• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Description du canal d’Aire à La Bassée

Posté par Joël le 12 août 2011

 

Le chaînon manquant

Le canal d’Aire à La Bassée, qui fait partie du paysage Beuvrygeois, est un des maillons essentiels de la ligne à grand gabarit de Dunkerque à l’Escaut.

Autant dire qu’avant son ouverture, il s’agissait même du chaînon manquant (comme je l’ai évoqué dans un article précédent).

En effet, ce canal, inauguré en 1825, a été réalisé pour assurer la liaison Dunkerque – région parisienne dans de meilleures conditions.
Sa construction permettait d’éviter le passage par Deûlémont (Belgique) réduisant ainsi le parcours de 50 km (voir la carte ci-dessous).

Il s’agit d’un canal de jonction par dérivation de la Deûle vers la Lys.

C’est-à-dire qu’il relie le canal de la Deûle (au niveau de Bauvin, donc au delà de La Bassée) à la Lys et au canal de Neufossé (au niveau d’Aire-sur-la-Lys). Il est composé de 2 biefs séparés par l’écluse située à Cuinchy.

liaison fluviale canal dunkerque escaut

Le canal d’Aire à La Bassée en chiffres

Sa longueur totale est de 41,145 km. Le canal a connu des travaux d’élargissement au début des années 1900, puis en 1966 pour sa mise à grand gabarit permettant le passage de péniches de 1.350 tonnes.

 

A l’origine : gabarit « Freycinet », soit 39 m sur 5,20 m, mouillage 2,20 m, hauteur libre 3,50 m.

Actuellement : gabarit européen, soit 143 m sur 11,40 m, mouillage 3,40 m, hauteur libre 4,50 m.

 

Origine physique et administrative : Bauvin (Nord) à la cote 20,90 m.

Extrémité physique et administrative : Aire (Pas-de-Calais) à la cote 18,90 m.

La cote est le Niveau Normal de Navigation du canal par rapport au niveau de la mer. Autrement dit, c’est le niveau que le Service Navigation s’efforce de maintenir pour assurer de bonnes conditions de navigation.

Le sens conventionnel de descente est donc : De Bauvin à Aire-sur-la-Lys.
L’écluse de Cuinchy possède un ouvrage (ou sas d’écluse) de 144,60 mètres par 12 mètres et une chute d’eau de 2 mètres.

écluse de cuinchy canal Aire à La Bassée

Communes traversées

Le canal traverse les communes de Bauvin, Billy-Berclau, Hantay, Douvrin, Salomé, Haisnes, La Bassée, Violaines, Cuinchy, Givenchy, Festubert, Beuvry, Béthune, Essars, Annezin, Hinges, Mont-Bemanchon, Robecq, Busnes, Guardecques, Berguette, Isbergues et Aire.

 

Autres informations sur le canal d’Aire à La Bassée

Il existe un embranchement situé au PK (point kilométrique) 13, appelé embranchement de Nœux-les-Mines (ou « canal de Beuvry), long de 3 km (sans écluse).

Le canal à grand gabarit d’Aire à La Bassée est traversé par des aqueducs et des siphons pour le passage des cours d’eau et des fossés de drainage.

peniches canal à grand ganarit beuvry


Publié dans Canaux, Conseil municipal, Eau, Le saviez-vous ?, Transports, Zoom sur | Pas de Commentaire »

Salle du parc de la Loisne Beuvry – 62660

Posté par Joël le 7 mai 2011

La salle du parc, située Rue Jules Weppe accueille de nombreux événements à Beuvry.

Mais les visiteurs venant d’autres communes ne la trouvent pas toujours facilement.

 

Pour commencer, il faut situer la commune de Beuvry.

Pour ce faire, voir mon article : Où se trouve Beuvry 62 ?

 

Puis voici donc une vue aérienne du centre de Beuvry :

beuvry vu du ciel

 

Enfin, la carte ci-dessous permet de repérer la salle du parc de la Loisne (polygone vert) ainsi que la place Roger Salengro (repère rouge).

Lors d’événements pour lesquels le stationnement n’est pas possible aux abords de la maison du parc, il suffit de stationner sur la place et d’emprunter le petit chemin piétonnier (tracé orange).

plan de beuvry salle du parc de la Loisne - maison du parc

 

 

 


 

Publié dans Présentation de Beuvry, Zoom sur | 2 Commentaires »

Des blogs Beuvrygeois de toutes les couleurs…

Posté par Joël le 4 mai 2011

 

Quoi de neuf sur internet à propos de Beuvry ?

Les blogs se développent, on y trouve des informations diverses et variées.

En bref, voici quelques liens :

 

L’harmonie de Beuvry présente son affiche pour les Musicofolies… à ne pas manquer 

Lucien sera présent sur le salon des Albrans et en parle sur son blog !

Nicole nous fait partager ses astuces, ses découvertes et ses messages d’amitié…

L’amicale des décorés du travail de Beuvry a aussi son blog

D’autres s’expriment avec humour…

 

Comme quoi, internet est le moyen de communication du 21ième siècle, et on peut s’y mettre à tout âge !

 

Et bien d’autres aussi sur la page « liens utiles – sites et blogs de Beuvry »

blog pour tous beuvry 62600

sites et blogs de beuvry 62660  sites et blogs de beuvry 62660 sites et blogs de beuvry 62660 sites et blogs de beuvry 62660 sites et blogs de beuvry 62660 sites et blogs de beuvry 62660 sites et blogs de beuvry 62660 sites et blogs de beuvry 62660

 


 

Publié dans Associations, Quoi de neuf ?, Zoom sur | Pas de Commentaire »

Histoire de la centrale thermique de Beuvry

Posté par Joël le 11 novembre 2010

 

L’origine des noms de rues de Beuvry est parfois un mystère.

Ainsi, les plus jeunes peuvent se demander pourquoi des rues portent le nom de « Rue Volta », une « Rue Ohm » ou encore « Rue André Ampère ».

C’est qu’il y avait dans ce quartier une centrale de production d’électricité fonctionnant au charbon.

 

La compagnie des mines de Nœux

La Centrale Thermique de Beuvry dépendait de la Compagnie des mines de Nœux.

 

Celle-ci exploitait 26 puits dont premier fut creusé en 1851 et prit le nom de Bracquemont, alors directeur des mines de Vicoigne (hameau de la commune de Raismes).

 

Cette compagnie était assez diversifiée et possédait d’autres activités en aval de l’extraction :

 

  • Les « Lavoirs et Usines de Nœux » : ils comprenaient des lavoirs, une usine à briquette, une usine à boulet, des usines chimiques. Le dépôt des locomotives ainsi que le parc à stock se trouvaient à proximité.
  • La Cokerie qui faisait aussi partie du complexe des usines.

Et comme je l’ai déjà évoqué sur ce blog (En réponse à un commentaire) :

  • La Centrale Thermique de Beuvry qui se trouvait à proximité du siège 6 de Nœux, dans une rue en impasse près de la route de Lens.
  • Le Rivage de Beuvry qui se trouvait sur la route nationale, permettant l’envoi du charbon par péniches pour rejoindre le canal à grand gabarit.

La centrale thermique de Beuvry…

…ou plutôt : les centrales de Beuvry

 

Il convient d’apporter quelques précisions sur ce que l’on peut lire au sujet des « 60 ans de productions d’électricité » à Beuvry.

La première centrale de Beuvry, dont on doit la construction à l’ingénieur Paul Louis WEISS en 1919, fonctionnait avec du charbon impropre à la vente.

La construction de la nouvelle centrale débuta en 1937.

Ralentie pendant la guerre, elle reprit en 1947.

350 ouvriers venus de Beuvry, Labourse, Sailly-Labourse, Verquin, Nœux le mines et Béthune furent alors mobilisés.

En 1949 cette nouvelle centrale produisait 80.000 Kw.

On en parle même dans « les Actualités » le 17 mars 1949 :

Voir en cliquant ici sur le site de l’INA (chargement de la vidéo un peu long sur ce site à certaines heures, soyez patients !)

 

20 ans plus tard, la récession minière eut pour effet le ralentissement progressif de la production, qui fut interrompue en 1969.

A partir de 1971 elle est mise « en réserve froide ». Le personnel pouvant réintégrer l’usine en cas de besoin de l’EDF.

Une remise en service fut ainsi tentée du 1er décembre 1976 jusqu’à la fin de premier semestre 1977. Mais le nucléaire l’emporta.

Le démantèlement commença en 1979


On retient parfois que « La cheminée de 97 m fut abattue le mardi 15 janvier 1980. »

En réalité elle est dynamitée une première fois, la tentative ratée la fait tomber d’un mètre. La deuxième tentative le lendemain la fera s’écrouler.

 

Vous pouvez visualiser le site en cliquant ici
Vous trouverez quelques images dans l’article précédent.

et consulter le dossier :  

Centrale+de+Beuvry


 

Publié dans Bassin minier, Histoire, Zoom sur | 3 Commentaires »

Salle du tir – rue Georges Clemenceau – 62660 Beuvry

Posté par Joël le 1 novembre 2010

 

Après avoir placé notre ville de Beuvry sur une carte, zoomons sur certains lieux, en commençant par une petite salle destinée aux rencontres et manifestations des associations de Beuvry.

 

La salle du tir se trouve rue Georges Clemenceau dans le quartier du Préolan

salledutirbeuvry.jpg


salledutir2.jpg

Vous n’êtes plus loin, voici l’entrée du parking :

entrée de la salle du tir rue Clémenceau à Beuvry

La salle du tri se trouve dans le bâtiment du fond, à côté du local  … du club de tir.

Salle du tir Beuvry 62660

Publié dans Présentation de Beuvry, Zoom sur | Pas de Commentaire »

Beuvry et Béthune : les retrouvailles des charitables

Posté par Joël le 24 septembre 2010

L’évènement du week-end à Beuvry

La procession à Naviaux

 

Pour le 822e anniversaire de  la confrérie des charitables de Saint-Éloi, ce dimanche 26 septembre, les 2 cortèges se retrouveront selon la tradition, à mi chemin de Béthune et Beuvry au parc Quinty.

La légende des charitables

stlegermon et gautier béthune beuvry 1188, en pleine épidémie, deux maréchaux-ferrants, Germon (de Beuvry) et Gaulthier (de Béthune), voient apparaître Saint Éloi dans leur rêve respectif.  Il leur demande de se rencontrer à la source de Quinty, située à la limite des deux communes, le jour de la Saint Matthieu (le 21 septembre) afin de fonder une « karité » (charité ou confrérie).

La confrérie des charitables de Saint-Eloi est fondée grâce au soutien de Robert V de Béthune et du moine Rogon.

Cette confrérie se charge alors de donner du pain aux pauvres, des soins aux malades, de consoler les mourants, d’ensevelir les morts et de leur donner une sépulture.

Germon et Gautier sont bientôt assités par des habitants des deux villes et bien que la peste disparaisse grâce à leur action, ils décident de continuer leur mission.

 

Le programme de ce dimanche 26 septembre 2010 :

 

BETHUNE – BEUVRY 9 h 45 : départ des processions de leur “chambre” respective.

SQUARE DE QUINTY

10 h 45 : rencontre des Confréries.

11 h 00 : messe en plein air, célébrée par Mgr Jean-Paul JAEGER évêque d’ARRAS.

12 h 00 : rencontre des Prévôts et Chéris, remise des médailles.

bouquet charitables beuvry

 

 

 

 

Déroulement de la procession :

Les charitables partent de leur chambre respective de Beuvry et de Béthune pour se rencontrer, comme le firent Germon et Gauthier en 1188 alors qu’une épidémie de peste dévastait l’Artois et les Flandres.

Les confréries sont précédées de leur bannière, de couleur violette pour Beuvry, (le violet symbolisant le passage de l’obscurité à la lumière).

Les charitables portent l’habit noir avec la cape, le traditionnel bicorne ainsi que la cravate et les gants blancs. Ils tiennent à la main, une baguette ornée d’un bouquet de thym (plante médicinale chargée d’éloigner les microbes), de buis (celui béni aux Rameaux) et des fleurs (dont le parfum doit dissiper les odeurs).

Cette baguette était imposée au Moyen-âge à toute personne ayant approché un pestiféré, pour que la population ne les approche pas.

Vient ensuite le buste de Saint-Eloi, porté par quatre charitables.

Le  « chéri » (dernier rentré dans la confrérie) porte la « Sainte-Chandelle ».

Les deux prévôts des confréries effectuent le geste rituel de l’embrassade qui répète le même geste des fondateurs Germon et Gauthier.

Les participants se rendent ensuite à une messe solennelle et un repas ou sont servis des navets. Le nom, naviaux, de cette cérémonie, signifie navets. Il semblerait que les Charitables utilisaient ces légumes pour se protéger des maladies.

béthune parc quinty parcquinty.jpg

 


 

Publié dans Charitables, Commémorations, Zoom sur | 1 Commentaire »

Exposition de véhicules à Beuvry

Posté par Joël le 27 avril 2010

Le 17 avril 2010 à la maison du Parc de Beuvry,

dans le cadre du spectacle années 60 – 70 organisé par l’association  » Harmonie de Beuvry  »

volant.jpg ss396.jpg moto4.jpg moto3.jpg moto2.jpg moto1.jpg 3voitures.jpg transfluiderenaud.jpg cadillacgrise.jpg cadillac.jpg traction.jpg ds1.jpg

Joël DEPRETZ

 


 

Publié dans Festivités, Harmonie de Beuvry, Zoom sur | Pas de Commentaire »

Messe en plein air entre Béthune et Beuvry

Posté par Joël le 6 octobre 2009

Confréries des charitables Béthune Beuvry : masse à l’issue de la procession à naviau 2009

A l’issue de la rencontre des confréries de Béthune et de Beuvry, le dimanche 27 septembre 2009, une messe en plein air a été célébrée au parc Quinty.

Les charitables et leurs familles se sont rassemblé sur ce lieu historique, à mi chemin entre les deux communes.  

Quelques personnes les ont rejoint pour témoigner de la gratitude aux charitables, pour leur dévouement tout au long de l’année.

Le soleil était au rendez-vous pour une cérémonie religieuse pas comme les autres.

 

abb.jpg
messepleinair.jpg messequinty.jpg

 

Publié dans Charitables, Manifestations, Zoom sur | Pas de Commentaire »

Le site officiel des  » Déplanchés  » de Beuvry

Posté par Joël le 7 août 2009

Si t’es d’Beuvry, te parles chti !

 

Le chti est notre patois, il fait parti de notre culture locale. Natifs ou non de Beuvry, nous l’entendons tous les jours.
Même si vous ne le parlez pas ou ne le comprenez pas complètement, il serait dommage de le bouder.

Les Déplanchés organisent un festival de théâtre patoisant en octobre 2009 à Beuvry :
Le Festival du Bieau parlache

Voilà donc une bonne raison de vous rendre sur leur site (en cliquant sur la photo ci-dessous) pour y trouver le formulaire de réservation avec la liste des spectacles.

Site officiel des déplanchés

  Cela tombe bien, je voulais lancer une nouvelle rubrique sur ce blog.  

C’est donc avec un réel plaisir que je l’inaugure avec le site de la sympathique troupe de théâtre patoisante Beuvrygeoise « Les Déplanchés ». 

De temps en temps, vous retrouverez donc sur côté droit, un pavé le « Lien du moment« . J’utiliserai bien sûr cette rubrique pour attirer votre attention sur un nouveau lien placé sur les pages « Liens utiles » de ce blog. Vous y trouverez aussi sans doute d’autres liens en fonction de mes découvertes ou de l’actualité.

 

Joël DEPRETZ

Publié dans Associations, Chti ou Ch'ti, Culture, Zoom sur | 1 Commentaire »

Peintres au bord du canal à Beuvry

Posté par Joël le 4 juillet 2009

 

L’Association des Riverains et des Plaisanciers du Canal de Beuvry

(A.R.P.C.B.)

 

organise la 6ème opération :

PEINTRES AU BORD DU CANAL

ET DIVERSES EXPOSITIONS

 

LE MARDI 14 JUILLET  DE 9H30 A 18H

Au PRÉOLAN, face au port de plaisance de BEUVRY

 

arpcb1.jpg peintreaubordducanal.jpg 14juillet.jpg

Vous êtes un artiste, vous aimez la nature et la convivialité, vous aimez vous retrouver entre amis?

Venez nous rejoindre avec votre matériel pour une séance de peinture en plein air en toute simplicité et dans la bonne humeur. Liberté totale en ce qui concerne la technique (huile, aquarelle, pastel, fusain, sculpture, mosaïque etc…)

Vous ne voulez pas peindre sur place ? Vous pouvez quand même participer en exposant vos œuvres.

Cette journée artistique et champêtre sera entrecoupée d’un joyeux « déjeuner sur l’herbe »

(Amenez votre casse-croûte – Buvette sur place)

Rendez-vous au 93, rue Noé – 62660 BEUVRY

VEUILLEZ CONFIRMER SVP au 0321 656 354

Publié dans Culture, Peinture - Art, Zoom sur | 1 Commentaire »

12345
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77