• Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Dictée Beuvrygeoise

 

Ce  petit texte, que je vous laisse savourer, ou pour donner en dictée a été trouvé dans un vieil almanach.

Je destine à celles et ceux, ayant dépassé l’âge d’être en école primaire et qui annoncent fièrement à leur descendance scolarisée, elle, en école primaire avec une mine sombre, qu’eux (elles) étaient excellent(e)s en orthographe, grammaire et conjugaison … Qu’ils (elles) avaient toujours de bonnes notes … Mais que lors d’un déménagement, un incendie ou autre évènement fortuit, les carnets scolaires, preuves irréfutables de leur  assiduité, ont malheureusement disparu !

Alors, je le dis : Enfants des écoles de Beuvry,  

Écoliers (ères), l’heure de vérité est arrivée !

A vos portes-plumes et vos cahiers …

Du haut de nos dix ans, toute une génération vous contemple !

 

Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère. De ce mariage, est né un fils aux yeux pers. 

 

Monsieur est le père, Madame est la mère. Les deux font la paire.

 

Le père, quoique père, est resté Lamère,  mais la mère, avant d’être Lamère était Lepère. 

 

Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu’il  est Lamère et la mère est Lamère, bien que née Lepère. 

 

Aucun des deux n’est maire. N’étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc  pas d’impair en signant Lamère. 

 

Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire. 

 

Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur  Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère. 

 

La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd. 

 

Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient du  bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère, son petit-fils. 

 

Les amis du maire, venus pour la mère, cherchent les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer, et chacun s’y  perd !

M@il-Tout

 

 

 

 


 

3 Réponses à “Dictée Beuvrygeoise”

  1. Mme Pilarczyk jocelyne dit :

    Sympa et savoureuse la petite dictée !!! bonnes vacances sans « devoirs » mais avec le soleil la famille et les amis à bientôt, Jocelyne Pilarczyk

  2. 2000pat dit :

    très amusante dictée mais pour répondre à votre commentaire (http://2000pat.unblog.fr/)je suis certain de faire un flop si je propose ce texte truffé de calembours à mes futures « têtes blondes »….!
    Merci pour votre contribution

  3. Zazu dit :

    Mon père est maire, mon frère est masseur à Samer.

Laisser un commentaire

 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77