• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Résultats de votre recherche

Collecte de bouchons en plastique et en liège à Beuvry

Posté par Joël le 5 avril 2011

gif animé semaine du dévelopement durable La branche écocitoyenne des Albrans profite de la semaine du développement durable pour vous rappeler 

 

qu’elle collectera les bouchons en liège et en plastique lors du salon

 

« Partageons la forêt » les 21 et 22 mai 2011 à la maison du parc.

 

Pensez-y !

 

On parle beaucoup de la collecte des bouchons, mais qu’en fait-on ?

Quels sont les bouchons collectés ?

Est-ce que cela sert vraiment à quelque chose ?

 

Le polyéthylène à haute ou basse densité.

Cela ne vous dit peut-être rien et pourtant vous le manipulez tous les jours.

C’est la matière utilisée pour fabriquer les bouchons en plastique des bouteilles d’eau, de jus de fruits, de lait…

Le polyéthylène est le plastique le plus employé, il compose par exemple la moitié des emballages plastiques.

Ce plastique peut être recyclé très facilement et servir à la fabrication de nouveaux produits.

 

Le principe est simple : des associations récoltent ces bouchons et le revendent au poids à des usines de recyclage.

Les fonds récoltés sont reversés intégralement en faveur d’une action solidaire, en général auprès des enfants ou des personnes handicapées.

 

De plus, 1 tonne de bouchons en plastique permet d’économiser 3 tonnes d’équivalent pétrole.

 

La collecte réalisée par les Albrans à Beuvry le 27 novembre 2010 dans le cadre de la semaine Européenne de réduction des déchets a été confiée à l’association  » Les Chtis Truckers «   qui récupère les bouchons en plastiques pour une action spécifique chaque année.

bouchons en plastique

 

Le liège se recycle aussi !

L’association Beuvrygeoise les Albrans a découvert la filière de recyclage du liège lors de la préparation de la journée « Ensemble redonnons vie à nos objets » pour  la semaine Européenne de réduction des déchets. Elle a commencé une collecte de bouchons pour l’occasion, en partenariat avec Recycliege.


écorce de chêne liège bouchons en liège

Le liège est un matériel à 100 % naturel extrait de l’écorce du chêne-liège, un arbre poussant aux abords de la Méditerranée, il sert en majeure partie à la confection de bouchons pour les bouteilles de vin, de champagne ou de cidre.

Comme la demande mondiale en liège a explosé ces dernières années, les producteurs en provenance surtout de l’Espagne et du Portugal, ont dû se résoudre à récolter le liège à tous les cinq ans, au lieu de sept. Il en résulte un appauvrissement de la qualité du produit et une menace au développement naturel des chênes-lièges.

Les bouchons sont transformés en panneaux d’affichage ou en isolant thermique et acoustique.

 

Attention, seuls bouchons en « vrai liège » sont recyclables.

En effet, de plus en plus les bouchons en matière plastique, non recyclable pour l’instant, remplacent le liège. Ces bouchons « modernes » ne sont donc pas collectés.

Collecte de bouchons en plastique et en liège à Beuvry dans Comprendre pour Agir Recycliege

 

 

20, 21 et 22 mai correspondent aux journées de la nature.

L’année 2011 a été déclarée année internationale des forêts.

Pour cette raison, l’association les Albrans vous donne rendez-vous pour son deuxième salon en rapport avec la chasse, la nature et l’écocitoyenneté qui se déroulera à la maison du parc de Beuvry les 21 et 22 mai 2011 avec comme axe principal : les arbres et la forêt.

En toute logique, la branche écocitoyenne des Albrans renouvelle l’opération de collecte de bouchons lors de ce salon « Partageons la forêt ».

Commencez à les mettre de côté et pensez à séparer les bouchons en liège des bouchons en polyéthylène.

 

Cliquez ici pour voir la page réservée à cet événement.

 

logo officiel en français 2011 année internationale des fortêts + slogan


 

Publié dans Comprendre pour Agir, Ecologie, Les Albrans, Solidarité | 1 Commentaire »

RRR maintenant, BBB plus tard peut-être

Posté par Joël le 20 novembre 2010

La ligne de tramway a été désignée ligne BBB en rapport à Bruay-Béthune-Beuvry, les 3 communes les plus importantes.

Mais connaissez-vous ce que l’on appelle les 3 R ?

Il s’agit d’une notion en rapport avec la semaine Européenne de Réduction des déchets qui s’ouvre aujourd’hui :

logo officiel réduction des déchets

Les 3 R sont : Réduire, Réutiliser, Recycler.

La règle des 3 R permet de produire moins de rebuts ou de valoriser ses déchets par :

  • la réduction de la production de déchets (choix de matériaux recyclables non polluants, choix de produits à emballage limité).
  • La réutilisation des déchets
  • Le recyclage des déchets (compostage, transformations…)

Le principe des 3 R permet de réduire la production d’ordures ménagères nécessitant un traitement collectif.

Or la réduction du volume de déchets signifie automatiquement la réduction du nombre de camions poubelle sur nos routes, la réduction de déchets incinérés ou mis en décharge…

Réduire

Le meilleur déchet est celui qu’on n’a pas produit.

Réduire les déchets à la source est la meilleure solution pour diminuer ses déchets et économiser les matières premières comme le bois, le pétrole ou l’eau.

Des exemples concrets :

Utiliser un cabas ou un panier pour les courses et refuser ainsi les sacs plastiques.

Acheter des produits qui ne sont pas suremballés, des recharges, des grands formats ou en vrac.

Éviter les produits jetables (lingettes, appareils photo, vaisselle en carton…).

Acheter des appareils de qualité qui dureront longtemps (là, reconnaissons que ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver).

banière animée réduire ses emballages

Réutiliser

Réutiliser ou réemployer, c’est prolonger la durée de vie d’un objet en le réparant ou en lui affectant une nouvelle place. L’objet garde cependant sa fonction initiale.

Des exemples concrets :

Entretenir et réparer les objets.

Réutiliser les papiers imprimés d’un côté comme brouillons, réutiliser les sacs plastiques comme sacs-poubelle, des emballages comme rangements…

Louer ou emprunter au lieu d’acheter ce dont on fait peu usage.

Donner ce dont on n’a plus besoin à des proches ou des associations.

Acheter / revendre d’occasion dans des dépôts-ventes, des braderies, sur Internet…

poubelle

Recycler

Recycler, c’est fabriquer un nouvel objet à partir d’un vieil objet.

Le nouvel objet n’a rien à voir avec l’ancien qui sert de matière première. Le déchet devient une ressource.

Des exemples concrets :

Acheter des produits recyclables et recyclés.

La récup’ permet de bricoler de nouveaux objets.

La collecte sélective pour les emballages, le verre, le papier, les piles, les médicaments.

Le compost, qui sert d’engrais.

La branche écocitoyenne des Albrans vous accueillera en famille le 27 novembre dans la salle du tir du Préolan pour mettre en pratique les 3 R.

logo officiel réduction des déchets

Publié dans Comprendre pour Agir, Ecologie | Pas de Commentaires »

Semaine Européenne de réduction des déchets 2010 à Beuvry

Posté par Joël le 7 novembre 2010

bannière animée albrans beuvry http://beuvry62croquis.unblog.fr/files/2010/10/logofrancaissanstitre.jpg

Ensemble, redonnons vie à nos objets

Le samedi 27 Novembre 2010 de 9H00 à 18H00

Salle du Tir à Beuvry

 

On en parle !

Le gouter 10:10 et la journée de réduction des déchets à Beuvry, sur le site officiel du programme 10:10 ; lancé par la fondation GoodPlanet de Yann Arthus-Bertrand

Une journée pour la réduction des déchets

Les Albrans remercient les visiteurs.

Des gestes simples mais efficaces

Ressusciter nos détritus pour vider nos poubelles trop pleines

Photos

 

Présentation de cette journée organisée par les Albrans :

Présentation de l’idée d’organiser cette manifestation : Vite ! ça déborde !

Présentation de la manifestation sur le blog des albrans « Ensemble redonnons vie à nos objets« 

Programme de la journée du 27 novembre 2010

Où se trouve Beuvry ?      Situer la salle du tir à Beuvry

 

Les actions :

Vidéo « Réduire nos impressions« 

Association des croqueurs de pommes recherche des bouteilles vides

Réduisons nos déchets : par exemple en faisant du compost

Collecte des bouchons en plastique pour aider des enfants atteints d’autisme 

Le recycladouille

Collectes solidaires

Réduire, Réutiliser, Recycler.

Collecte de capsules Nespresso pour l’APEI – Les papillons blancs de Villeneuve d’Ascq

Atelier créatif

Les pépins peints et la semaine de réduction des déchets

 

 

Site officiel de la semaine Européenne de Réduction des déchets


 

Publié dans | Pas de Commentaires »

La rentrée scolaire version 2010

Posté par Joël le 5 septembre 2010

À Beuvry comme ailleurs, la rentrée scolaire, passe aussi par la toile.

Sans entrer dans la démagogie du tout internet, au 21ième siècle on utilise nécessairement cet outil pour se documenter, ne serait-ce que pour compléter ses documents papier et avoir des renseignements à jour.

De même, on imagine mal aujourd’hui ne pas utiliser internet (site ou blog selon les moyens financiers et l’importance de la structure) pour communiquer, informer ou s’informer.

Vous avez remarqué qu’une rubrique intitulée « liens du moment » évolue régulièrement sur ce blog depuis plus d’un an.

Il me semblait intéressant de réunir quelques liens relatifs à la vie scolaire, pour les parents comme pour les enfants.

 

tableau école E=MC2 Sites officiels de Beuvry  Site internet du collège Albert Debeyre de Beuvry

Site internet du lycée Marguerite Yourcenar de Beuvry

 

Autres adresses utiles

Dates de vacances scolaires de la zone B (Académie de Lille) et jours fériés : Calendrier scolaire 2010 – 2011

Fiches pédagogiques et détente : L’école pour les parents 

L’enfant sur le chemin de l’école : Prévention routière

Compléter son vocabulaire, visitez tous les jours le blog : Mon carnet à Spirales

Fiches d’exercices Classes de Cycle 2 (GS – CP – CE1) et enseignement spécialisé : Les coccinelles

Cours de mathématiques au Collège : mathox

Pour créer le blog de la classe : Blog scolaire ; Scolablog.net

 

Avec une mention spéciale bien utile pour les parents qui ont un peu décroché avec l’anglais : Prononciation Alphabet anglais

 

N’imaginez pas que j’ai choisi une solution de facilité en faisant un article qui se contente de recopier des liens.

Nous avons fait une réelle sélection, certes non exhaustive, en tant que parents. Si vous avez des suggestions d’autres sites, vos commentaires sont les bienvenus.

rentrée scolaire à pied  Bonne année scolaire à tous !

 


 

Publié dans Le saviez-vous ?, Vie scolaire | Pas de Commentaires »

Les pesticides et nitrates, très présents dans les milieux aquatiques

Posté par Joël le 18 août 2010

Les problèmes de pollutions nous intéressent tous. L’association Beuvrygeoise  » Les Albrans «   renforce ses réflexions sur le sujet. La pollution avérée du marais, dont elle a en charge l’entretien, préoccupe tous ses adhérents.

Mon regard sur des articles de la presse locale concernant les algues vertes et les lentilles d’eau (pour lesquelles je vous ai juste apporté quelques éléments de réflexion, faute de temps pour développer le sujet), a suscité l’intérêt de plusieurs internautes Beuvrygeois.

Je vous propose donc un zoom sur une partie d’une autre lecture : le rapport publié en juin 2010 par le Commissariat Général au Développement Durable qui annonce notamment que les pesticides sont présents dans 91% des cours d’eau français.

* Le CGDD (Commissariat Général au Développement Durable) dépend du ministère de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de la mer. Il a la tutelle de la plupart des organismes scientifiques, technologiques, de recherche ou industriels du ministère. Il comprend aussi le service statistique du ministère et à ce titre publie des études telles que celle dont il est question dans cet article.

Le rapport en question donne un état de l’environnement en France : l’air, l’eau, la contamination des sols, la mer et le littoral, la biodiversité, le changement climatique…Il décrit les pressions sur l’environnement : l’agriculture, l’industrie, les transports, la consommation des ménages,…

Le volet « eau » (basé sur des analyses de 2007) de ce rapport distingue les eaux de surface des eaux souterraines. La synthèse porte principalement sur les nitrates et les pesticides.

 

Des nitrates toujours très présents

Ce document nous rappelle que «  Le cycle de l’azote (fixation de l’azote atmosphérique par les bactéries du sol et des plantes, décomposition des matières organiques…) produit des nitrates. Ils sont naturellement présents dans l’environnement mais en faible quantité. « 

La contamination des eaux par ces éléments résultent d’apports excessifs liés à l’activité humaine : engrais chimiques ou organiques, élevage intensif (déjections animales), assainissement défectueux (eaux usées pas ou mal traitées)…

Dans les eaux souterraines, on estime qu’au-delà d’une concentration de 10 mg/l,  » une contamination anthropique est certaine. « 

Il précise plus loin que  » La lente dégradation des eaux souterraines par rapport aux nitrates semble se poursuivre au niveau national depuis les années soixante à nos jours. « 

Les cartes, qui illustrent le dossier, montrent que les concentrations de nitrate restent très élevées dans la région Nord-Pas-de-Calais.

 

La contamination des eaux par des pesticides se confirme

Contrairement aux nitrates, les pesticides sont uniquement fabriqués par l’homme et n’existent pas à l’état naturel. Toute substance retrouvée dans les eaux est donc le résultat d’une contamination anthropique.

Selon l’étude des données 2007 issues des réseaux de suivi de la qualité des eaux, les pesticides ont été détectés dans 91 % des points de suivi de la qualité des cours d’eau et dans 59 % des points pour les eaux souterraines.

Les substances les plus fréquemment rencontrées dans les cours d’eau et dans les eaux souterraines sont, dans la quasi-totalité des cas, des herbicides.

Il faut savoir que l’agriculture française utilise environ 400 substances chimiques, qui entrent dans la composition de plus de 8.000 produits commercialisés.

 

Une contamination différente des eaux superficielles et des eaux souterraines

Certes les molécules interdites diminuent dans les eaux superficielles mais elles ont tendance à s’accumuler dans les eaux souterraines.

Les observations mettent en évidence une baisse sensible de la présence dans les cours d’eau des molécules interdites depuis plusieurs années (lindane, pesticides de la famille des triazines). Ainsi, le glyphosate et son métabolite l’AMPA sont très présents depuis le début des années 2000 dans les cours d’eau, remplaçant l’atrazine parmi les pesticides les plus quantifiés, interdite depuis octobre 2003.

En revanche, dans les eaux souterraines, certains produits issus de la dégradation des molécules interdites sont en augmentation.

 » Ceci peut être expliqué par des temps de résidence importants dans de nombreuses nappes dont les eaux ne sont renouvelées qu’au bout de plusieurs années, voire plusieurs dizaines d’années  », analyse le CGDD.

A ces mesures portant sur les résidus de traitement agricole, il faudrait rajouter à mon avis, des études sur les PCB plus les différentes pollutions chimiques (médicaments, produits d’entretien, rejets divers… )

 

Bref, rien de très réjouissant quand on se documente un peu sur ce qui nous entoure. Mais on peut aussi choisir d’ouvrir une bande dessinée, un livre d’images ou de visiter des sites internet qui ne parlent que des belles choses…

 

Lire le rapport : http://www.stats.environnement.developpement-durable.gouv.fr/uploads/media/ree2010_Environnement_en_France.pdf


 

Publié dans Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie | 3 Commentaires »

Quelques rappels de géologie

Posté par Joël le 27 mars 2010

Comme nous l’avons vu dans des articles précédents, les eaux souterraines proviennent de l’infiltration des eaux de pluie dans le sol.

Celles-ci s’insinuent par gravité dans les pores, les microfissures et les fissures des roches, humidifiant des couches de plus en plus profondes, jusqu’à rencontrer une couche imperméable.

Là, elles s’accumulent, remplissant le moindre vide, saturant d’humidité le sous-sol.

Ainsi, contrairement à une croyance répandue, les eaux souterraines ne sont pas stockées dans des sortes de rivières ou de grands lacs souterrains, elles sont contenues dans les pores des sédiments ou des roches.

Faisons un peu de géologie, et plutôt d’hydrogéologie pour détailler cela et comprendre le prochain article dans lequel je vous parlerai des nappes d’eaux souterraines.

 

Aquifère

Un aquifère est une couche de terrain ou une roche, suffisamment poreuse et perméable, pour contenir une nappe d’eau souterraine. Les aquifères sont la réserve capitale (96%) de l’eau douce exploitable.

La nappe est la partie saturée du sol, c’est-à-dire celle où les interstices entre les grains solides sont entièrement remplis d’eau.

 

En revanche, dans un milieu karstique la roche peut présenter des conduits et grottes dans lesquels l’eau peut circuler beaucoup plus vite que dans les autres types d’aquifères.

 

Le rapport entre la nappe avec l’aquifère est donc le même qu’entre le contenu et son contenant.

Un système aquifère peut être

  • soit simple : aquifère unique libre ou captif
  • soit complexe : aquifère multicouche.

 

Zone vadose

Au-dessus d’un aquifère, on trouve parfois des terrains dans lesquels les interstices contiennent de l’eau, mais aussi de l’air.

Cette couche est appelée la zone non saturée ou encore zone vadose.

Il suffit parfois d’un petit apport supplémentaire d’eau (en provenance de la surface) pour faire basculer la couche non saturée à l’état saturé.

De plus, si l’épaisseur de cette couche de terrain est suffisamment importante, et si la topographie des lieux s’y prête, ce mécanisme peut même déclencher une inondation par remontée de la nappe phréatique.

 

Aquiclude

Un aquiclude désigne une formation géologique relativement imperméable à l’eau (exemple une strate d’argile).

Cette couche forme une sorte de barrière à l’eau et permet l’accumulation d’une lentille d’eau dans la zone vadose.

On parle alors de nappe perchée. C’est par exemple ce genre de nappe qui peut donner naissance à une source.

aquifère aquiclude zone de vadose lentille d'eau

Substratum

La définition générale du mot est : ce qui sert de fondement, de base.

En géologie, il s’agit d’une couche inférieure sur laquelle repose une couche plus récente. Le substratum est un socle rocheux recouvert d’une épaisseur variable de sédiments ou d’altérite (Étape de la dégradation d’une roche, où elle forme une structure plus ou moins friable, avant son érosion complète).

Joël DEPRETZ

 

 


Publié dans Eau, Géographie | 1 Commentaire »

Le cycle de l’eau en images

Posté par Joël le 24 mars 2010

Parmi les nombreuses vidéos disponibles sur le cycle de l’eau, j’ai trouvé celle-ci intéressante.

Elle permet de faire la transition avec l’article suivant : la répartition de l’eau sur terre.

Hier, j‘ai choisi  une illustration du cycle de l’eau façon  » dessin d’enfant « .

En voici une autre façon  » vue en coupe  » tout aussi instructive.

schéma vue en coupe le cycle de l'eau gif

Cette image du cycle de l’eau, façon  » tableau  » est assez jolie, bien qu’il manque l’étape condensation…

cycle de l'eau peinture tableau

 

 

Publié dans Eau, Ecologie, Vidéo | Pas de Commentaires »

Hydrologie et cycle de l’eau

Posté par Joël le 23 mars 2010

 

Notions d’hydrologie

L’hydrologie est la science de la terre qui s’intéresse au cycle de l’eau.

 

L’hydrologie de surface étudie le ruissellement, les phénomènes d’érosion, les écoulements des cours d’eau et les inondations.

L’hydrologie souterraine ou hydrogéologie porte sur les ressources du sous-sol, leur captage, leur protection et leur renouvellement.

L’hydrologie concerne également l’étude des précipitations, de la transpiration des végétaux et de l’évaporation directe de la couche terrestre superficielle.

 

Le cycle de l’eau

Le cycle hydrologique est un modèle représentant les flux entre les grands réservoirs d’eau liquide, solide ou gazeuse sur Terre (les océans, les glaciers, les lacs, les cours d’eau, les nappes souterraines, l’atmosphère).  

Le « moteur » de ce cycle est l’énergie solaire qui, en favorisant l’évaporation de l’eau, entraîne tous les autres échanges.

 

schéma dessin enfant le cycle de l'eau

 

1. L’évaporation et l’évapotranspiration :

L’évaporation : chauffée par le soleil, l’eau des océans, des rivières et des lacs s’évapore et monte dans l’atmosphère. 
L’évapotranspiration correspond à la quantité d’eau totale transférée du sol vers l’atmosphère par l’évaporation au niveau du sol et par la transpiration des plantes. La transpiration végétale est l’élimination de la vapeur d’eau en excès chez les plantes.

 

2. La condensation :

Au contact des couches d’air froid de l’atmosphère, la vapeur d’eau se condense en minuscules gouttelettes qui, poussées par les vents, se rassemblent et forment des nuages.

 

3. Les précipitations :

Les mauvaises langues diront que nous connaissons bien ce terme dans le nord !

Les précipitations peuvent prendre différentes formes (parfois mélangées).

Les nuages déversent leur contenu sous forme de bruine ou de pluie, de pluie verglaçante, de grésil*, de neige ou de grêle.

   * Le grésil est généralement une période transitoire entre la neige et la pluie verglaçante.

 

4. Le ruissellement :

La plus grande partie des précipitations tombe directement dans les océans (logique avec 70% de la surface du globe).

Le reste s’infiltre dans le sol (pour former des nappes souterraines qui donnent naissance à des sources) ou ruisselle pour aller grossir les rivières qui à leur tour, vont alimenter les océans. Les neiges de certains sommets et des glaciers fondent en partie, cette eau ruisselle également.

 

Et le cycle recommence…

 

Joël DEPRETZ

 


Publié dans Eau | Pas de Commentaires »

Conversations Beuvrygeoises

Posté par Joël le 22 mars 2010

De quoi parlent les Beuvrygeois ces jours-ci ?

 

L’entrée en matière d’une conversation m’a donné une idée pour alimenter ce blog :

« Il pleut, c’est bon pour la nappe ! »

 

Oui, mais (au fond) qu’est-ce que la nappe ? Pourquoi parle-t-on de différentes nappes, notamment à Beuvry ?

Il n’est pas toujours facile de comprendre et encore moins d’expliquer tout cela.

Même si nous sommes tous un peu débordés en ce moment, j’ai pris le temps de travailler un peu ce sujet.

 

Je suis donc allé puiser quelques sources sur le net et j’ai essayé de les concentrer.

Puis j’ai réparti ces informations dans plusieurs articles, de façon à ce que ce ne soit pas trop imbuvable.

 

Ce 22 mars, la journée mondiale de l’eau est l’occasion de vous proposer le résultat de ce petit travail.

 

Je commencerai par le sujet le plus simple, qui nous amène à dire que les précipitations rechargent la nappe phréatique : le cycle de l’eau.

Ce qui conduit tout naturellement à s’interroger sur la répartition de l’eau sur terre, puis à se pencher précisément sur les réserves d’eau douce utilisables : les eaux souterraines.

Sommaire des prochains articles :

 

Hydrologie et cycle de l’eau

Répartition de l’eau sur terre

Quelques rappels de géologie

Les nappes d’eau souterraines


 

Publié dans Eau, Quoi de neuf ? | Pas de Commentaires »

Réseau hydrographique et lois sur l’eau

Posté par Joël le 26 décembre 2009

13 décembre 2009 :
16 décembre 2009 :
30 décembre 2009 :
3 janvier 2010         :
7 janvier 2010         :
2 février 2010          :
22 mars 2010          :
23 mars 2010          :
24 mars 2010          :
26 mars 2010          :
28 mars 2010          :
13 juillet 2010          :
10 janvier 2011       :
12 janvier 2011       :
15 janvier 2011       :
17 janvier 2011       :
19 janvier 2011       :
29 janvier 2011       :
31 janvier 2011       :
2 février 2011          :
16 février 2011        :
21 février 2011        :
3 mars 2011            :
10 aout 2011           :
12 aout 2011           :
14 aout 2011           :
19 aout 2011           :
17 avril 2012 :
Le réseau hydrographique Français
Loi relative au régime et à la répartition des eaux et à la lutte contre leur pollution
Loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006
La loi sur l’eau 3 janvier 1992
Les besoins et les ressources en eaux
Convention de Ramsar
Journée Mondiale de l’eau
Hydrologie et cycle de l’eau
Le cycle de l’eau en images
Quelques rappels de géologie
Les nappes d’eau souterraines
Loisne – Lawe – Lys
Le transport fluvial vu de Beuvry
Le transport fluvial en France
Les différents bateaux naviguant sur les canaux
La liaison fluviale Dunkerque – Escaut
La Scarpe et la Deule
Le recensement de tous les mariniers de France se fait depuis Lille
2 février : journée mondiale des zones humides.
La préservation des zones humides, vu de Beuvry
La Sensée
L’Escaut – de Schelde
Aa – Le premier fleuve
Différents types de canaux en France
Description du canal d’Aire à La Bassée
Loi de concession du 14 Août 1822
Histoire canal d’Aire à La Bassée
17 avril 1861 : acte de naissance du canal de Beuvry

 

Liens utiles :

Vocabulaire sur l’eau  

ANPEI – Association Nationale des Plaisanciers en Eaux Interieures

http://www.dailymotion.com/video/xc09kr


 

Publié dans | 3 Commentaires »

1234
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77