les « lettres prioritaires » jusqu’à 20 grammes pour la France, représentant des portraits de femmes d’une artiste dont le pseudonyme est Miss.Tic. Intrigant non ?

Les timbres reproduisent des pochoirs, définis comme étant « humoristiques, militants, poétiques ».

 timbres pour la journée de la femme 2011

Messieurs, bien sûr le 8 mars nous aurons tous de délicates attentions à l’égard de nos compagnes, nous serons bien gentils avec nos collègues féminines, mais ne devrions nous l’être tous les jours ?

La journée de la femme, c’est sans doute bien plus que cela.

Pour commencer, je vous invite à lire ceci : Journée internationale des droits de la femme

Ensuite, le débat sera sans doute lancé sur d’autres blogs… à vos claviers !

 

Article 2010

Article 2009


 

Publié dans Ephéméride, Humour, Immanquable, Le saviez-vous ? | Pas de Commentaire »

4 janvier 2011 : le soleil a rendez-vous avec la lune

Posté par Joël le 4 janvier 2011

 

Après les fêtes, les Beuvrygeois ont peut-être encore un peu la tête dans la lune…

Cela tombe bien car aujourd’hui le soleil a rendez-vous avec la lune !

 

http://www.dailymotion.com/video/x7p2dl

 

Le 11 août 1999, la France connaissait sa dernière éclipse totale de Soleil.

Malgré le temps très nuageux dans le Béthunois, nous n’oublierons pas cette fin de matinée où la température a chuté en quelques minutes.

Je connais même une petite curieuse pressée de voir le phénomène…

 

Aujourd’hui, en ce 4 janvier  2011, l’éclipse de soleil sera partielle.

Si jamais le ciel se dégage vous pourrez voir le spectacle, vers 9h10, à condition de vous protéger les yeux.

Je ne vais pas jouer au pomper-coller, toutes les informations sont ICI.

 

Quoi d’autre aujourd’hui ?

L’observation d’une éclipse sans protection peut provoquer des lésions définitives.

Hasard du calendrier, le 4 janvier c’est la Journée mondiale du braille, créée il y a 10 ans.

 

Voir le détail en cliquant ICI.
 


 

Publié dans Ephéméride, Le saviez-vous ? | Pas de Commentaire »

Bonne Année 2011

Posté par Joël le 31 décembre 2010

carte originale meilleurs voeux 2011 

Comme on dit en Alsacien : e glëckliches nëies

Comme on dit en Créole : bon lanné

Comme on dit en Basque : urte berri on

Comme on dit en Breton : bloavezh mat

Comme on dit en Corse : pace e salute

Comme on dit en Lorrain : porscht nei Johr

Comme on dit à la Réunion : bone-érèz ané

Comme on dit en Provençal : bónna annada

Comme on dit en Catalan : bon any nou

 

Et comme in dit par ichi : in’ne bonne anneï et pi surtout l’santé !

bonne année neige gif animé

J’ai pris tiot peu d’avinche, pasque j’voulo vous dire : 

Soyez raisonnapes à ch’réveillon, surtout tous cheux qui dotent prindre leur carrette !

J’voudro vous artrouver tertous l’année prochaine.

 

Publié dans Chti ou Ch'ti, Culture, Ephéméride | 5 Commentaires »

Pourquoi célébrons-nous Noël le 25 décembre ?

Posté par Joël le 24 décembre 2010

carte joyeux NoëlPrincipale fête chrétienne aujourd’hui, le 25 décembre correspondait dans le passé à des fêtes païennes…

 

Les festivités antérieures à la fête chrétienne de Noël

Les manifestations païennes et religieuses antérieures à la naissance du Christ étaient nombreuses autour de cette date du 25 décembre : les Saturnales romaines dans les régions méridionales, les fêtes de Yule dans les régions septentrionales, et le culte de Mithra qui faisait directement concurrence aux premiers temps du christianisme.

 

Du 17 au 24 décembre, l’empire Romain était en fête, commémorant le règne de Saturne.

Pendant ces journées de fêtes, on invitait famille et amis, on banquetait, on ornait maison et végétation de guirlandes, on s’offrait des chandelles de cire, des figurines de pain ou de terre cuite, des pièces de monnaie…

Apparu probablement pendant 2ème siècle avant Jésus-Christ, le culte de Mithra, divinité Perse de la lumière connu son apogée durant les 3ème et 4ème siècles, devenant ainsi un rival important du christianisme.

 

Le 25 décembre était alors considéré comme le jour du solstice d’hiver, la naissance de la divinité Mithra le  » soleil invaincu » où l’on sacrifiait un taureau en son honneur.

Dans les pays nordiques, des cérémonies semblables, les fêtes de Yule donnaient lieu à des réjouissances et des festins, en l’honneur des dieux de la mythologie germanique.

Mais ces célébrations se sont effacées devant l’anniversaire de la naissance du Christ.

Pourtant, d’une certaine manière, elles ont chacune laissé des traces dans les coutumes de Noël.

 

Pourquoi le choix du 25 décembre pour célébrer la naissance de Jésus ?

6 janvier, 25 mars, 10 avril, 29 mai… plusieurs dates ont été attribuées à la naissance de Jésus-Christ, avant que le 25 décembre ne devienne la date de naissance « officielle ».

 

Jusqu’au début du 4ème siècle, les Églises d’Orient et d’Occident ne célébraient pas l’anniversaire de la naissance du Christ.  Cette date de naissance n’était même pas mentionnée.

D’ailleurs, les premiers chrétiens ne faisaient guère mention des anniversaires de naissance.

 

L’absence de document établissant la date de naissance de Jésus permit donc de laisser le champ libre à l’église pour choisir une date qui coïncide avec le solstice d’hiver pour contrer, dit-on, les fêtes païennes que je viens d’évoquer, et en particulier celle dédiée à Mithra.

 

En 336 l’Empereur Constantin décide de fixer Noël au 25 décembre.

Mais tenons compte de ce qui suit :

Au cours de mes recherches, j’ai appris ceci : l’Empereur Constantin n’a jamais été chrétien puisqu’il ne s’est fait baptiser que sur son lit de mort. En fixant la date de Noël le 25 décembre, il a voulu réconcilier païens et chrétiens.

L’esprit n’était donc peut être pas forcément de « s’approprier les festivités païennes », comme on le lit souvent sur certains sites ou blogs, dont les articles se ressemblent étrangement (chacun se fera son idée, je ne me voyais pas vous livrer uniquement la version la plus répandue).

 

C’est un peu plus tard, en 354, sous le règne du Pape Libérius (Libère), que fût instituée à Rome la fête de la naissance du Christ.

 

 

Ci-dessous, vous trouvez les détails des fêtes anciennes qui nous ont conduits aux réjouissances de Noël que nous connaissons aujourd’hui :

Origines des fêtes de Noël – première partie : les Saturnales

Origines des fêtes de Noël – deuxième partie : les fêtes de Yule

Origines des fêtes de Noël – troisième partie : le culte de Mithra 

Prenez le temps de lire ces articles du blog « Aujourd’hui, l’éphéméride d’Archimède » je pense que vous découvrirez (ou redécouvrirez) des histoires étonnantes comme celle d’une divinité de la mythologie Nordique qui n’est pas sans rappeler ce vieux Monsieur qui s’apprête à faire le tour de la terre la nuit prochaine…

 

Vous découvrirez également :

Les origines du sapin de Noël  ou encore du Père Noël  et de ses rennes.

 

 

Je profite de cet article pour vous souhaiter à tous un très joyeux Noël

carte joyeux Noël

 

Publié dans Culture, Ephéméride, Le saviez-vous ? | Pas de Commentaire »

Vive Saint Nicolas

Posté par Joël le 5 décembre 2010

carte bonne fête de saint nicolas enfants

Pour ne pas perdre les traditions, 

encore bien présentes dans notre région,

 

je souhaite à l’avance à tous les jeunes Beuvrygeois

 

une bonne Fête de Saint-Nicolas.

carte saint nicolas traditionnelle

 

images et cartes postales sur chant Saint Nicolas http://www.dailymotion.com/video/xbdv8f vidéo légende de saint Nicolas

 

Quelques dictons du jour :

Le jour de Saint Nicolas, de décembre est le moins froid.

Neige à la Saint Nicolas donne froid pour trois mois.

A la Saint Nicolas, l’hiver est souvent las.

Saint Nicolas marie les filles avec les gars.

 

Voir aussi mon article de 2009

 


 

Publié dans Ephéméride, Légende, Vidéo | 1 Commentaire »

Bonne Sainte Barbe

Posté par Joël le 4 décembre 2010

Cliquez sur le triangle pour lancer la vidéo
http://www.dailymotion.com/video/x4em3y
carte bonne fete sainte barbe

 

Le motif de cet article sur ce blog : cliquez

Publié dans Bassin minier, Ce blog - son auteur, Ephéméride, Géographie, Histoire, Vidéo | Pas de Commentaire »

Le tri sélectif : c’est Eugène qui l’a inventé !

Posté par Joël le 24 novembre 2010

tri sélectifs poubelle jaune bleue rouge verte Le tri « sélectif » est souvent présenté comme une idée moderne, voire révolutionnaire.   Pourtant, son principe date un peu… 

Il date même du début de la 3ième République.

 

 

Les arrêtés Poubelle.

Ces arrêtés posent les bases de la collecte des ordures ménagères.

 

Le Préfet de la Seine, Eugène-René Poubelle, impose de regrouper les ordures dans des récipients fermés par un couvercle pour que les rues de Paris soient plus propres.

Il signe un arrêté le 24 novembre 1883 qui oblige les propriétaires à acquérir des récipients spéciaux pour leurs déchets et ceux de leurs locataires.

 

Après trois mois de délibérations, de travail en commissions, malgré l’opposition des chiffonniers, et suite au vote du conseil municipal de Paris le 22 février 1884, le Bulletin municipal officiel de la ville de Paris daté du 7 mars 1884 publie un nouvel arrêté préfectoral intitulé « Enlèvement des ordures ménagères, Règlement », également signé par Eugène Poubelle, qui précise les modalités de leur utilisation.

Ces prescriptions ont amélioré de manière considérable l’hygiène des foyers de la capitale.

Le reste de la Préfecture de la Seine suit progressivement.

Cette invention s’est répandue dans toutes les grandes villes de France, même s’il a fallu attendre la Seconde Guerre mondiale pour que les poubelles soient totalement généralisées.

 

Le tri dès le 19ième siècle

Le bon vieil Eugène avait tout prévu :

A l’origine, ce récipient devait être en bois, garni de fer blanc à l’intérieur pour des raisons de sécurité et de propreté.

Il devait également être muni d’un couvercle et avoir une capacité maximale de 120 litres.

 

Le Préfet de la Seine avait même à l’époque imaginé la collecte sélective.

3 conteneurs obligatoires : un pour les déchets organiques, un pour papiers et chiffons, le dernier étant réservé au verre, faïence ou coquilles d’huitre !

Autant dire que plus d’un siècle plus tard, on redécouvre le tri sélectif…

 

Un nom qui restera célèbre

Les Parisiens prirent l’habitude de désigner les réceptacles à ordures du nom du préfet Poubelle.

La définition de la « poubelle » fut insérée dès 1890 dans le supplément du Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle.

 

Eugène Poubelle fut également à l’origine de la mise en route du tout-à-l’égout, concept qui gagna la faveur du public, suite à la dernière résurgence du choléra en 1892.

Cela lui permit, en 1894, de faire passer un arrêté imposant aux propriétaires de raccorder leurs immeubles au réseau d’égout.

 

Aujourd’hui une seule rue porte son nom à Paris, dans le 16ième arrondissement, mais elle est bien courte (28 m) et n’a qu’un numéro, le 2.

Voilà peut-être une idée originale de nom de rue ?

plaque de rue Eugène Poubelle Paris

 

Le meilleur déchet est celui qu’on n’a pas produit.

Certes le renforcement et la généralisation du tri des déchets est indispensable, mais pensons en premier lieu à réduire le volume des déchets : c’est tout le sens de cette semaine Européenne.

 

Pour cela il suffit par exemple de :

  • Se demander, lors de l’acte d’achat, si le produit envisagé est indispensable.
  • Se demander si, par hasard, l’on ne pourrait pas emprunter, louer ou partager cet objet/produit plutôt que de l’acheter.
  • Acheter des appareils de qualité qui dureront longtemps
  • Remplacer un objet jetable (lingette, appareil photo, vaisselle en carton…) par un autre qui dure plus longtemps.
  • Éviter les produits trop emballés. Leur préférer des recharges, des grands formats ou des produits vendus en vrac.
  • Éviter les portions individuelles.
  • Utiliser un cabas ou un caddie pour les courses et refuser ainsi les sacs plastiques
  • Placer la nourriture dans des boites en plastique au lieu de l’emballer dans du papier aluminium.
  • Pour les pique-niques, utiliser des boites en plastique, des gourdes et des couverts lavables.
  • Utiliser des éponges (pour nettoyer) et des serviettes ou des torchons (pour essuyer) à la place de l’essuie-tout.
  • Boire de l’eau du robinet plutôt que de l’eau en bouteille.
  • Refuser les publicités par une affiche sur sa boite aux lettres…
  • Surveiller les dates de péremption des aliments…

 

 

 


 

Publié dans Ephéméride, Histoire, Le saviez-vous ? | 2 Commentaires »

Les musiciens et choristes Beuvrygeois ont honoré Sainte Cécile

Posté par Joël le 22 novembre 2010

gif annimé note Qu’est-ce qu’on attend pour faire la fête ?  gif annimé note

 

Avec ce premier titre interprété par la chorale Beuvrygeoise « La Pastorale », il n’a fallut plus de quelques mesures pour mettre l’ambiance et réchauffer l’église Saint Martin de Beuvry !

Chorale La Pastorale Beuvry 62

Après un aperçu de leur répertoire varié, les choristes ont laissé les musiciens prendre le relais.

musique église saint martin de beuvry

L’harmonie de Beuvry et la Pastorale ont donc à leur tour honoré Sainte Cécile, la patronne des musiciens.

harmonie de beuvry et La symphonie odéum

La troisième partie du concert rassembla les trois associations Beuvrygeoises.

Sainte Cécile 2010 église de Beuvry

Côté Harmonie, la relève est assurée  avec deux nouvelles recrues !

 harmonie de beuvry 62

Merci à tous les musiciens pour ce beau concert, dans ce monument historique à l’acoustique exceptionnelle.

 

En ce jour de Sainte Cécile, je souhaite une très bonne fête à tous les musiciens.


Publié dans Ephéméride, Festivités, Musique | Pas de Commentaire »

123456...8
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77