• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Stèle Jean Moulin à Beuvry

Posté par Joël le 14 juin 2012

Chaque année, les commémorations de l’appel du 18 juin 1940 par le Général De Gaule, commencent par un hommage à Jean Moulin à proximité à la stèle qui lui est dédiée.

plaque jean moulin beuvry stèle jean moulin beuvry

 Pour ceux qui ne connaissent pas, voici un plan pour situer ce lieu de mémoire.

 

Stèle Jean Moulin à Beuvry dans Histoire beuvry-plan-stele-jean-moulin

 

 

Publié dans Histoire, Lieux de mémoire, Photos de Beuvry, Présentation de Beuvry | Pas de Commentaire »

Cérémonies du 8 mai 2012

Posté par Joël le 11 mai 2012

 

Cérémonies du 8 mai 2012 dans Commémorations 8-mai-2012-square dépôt de gerbe 8 mai 2012 Beuvry 62660 8 mai 2012 Beuvry 62660 bannière-harmonie 2012 dans Histoire 8 mai 2012 Beuvry 626608 mai 2012 Beuvry 62660 8 mai 2012 Beuvry 62660 8 mai 2012 Beuvry 62660

 


Publié dans Commémorations, Histoire, Immanquable, Lieux de mémoire, Photos de Beuvry | Pas de Commentaire »

Mardi 8 mai 2012 à Beuvry : commémorations du 8 mai 1945

Posté par Joël le 6 mai 2012

 

La seconde guerre mondiale a emporté des dizaines de soldats Beuvrygeois morts pour la France et de très nombreuses victimes civiles (morts sous les bombardements, exécutés, déportés).

 

Ce 8 mai, comme chaque année les Beuvrygeois sont attendus pour commémorer la fin des combats en Europe le 8 mai 1945 (la capitulation de l’armée allemande fut signée le 7 mai) et honorer la mémoire des victimes.

 

10h40 : Square des Martyrs

11h10 : Monuments aux morts – Place de la liberté

 square des martyrs beuvry monument aux morts beuvry pas-de-calais.jpg

 

La fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe

Le lundi 7 mai 1945 : à 2 heures 41 du matin, au siège de l’État-major suprême des Forces expéditionnaires alliées à Reims, le chef suprême de forces armées allemandes, le général Alfred Jodl, signa les documents stipulant la capitulation sans conditions de toutes les forces allemandes aux Alliés par l’expression :

« Toutes les forces sous commandement allemand doivent cesser les opérations actives à 23 h 01, en Europe centrale, le 8 mai 1945 ».

 

Le 8 mai : peu avant minuit, le chef d’état-major de l’Oberkommando der Wehrmacht, le représentant de la Luftwaffe et le commandant en chef de la Kriegsmarine signent un document semblable, se rendant explicitement aux forces soviétiques.

 

Le 9 mai : Staline, considérant que la capitulation du 7 mai n’était valable que pour la zone occupée par les anglo-saxons, décida d’en faire signer une autre à Berlin, au cœur de la zone d’occupation soviétique. Une seconde capitulation fut alors signé le 9 mai à 0h28, dans le quartier général des forces soviétiques (c’est pour cette raison qu’une partie de l’Europe de l’Est commémore la victoire ce jour-là).

 

Au lendemain de la capitulation sans condition de l’Allemagne, les chefs d’états et de gouvernements alliés, annoncent simultanément sur les radios la cessation officielle des hostilités en Europe. En France, ce fut le Général de Gaulle qui annonça la fin des combats, le 8 mai à 15 heures.

Cependant, si la capitulation sans condition de l’armée allemande le 8 mai 1945 signifie la fin de la guerre en Europe, elle n’est pas synonyme pour autant de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

La fin véritable de la Seconde Guerre mondiale interviendra le 2 septembre 1945, avec la capitulation du Japon (après les explosions atomiques de Hiroshima et Nagasaki, les 6 et 9 août).

 

 

Site des bleuets de France

Je vous invite à relire :

Les vicissitudes de la commémoration du 8 mai

Commémoration du 8 mai 2009

24 mai 1940 – Résistance de l’armée Française à Beuvry

Monument aux morts – place de la Liberté

Le square des martyrs de Beuvry

 

drapeau france gif animé


 

 

Publié dans Commémorations, Histoire, Immanquable, Lieux de mémoire | 1 Commentaire »

Commémorations du 11 novembre vu de Beuvry

Posté par Joël le 10 novembre 2011

 

Comme je l’ai déjà écrit plusieurs fois, les 8 mai et 11 novembre ne sont pas des jours fériés parmi tant d’autres, ce ne sont pas des jours de congés supplémentaires pour aller à la pêche ou faire ses achats de Noël.

 

Si on peut comprendre que chacun veuille utiliser le reste de la journée pour des occupations personnelles, nous pouvons bien consacrer une heure ou deux à la mémoire des victimes de «  la grande guerre ».

 

Commémorations du vendredi 11 novembre 2011 à Beuvry

10H00 : Rassemblement au cimetière Britannique et Indien de Gorre

10H30 : Rassemblement au cimetière militaire de  Beuvry centre

11H00 : Rassemblement au monument aux morts – place de la liberté

Remises de décorations.

monument aux morts Beuvry

Voir aussi :

11 Novembre : jour de mémoire

Le cimetière militaire de Gorre

Le cimetière militaire de Beuvry centre

Monument aux morts – place de la Liberté

 


 

Publié dans Commémorations, Lieux de mémoire | Pas de Commentaire »

11 Novembre : jour de mémoire

Posté par Joël le 7 novembre 2011

Plus que jamais, alors que le dernier poilu est décédé (le 4 mai dernier), rappelons aux générations futures ce que représente le 11 novembre.

 

Lundi 11 novembre 1918

Dans toute la France, à 11 heures les cloches sonnent à la volée.

L’armistice a été signé à 5 h, dans le wagon spécial du généralissime Foch, au carrefour de Rethondes, au milieu de la forêt de Compiègne.

11 novembre 1918

Le 12 novembre 1918, le Maréchal Foch adressait de son quartier général de Senlis ce message aux Armées : « Officiers, sous-officiers et soldats des armées alliées ; après avoir résolument arrêté l’ennemi, vous l’avez pendant des mois, avec une foi et une énergie inlassables, attaqué sans répit. Vous avez gagné la plus grande bataille de l’Histoire, sauvé la cause la plus sacrée : la liberté du monde. Soyez fiers, d’une gloire immortelle vous avez paré vos drapeaux, la postérité vous garde sa reconnaissance. »

 

Les commémorations de 1919

Le 11 novembre 1919, une seule cérémonie est organisée dans la chapelle des Invalides en présence du maréchal Foch.

En effet, cette même année, deux journées commémoratives avaient déjà marqué les esprits :

Le 14 juillet, on a fêté la Victoire et la Paix dans le faste et dans la liesse. Un hommage a été rendu à tous les combattants, aux vivants comme aux morts. Clémenceau a voulu que ce soit « leur » jour.

Le 2 novembre, premier Jour des morts depuis le retour de la paix, de nombreuses cérémonies symboliques ont été organisées. Le Parlement a voulu que les morts fussent glorifiés dans toutes les communes de France, le même jour à la même heure.

 

11 novembre 1920 : le premier hommage au Soldat inconnu

la République rend pour la première fois un hommage à un soldat inconnu mort pendant la Grande Guerre, représentant anonyme des « Poilus ».

Le 12 novembre 1919, on décida du Panthéon comme lieu de sépulture. Mais en 1920, une campagne menée par des écrivains est à l’origine du choix définitif de l’Arc de Triomphe.

Le 28 janvier 1921, le Soldat inconnu est inhumé sous la voûte de l’Arc de Triomphe.

Sur la dalle de granit sont gravés ces mots : « Ici repose un soldat français mort pour la Patrie (1914-1918) ».

soldat inconnu arc de triomphe paris

11 novembre 1922 : jour de commémoration nationale

Tout au long de l’année 1922, les anciens combattants insistent pour que le Parlement déclare le 11 novembre fête nationale, ce qu’établit la loi du 24 octobre 1922.

 

11 novembre 1923 : la Flamme du souvenir

En présence de nombreuses associations d’anciens combattants, André Maginot, ministre de la guerre et des pensions, allume pour la première fois une flamme du souvenir.

Le Comité de la Flamme aura désormais la tâche de la faire raviver chaque jour au crépuscule.

 

Le 11 novembre 1940 : un défi à l’occupant

À l’approche du 11 novembre 1940, les autorités allemandes et la préfecture de police prennent la décision d’interdire toutes les manifestations commémoratives.

Le 8 novembre, une première manifestation est organisée et même si elle ne revêt pas la dimension escomptée, l’idée d’une manifestation de plus grande ampleur s’y fait jour. Tracts et mots d’ordre d’origines diverses appellent à un grand rassemblement à l’Arc de Triomphe le 11 novembre.

Ce jour-là, plusieurs cortèges rassemblant 5.000 étudiants et lycéens, convergent vers les Champs-Élysées. L’hostilité à l’occupant est générale, les références au général de Gaulle présentes.

La répression est brutale : il y a de nombreux blessés, une centaine d’étudiants sont arrêtés et emprisonnés.

Pour la première fois depuis juin 1940, des Français se sont heurtés aux forces d’occupation. Ce 11 novembre 1940 est devenu un véritable symbole pour la résistance parisienne.

 

Le 11 novembre 1944 : une cérémonie dans Paris libéré

11 novembre est commémoré à Paris en présence d’une délégation britannique menée par le Premier ministre Winston Churchill et du général de Gaulle, chef du Gouvernement Provisoire français. 

Le général de Gaulle déclarait : « Nous nous plaisons à voir dans la présence de nos hôtes, non point seulement l’occasion longtemps attendue de les saluer dans notre capitale, mais encore la manifestation pratique d’une alliance, que de cruelles vicissitudes font apparaître plus nécessaire que jamais ».

11 novembre 1944 paris

Le 11 novembre 1945 : un hommage à tous les combattants

Les cérémonies du 11 novembre 1945 reflètent la volonté du général de Gaulle de faire du Mont Valérien, théâtre du martyre de nombreux résistants, un haut lieu de mémoire pour les combattants et les victimes du nazisme.

Le 10 novembre, les corps de quinze Français morts pour la patrie sont amenés en trois cortèges, des portes de Paris aux Invalides : combattants des trois armes, prisonniers, déportés, hommes et femmes, ils symbolisent à la fois l’unité nationale et les différents théâtres d’opération et lieux de souffrance. Ce 11 novembre 1945, un cortège unique accompagne ces quinze cercueils sous l’Arc de Triomphe, où le général de Gaulle les accueille. Dans la journée, la foule leur rend hommage. Puis, la nuit tombée, ils sont déposés au Mont Valérien. 

Le 11 novembre : jour de mémoire

Cette cérémonie garde aujourd’hui tout son sens car elle est l’occasion de rendre hommage aux combattants pour que ne sombrent pas dans l’oubli les sacrifices et les souffrances de toute une génération.

armisctice de rethonde

Sources : les chemins de la mémoire.

 

Publié dans Commémorations, Histoire, Lieux de mémoire | 1 Commentaire »

18 juin 2011 : Commémoration de l’appel du Général De Gaulle

Posté par Joël le 19 juin 2011

La commération de l’appel du 18 juin s’est déroulée sous la pluie. Les actions extérieures, tant à la stèle Jean Moulin qu’aux monuments aux morts, ont été raccourcies, le reste de la cérémonie s’est déroulée dans la salle Pierre Bérégovoy.

18 juin 2011 : Commémoration de l'appel du Général De Gaulle dans Commémorations 18juin20112 18juin20113 dans Harmonie de Beuvry

Malgré cette météo peu estivale, l’harmonie de Beuvry fût, comme toujours, fidèle au poste pour honorer la mémoire de Jean Moulin, du Général De Gaulle et de tous les résistants qui ont risqué leur vie pour combattre le Nazisme et contribuer activement à la libération de notre pays, dès l’été 1940 .
Ce dévouement de l’association musicale Beuvrygeoise a été salué par les officiels.

 

18juin20111 dans Lieux de mémoire 18juin20114

L’harmonie a notamment interprété le chant des partisans. Cette musique, par son interprétation et surtout par ce qu’elle représente en sacrifices de ses milliers d’anonymes combattants de l’ombre, est toujours un très grand moment d’émotion.

Les conditions météo ne m’ont pas permis de vous proposer cette année une vidéo de l’harmonie. Je vous ai donc proposé une vidéo et les paroles du chant des partisans dans mon article d’hier.


Publié dans Commémorations, Harmonie de Beuvry, Lieux de mémoire | Pas de Commentaire »

Manifestations sous le soleil à Beuvry

Posté par Joël le 11 mai 2011

Les cérémonies de la fête du travail et la commémoration du 8 mai 1945 se sont déroulées sous le soleil.

Comme toujours, l’harmonie de Beuvry était fidèle au poste.

 

Défilé du premier mai 2011

harmonie01052011.jpg harmoniebeuvry01052011.jpg harmoniele01052011.jpg

 

Cérémonies du 8 mai à Beuvry

drapeauxbeuvry squarre des martyrs harmonie beuvry 8 mai 2011 dépôt de gerbes monument aux morts

 

Publié dans Commémorations, Harmonie de Beuvry, Lieux de mémoire, Manifestations, Photos de Beuvry | Pas de Commentaire »

19 mars 2011 : Commémoration des accords d’Évian à Beuvry

Posté par Joël le 19 mars 2011

 

drapeaux français beuvry drapeaux beuvry.jpg


hamonie pas de Calais

monument3.jpg aux morts

 Remises de médailles et dépôts de gerbes à la mémoire des victimes.

remise de médaille  dépôt de gerbes monument aux morts

L’association Harmonie de Beuvry qui répond toujours « présent » aux manifestations patriotiques.

hamonie pas de Calais association harmonie de beuvry défilé harmonie beuvry défilé beuvry 62660 harmonie harmonie5.jpg harmonie6.jpg


Publié dans Commémorations, Harmonie de Beuvry, Lieux de mémoire, Photos de Beuvry | 1 Commentaire »

24 mai 1940 : Résistance de l’armée Française à Beuvry

Posté par Joël le 24 mai 2010

Le journal  » La Voix du Nord  » titrait ce dimanche 23 mai 2010 :

Quand l’armée française a résisté à Lille

Extrait :  » Mai 1940, la débâcle. Des civils sur les routes et une armée française en déroute. C’est ce que nous avons retenu de cette période. C’est oublier un peu vite le sacrifice de milliers de soldats anglais et français qui ont donné leur vie pour ralentir l’impitoyable avancée allemande. « 

 

La ville de Beuvry a aussi été au cœur de cette résistance de l’armée Française :

Le Vendredi 24 mai 1940, Beuvry a été le théâtre d’une opération militaire importante pour un point stratégique : le pont de Gorre.

Population de Beuvry est dans l’angoisse, des soldats français ont averti de l’arrivée imminente des armées allemandes.

 

Le Sous-lieutenant Morat s’est sacrifié pour retarder une offensive sur Beuvry

Extrait du récit des combats livrés par Jacques MORAT du 7ème GRDI (Groupe de Reconnaissance de Division d’Infanterie) :

Les escadrons du 7ème GRDI sont en position devant le canal de La Bassée à Gorre.

 

Le pont de Gorre est devenu un point stratégique pour les forces allemandes, la défense du pont par les blindés du 7ème GRDI est devenue une action principale.

 

Le Lieutenant Gérard du peloton moto raconte : « Avec mes hommes je tiens l’axe routier Gorre Beuvry, les allemands tentent de traverser le pont et prennent en enfilade de tir la route qui accède au pont.

 

Les combats vont durer toute la matinée. Il est 15h00, le Sous-lieutenant Morat patrouille avec son AMD blindé aux abords du pont, ses allers retours déclenchent un barrage de feu ennemi. Hors de sa tourelle, il dirige le tir de son canon de 25mm et pointe sa cible (…)

 

Poussé par son audace et son sang froid, le Sous-lieutenant Morat avance son AMD sur la rampe du pont de Gorre afin de détruire le canon anti char ennemi de l’autre coté du canal, il a peu de temps pour viser et tirer juste mais l’ennemi est plus rapide, un obus vient frapper sa tourelle de plein fouet.

 

Le Sous-lieutenant Morat est tué sur le coup, son équipage soldat Herbault Casier et Bailleul sont gravement brulés. Le courage du Sous-lieutenant Morat permettra de retarder l’offensive ennemie de 2 jours.

 

En fin de journée du 24 mai, les escadrons du 7ème tiendront un périmètre de défense autour de La Bassée, Violaines et Salomé face aux blindés de Rommel jusqu’au 27 mai.

 

Les combats seront très violents, le 7ème GRDI perdra 4 officiers et 96 hommes de troupe mais les forces blindées allemandes ont été retenues pendant 3 jours avant l’offensive sur LILLE.

 

Sources : Laurent SOYER association ARHAM : Combats de Gorre Beuvry 1940

Voir aussi les détails sur Le GRDI : 7ème GRDI Saint Omer

 

BEUVRY le 24 Mai 1940 vit dans une attente angoissante

Cette poche de résistance fera l’objet de représailles pendant plusieurs jours, avec de nombreuses victimes civiles.

Je vous invite à lire le récit de cette journée sur le site du club histoire : http://histoire.beuvry.free.fr/siecles/siecles_guerres/NONPlusJamaisCa/NON2.htm  (Pensez à cliquer sur  » Chapitre suivant « )

 

La ville de Beuvry a rendu hommage au Sous-lieutenant Jacques Morat

Sur le côté droit du pont de Gorre, en venant du centre de Beuvry, une plaque commémorative signale l’endroit où le Sous-lieutenant Morat a été tué.

 plaque comémorative pont de gorre Beuvry plaque sous lieutenant morat Beuvry gorre

Cet emplacement n’étant pas très accessible et même dangereux pour les piétons, une stèle, a été érigée au square des martyrs.

stlemorat.jpg

 


Publié dans Ephéméride, Histoire, Lieux de mémoire, Revue de presse | 3 Commentaires »

Monument aux morts – place de la Liberté à Beuvry

Posté par Joël le 11 novembre 2009

Les Monuments aux morts Français ( cénotaphes )

Après la Première Guerre mondiale, les pertes massives amènent à honorer ceux qui ont perdu la vie (en France, il y eut 1,4 million de morts et 3 millions de blessés, pour une population de 40 millions d’habitants).

La très grande majorité des monuments sont érigés à l’initiative et/ou avec la participation financière des anciens combattants, soit 90 % des hommes de 20 à 50 ans en France.

Leur construction commence immédiatement après-guerre : 30.000 de 1918 à 1925. Durant les trois premières années d’après-guerre, il y avait environ quinze inaugurations par jour en France.

On a ajouté à la liste des morts de la Grande Guerre ceux de la Seconde Guerre mondiale, puis des guerres d’Indochine et d’Algérie.

En France, les monuments communaux sont placés au centre du village ou de la ville (sur la place principale) ou dans des lieux symboliques (près de la mairie, de l’école, de l’église ou du cimetière). L’une des formes privilégiées est l’obélisque. Beuvry n’échappe pas à la règle.

Des plaques commémoratives ont également été placées dans certains lieux fréquentés par les victimes : les écoles, les lieux de travail (dans la plupart des gares une plaque liste les cheminots morts au cours des deux guerres mondiales : à Béthune, elle trouve face aux voies en impasse, côté passerelle).

Les ornements des monuments aux morts Français les plus courants sont :

  • la couronne de feuilles de chêne (ou la branche de chêne), symbole des vertus civiques ;
  • la couronne de feuilles de laurier (ou la branche de laurier), symbole des vertus militaires ;
  • la croix de guerre 1914-1918 ;
  • le coq gaulois comme celui qui trône au sommet du monument de Beuvry ;
  • le casque du poilu.

Le monument aux morts de Beuvry

monumentauxmortsdebeuvrypasdecalais.jpg monumentauxmortsbeuvry1.jpg monument beuvry 8 mai 2009

Le monument aux morts place de la Liberté (près de la mairie de Beuvry) émane d’une décision du conseil municipal du 15 août 1920.
Il a été inauguré le 3 juillet 1921.
Il honore les victimes civiles et militaires des deux guerres mondiales 1914-1918 et 1939-1945 ; ainsi que les victimes des guerres d’Indochine et d’Afrique du Nord.

Texte de la dédicace :

Beuvry à ses enfants morts pour la France
guerre 1914-1918

Descriptif :

  • Monument en petit granit de Soignies d’une hauteur totale de 5, 90 m.
  • Le bas-relief est en marbre blanc représente un soldat mourant tenant un drapeau dans ses bras.
  • Il porte un écusson aux armes de Beuvry sur le piédestal.
  • Un coq gaulois aux ailes déployées est posé au sommet.

Joël DEPRETZ


Publié dans Histoire, Lieux de mémoire, Photos de Beuvry | 1 Commentaire »

1234
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77