• Visiteurs

    Il y a 3 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

19 mars 2018 : Commémoration des accords d’Évian

Posté par Joël le 20 mars 2018

 

Une petite poignée de Beuvrygeois ont bravé le froid en fin de journée, ce lundi 19 mars, pour la « journée nationale du souvenir et du recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires de la guerre d’Algérie et des combats en Tunisie et au Maroc » (créée officiellement par la loi N° 2012-1361 du 6 décembre 2012)

beuvry 19 mars 2018

Le 19 mars 1962, à midi, prend officiellement effet un cessez-le-feu signé la veille à Évian, mettant fin à 7 ans et demi de guerre en Algérie. La veille, à Évian, le gouvernement français a cédé au GPRA (gouvernement provisoire de la république algérienne) ses pouvoirs sur l’Algérie et le Sahara. Les accords ont été signés par le ministre Louis Joxe et le vice-président du GPRA Krim Belkacem. 

 

beuvry 19 mars 2018

 

Voir également :

Situer la stèle Julien Guérard à Beuvry

18 mars 1962 – Accords d’Évian

Les Journées Nationales Commémoratives


Publié dans Commémorations, Harmonie de Beuvry, Histoire, Lieux de mémoire | Pas de Commentaire »

La réglementation française sur l’eau

Posté par Joël le 16 décembre 2017

 

La législation sur l’eau nous concerne tous à différents degrés. C’est le cas en particulier de toute personne qui souhaite réaliser un projet ayant un impact direct ou indirect sur le milieu aquatique (cours d’eau, lac, eaux souterraines, zones inondables, zones humides…).

La loi du 16 décembre 1964 relative au régime et à la répartition des eaux et à la lutte contre leur pollution est encore aujourd’hui le fondement du système français de l’eau.

J’ai donc choisi cette date pour partager quelques recherches personnelles, en complément d’articles publiés il y a quelques années…

 

Un peu d’Histoire…

Origine de la réglementation française l’eau

La réglementation française sur l’eau n’est pas si récente qu’on l’imagine…

Les premiers textes « modernes » concernant le droit de l’eau en France remontent aux codes napoléoniens. Leur objectif principal était à l’époque de déterminer le régime de propriété de l’eau.

Cependant, la qualité de l’eau distribuée est rapidement devenue un enjeu majeur de santé publique face aux risques d’épidémie. En effet, vers 1830, suite aux épidémies de choléra puis de typhoïde, la qualité de l’eau distribuée devient un enjeu majeur de santé publique opposant médecins, producteurs et politiciens.

 

Quelques dates

8 avril 1898

Première grande loi sur l’eau pour organiser les différents usages de l’eau qui se sont largement développés suite notamment à la révolution industrielle. L’État intervient pour la première fois pour réglementer des usages par un système d’autorisation de type « police des eaux ». Il s’agit de veiller à ce que le développement industriel reste compatible avec des impératifs de salubrité et donc de sécurité publique. Il s’agit aussi de veiller à ce que tous les agriculteurs puissent avoir accès à cette ressource.

16 octobre 1919

Loi relative à l’utilisation de l’énergie hydraulique (JO du 18 octobre 1919) : « Nul ne peut disposer de l’énergie des marées, des lacs et des cours d’eau, quel que soit leur classement sans une concession ou une autorisation de l’État. »

10 février 1959

Michel Debré, Premier ministre, adresse une lettre à Pierre Massé, commissaire général du Plan, dans laquelle il lui demande de bien vouloir se charger de l’étude du problème de l’eau « en liaison avec les diverses administrations intéressées et de proposer au Gouvernement, aussi rapidement que possible, toutes mesures propres à porter remède à une situation qui s’aggrave d’année en année ».

24 juillet 1959

Le Commissariat général du Plan crée donc une commission de l’eau qui organisa une concertation entre les différentes filières concernées. Puis, par décret du 6 juillet 1961, une instance interministérielle fut instituée parallèlement avec un Secrétariat permanent pour l’étude des problèmes de l’eau (SPEPE). Ce Secrétariat permanent reçut les études locales faites dans 16 zones hydrographiques par des comités consultatifs et des comités techniques interdépartementaux (organisés par la circulaire du 12 janvier 1962).

L’ensemble des études et concertations donnera naissance à la loi du 16 décembre 1964.

La réglementation française sur l’eau

 

Réglementation actuelle

Les lois sur l’eau en vigueur en France

En France, trois lois sont couramment désignées sous le nom de « loi sur l’eau ».

  • la loi du 16 décembre 1964 relative au régime et à la répartition des eaux et à la lutte contre leur pollution (Loi n°64-1245) ;
  • la loi sur l’eau du 3 janvier 1992 (loi n° 92-3) ;
  • la LEMA (loi sur l’eau et les milieux aquatiques) du 30 décembre 2006 (loi n° 2006-1772).

 

D’autres lois et de nombreux décrets ou arrêtés viennent compléter ces 3 textes principaux

En plus des 3 lois citées ci-dessus, une grande partie de la réglementation française découle des directives européennes.

Par exemple la directive* 2000/60/CE établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l’eau a été transposée en droit français par la loi n° 2004-338 du 21 avril 2004.

 

* Cette directive cadre sur l’eau (DCE) du 23 octobre 2000 vise à donner une cohérence à l’ensemble de la législation avec une politique communautaire globale dans le domaine de l’eau. Elle définit un cadre pour la gestion et la protection des eaux par grand bassin hydrographique au plan européen A noter que cette directive européenne s’inspire largement de ce qui a été fait depuis plusieurs décennies en France.

 

De plus, les lois dites « Grenelle de l’environnement » qui comportent un nombre important de mesures dans tous les aspects environnementaux ont naturellement un volet « eau ».

Enfin, le Code de la santé publique et le Code minier traitent également de la préservation de l’eau.

 La réglementation française sur l’eau

 

Quelques autres dates

15 juillet 1980

Directive 80/778/CEE du Conseil, relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine.

5 février 1981

Une circulaire du ministère en charge de l’environnement institue les contrats de rivières portant sur la qualité des eaux, l’aménagement et la protection des berges, du lit de la rivière, du milieu aquatique et du paysage.

13 juillet 1984

Promulgation de la loi relative au régime et à la répartition des eaux, et à la lutte contre la pollution, qui modifie la composition des comités de bassin et des conseils d’administration des agences de bassin.

21 mai 1991

Directive européenne relative au traitement des eaux usées urbaines.

24 septembre 1992

Publication du décret n° 92-1042 du 24 septembre 1992 portant application de l’article 5 de la loi du 3 janvier 1992 relatif aux schémas d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE).

29 mars 1993

Publication du décret n° 93-742 du 29 mars 1993 relatif aux procédures de déclaration et d’autorisation. Il concerne les « installations, ouvrages, travaux et activités réalisés à des fins non domestiques par toute personne physique ou morale, publique ou privée et entraînant des prélèvements sur les eaux superficielles ou souterraines, restitués ou non, une modification du niveau ou du mode d’écoulement des eaux ou des déversements, écoulements, rejets ou dépôts directs ou indirects, chroniques ou épisodiques, même non polluants ».

2 février 1995

Promulgation de la loi n° 95-101 relative à la protection de l’environnement, instituant l’obligation d’un rapport annuel sur le prix et la qualité des services d’eau et d’assainissement (article 73), fixant la durée des délégations de service public (article 75), interdisant les droits d’entrée (article 76), et introduisant la responsabilité des personnes morales (article 81).

29 février 1996

Publication au JO d’un arrêté créant un Observatoire de l’eau.

16 – 21 mars 1998

Première conférence internationale sur l’eau et le développement durable à Paris, entre les représentants de 84 pays, réunie à l’initiative de Jacques Chirac, président de la République.

3 novembre 1998

Publication de la directive européenne relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine. Elle constitue le cadre réglementaire européen en matière d’eau potable et s’applique à l’ensemble des eaux destinées à la consommation humaine, à l’exception des eaux minérales naturelles et des eaux médicinales.

2 juillet 2008

Publication du décret n° 2008-652 relatif à la déclaration des dispositifs de prélèvement, puits ou forages réalisés à des fins d’usage domestique de l’eau et à leur contrôle ainsi qu’à celui des installations privatives de distribution d’eau potable.

1er août 2008

Promulgation de la loi relative à la responsabilité environnementale et à diverses dispositions d’adaptation au droit communautaire dans le domaine de l’environnement (JO du 2) qui a pour objectif de prévenir ou de réparer les « dommages graves » causés à la qualité des eaux de surface et souterraines, à l’état des sols et aux espèces et habitats naturels protégés.

21 août 2008

Signature de l’arrêté relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments.

18 mai 2009

Publication du décret n° 2009-550 relatif à l’indemnisation des risques liés à l’épandage agricole des boues d’épuration urbaines ou industrielles.

13 juillet 2011

Promulgation de la loi visant à interdire l’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique.

8 août 2016

Promulgation de la loi relative à la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages. La loi crée l’Agence française pour la biodiversité (AFB), qui regroupera des opérateurs existants dont l’Office national de l’eau, l’Agence des aires marines protégées, l’établissement des Parcs nationaux de France. Pour préserver la biodiversité dans les espaces aquatiques, la loi crée des zones en mer ou dans les fleuves qui protègent le cycle biologique de certaines espèces de poissons.

La réglementation française sur l’eau

Conclusion

Ce qu’il faut retenir c’est d’abord qu’il existe une grande quantité de textes concernant la préservation de l’eau et que la liste des textes évoqués ci-dessus est loin d’être exhaustive.

Et surtout, il faut bien avoir à l’esprit que personne ne peut intervenir sur un milieu aquatique,  (pompage, rejet, retenue de toutes natures,…), même sur un terrain privé, sans prendre certaines précautions et sans prendre la peine de vérifier si l’action envisagée et conforme avec la réglementation.

 La réglementation française sur l’eau

Liens utiles

Gest’eau : Liste des sources juridiques concernant la gestion intégrée de l’eau

Centre d’Information sur l’Eau 

Répartition des eaux et à la lutte contre leur pollution 

Loi sur l’eau du 3 janvier 1992


Publié dans Eau, Grennelle de l'environnement | Pas de Commentaire »

27 mai 2017 à Beuvry – Journée Nationale de la Résistance

Posté par Joël le 6 juin 2017

 

Le 27 mai 1943, Jean Moulin présida la première réunion du CNR (Conseil National de la Résistance). Le CNR se fixa pour objectifs de coordonner l’action de la résistance, sous l’égide du général de Gaulle, pour que la France parle d’une seule voix sur la scène internationale, mais aussi de préparer l’avenir de la France.

Outre Jean Moulin, Pierre Meunier et Robert Chambeiron, ont participé à la réunion ce jour là : 2 représentants des centrales syndicales, 8 représentants mouvements de la Résistance et 6 représentants des partis.

 drapeau france gif abimé

Le samedi 27 mai 2017, sous un soleil de plomb une poignée de Beuvrygeois témoignaient de leur gratitude envers ceux qui ont résisté à l’occupant et au régime collaborationniste.

plaque jean moulin beuvry

 

Un premier hommage a été rendu à Jean Moulin au niveau de la stèle éponyme avec les membres de l’harmonie disponibles.

commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017commémoration CNR Beuvry 2017

 

Puis, la petite délégation d’élus, de représentants d’anciens combattants et quelques visages connus que l’on pouvait compter sur les doigts, se sont retrouvés place de la liberté pour la deuxième partie de la cérémonie.

commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017 commémoration CNR Beuvry 2017

 


Publié dans Commémorations, Harmonie de Beuvry, Histoire, Lieux de mémoire | Pas de Commentaire »

Cérémonie du 11 novembre 2016 sous le soleil à Beuvry

Posté par Joël le 17 novembre 2016

harmonie beuvry

 

Un ciel dégagé et des températures plus douces que d’habitude ont sans doute permis la présence d’un peu plus de personnes lors de cette commémoration patriotique.

drapeaux cimetière britanique beuvry harmonie beuvry drapeaux 11 novemvre beuvry harmonie beuvry harmonie beuvry harmonie beuvry harmonie beuvry harmonie beuvry harmonie beuvry harmonie beuvry

 

Actualité chargée en cette période pour l’Harmonie de Beuvry, toujours bien représentée aux diverses commémorations.

Vendredi 18 les personnes qui ont réservé leur place pourront assister à une prestation musicale vendredi dans le cadre de la soirée Beaujolais organisée par l’association.

Samedi, les musiciens auront une répétition générale pour le concert du lendemain.

Et dimanche, donc, l’Harmonie de Beuvry, la Pastorale et l’Orchestre Odéum vous invitent à assister à leur concert gratuit de Sainte-Cécile, à 15h30 en l’église St-Martin de Beuvry.

 


Publié dans Commémorations, Harmonie de Beuvry, Histoire, Lieux de mémoire | Pas de Commentaire »

Jean Lefebvre, résistant Beuvrygeois né le 24 mai 1916

Posté par Joël le 24 juin 2016

 

Ouvrier mineur né à Beuvry le 24 mai 1916, Jean Lefebvre fut résistant durant la seconde guerre mondiale.
Il a été abattu le 30 juillet 1943 par la Gestapo.

Une plaque lui rend hommage sur le mur des fusillés, dans les fossés de la Citadelle d’Arras.
La rue entre le square des martyrs et la passerelle de la gare porte son nom.

 Jean Lefebvre Beuvry

Jean Lefebvre (dit « Ma cagnotte » ou « Jules ») était chargé du secteur FTP (Francs-tireurs et partisans) de Béthune, aux côtés de Henri Duriez également de Beuvry et de Augustin Delrue, mineur d’Auchel.

Leur photo fifurait sur une affiche qui les signale comme « terroristes particulièrement dangereux ».

Jean Lefebvre participa notamment : aux sabotages de la Fosse 8 à Béthune (en janvier 1942), de l’écluse de Cuinchy (8 avril 1942), de la voie ferrée de Lille à Béthune (en novembre 1942), à l’attaque de la mairie de Raimbeaucourt (la nuit du 29 au 30 juillet), du commissariat de Divion (le 25 octobre 1942) et du commissariat de Beuvry (e 24 mars 1943)…

  

La Citadelle d’Arras

Une idée de promenade pour un dimanche après-midi par exemple : la citadelle d’Arras.

Elle a été construite d’après les plans de Vauban entre 1668 et 1672 sur l’ordre de Louis XIV. Son rôle initial était de protéger la ville contre des invasions ennemies (Les Pays Bas Espagnols en particulier). Mais sa position peu stratégique lui valût rapidement le surnom de « Belle inutile ». En effet, Arras n’aura connu aucune attaque après la construction de l’infrastructure.

Les fortifications de Vauban dont font partie la citadelle d’Arras et onze autres sites, sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

 

Lorsque l’on visite la citadelle d’Arras on ne peut pas faire sans aller voir à l’extérieur de l’enceinte, « le Mur des Fusillés ».

 

Mémorial du mur des fusillés

Les fossés de la citadelle d’Arras ont été, de 1941 à 1944, le lieu d’exécution de nombreux otages et résistants, pour la plupart originaires du Nord et du Pas-de-Calais.

 

À l’entrée du mémorial une plaque rappelle :

« In Memoriam. 218 patriotes de toutes origines ont été fusillés de 1941 à 1944 dans les fossés de la Citadelle d’Arras. Vous qui venez en ce lieux, gardez en vos mémoires le souvenir de leur martyre. »

 

Les fusillés appartenaient à neuf nationalités différentes : 189 Français, 15 Polonais, 5 Belges, 3 Soviétiques, 2 Portugais, 1 Italien, 1 Hongrois, 1 Tchèque, 1 Yougoslave.

Toutes les catégories sociales étaient représentées : 1 prêtre, 7 enseignants, 10 artisans, commerçants, 11 cultivateurs, 16 employés, fonctionnaires, 10 cheminots SNCF, 33 ouvriers, 130 mineurs.

En entrant dans le mémorial, sur le côté gauche, vous trouverez la plaque à la mémoire du résistant Jean Lefebvre.

 

citadelle arras citadelle arras citadelle arras citadelle arras citadelle arras citadelle arras

Photos prises le dimanche 19 juin 2016

Lien :

L’attentat contre le commissaire de police de Beuvry

 

Publié dans Histoire, Lieux de mémoire, Zoom sur | 3 Commentaires »

29 mai 1346 : le premier code forestier

Posté par Joël le 29 mai 2016

 

Comme chacun d’entre vous sans doute, j’ai plusieurs centres d’intérêts, dont certains se retrouvent de temps en temps sur ce blog. Parmi ces centres d’intérêts, sous le savez, il y a nature et l’Histoire. Aujourd’hui, je vous parlerai des deux à la fois.

Quel rapport entre les deux me direz-vous ?
La Forêt !
En effet, la législation forestière française plonge ses racines dans l’histoire…

À partir du XIVème siècle, on voit apparaître une grande quantité d’édits et d’ordonnances qui réglementent d’abord l’exploitation des forêts royales, puis celle de toutes les forêts du royaume.

Déjà en 1291, Philippe le Bel créa la première administration des eaux et forêts.

Le 29 mai 1346, Philippe VI instaure le premier Code forestier avec l’ordonnance de Brunoy.

Bien plus tard, en 1669, une ordonnance de Colbert visera à assurer la conservation de la ressource forestière en définissant de véritables principes de gestion.

Mais avant de poursuivre, et comme nous sommes le 29 mai, je vous propose un petit zoom sur une ordonnance royale signée il y a exactement 670 ans.

L’Ordonnance de Brunoy : les prémices d’une réflexion sur la durabilité des ressources forestières

La « Charte des eaux et forêts » ou « Ordonnance de Brunoy » est la première réglementation forestière en langue française connue. Elle est considérée par les historiens comme la première forme de protection de l’espace naturel. Cette ordonnance royale survient après une longue phase de croissance économique, qui a conduit à d’importants défrichements et à la surexploitation de la forêt.

Elle fut édictée le 29 mai 1346 par Philippe VI de Valois dans son château de Brunoy, en forêt de Sénart (1). Le roi de France décide de ne plus accorder de droits d’usage (2) dans les forêts du domaine royal.

philippe VI

L’idée est de préserver les ressources forestières, notamment dans son article 4 :
«  les maîtres des eaux et forêts enquerront et visiteront toutes les forez et bois et feront les ventes qui y sont, en regard de ce que lesdites forez se puissent perpétuellement soustenir en bon estat ».

L’ordonnance prescrit par ailleurs une planification des prélèvements.

Quelques autres dates qui ont marqué la législation forestière française.

Malgré ce premier code forestier de 1346, en 1520, la forêt ne représente plus que 25 % du territoire national. Au XVIIe siècle, Colbert et Louis XIV ont besoin de bois pour les constructions de maisons et de bateaux.

Ainsi, de 1661 à 1669, un nouveau code est élaboré visant à réorganiser l’exploitation sylvicole et en assurer la pérennité. L’Ordonnance de 1669 « sur le fait des Eaux et Forêts », rédigée sous l’impulsion de Colbert, vise à protéger et restaurer les ressources forestières.

29 mai 1346 : le premier code forestier dans Ce blog - son auteur code-1827

En 1827 la France se dote d’un nouveau Code forestier (la forêt ne représente plus que 16% du territoire).

Durant le 20ième siècle de nombreuses dispositions viennent améliorer la préservation des espaces boisés, notamment avec la création des divers organismes comme l’ONF et deux refontes importantes du Code forestier (1952 et 1979).

En 1963, une gestion prévoyante et raisonnée est imposée à la forêt privée par le biais des « Plans simples de gestion » dont l’obligation, initialement fixée aux forêts de plus de 25 ha, sera étendue par la loi d’orientation forestière en 2001 à celles de plus de 10 ha.

Suite à Adoption de la loi d’orientation sur la forêt en 2011, le nouveau code forestier est entré en vigueur le 1er juillet 2012. Sur le fond, peu de changements ont eu lieu. Ceux-ci concernent notamment la défense des forêts contre l’incendie et la définition des infractions forestières. Sur la forme, il a été simplifié pour apporter une plus grande lisibilité.

 

Relire aussi :

Le reboisement en France vu de Beuvry

Des Forêts et des Hommes

La déforestation : l’exemple de Brocéliande

Rétrospective 2011 : Année internationale des forêts

La France refond son code forestier

Festival de l’arbre à Beuvry

 

Notes :

(1) Brunoy se situe à vingt et un kilomètres au sud-est de Paris dans le département de l’Essonne.

(2) Le droit d’usage désigne le plus souvent les droits d’une communauté villageoise de prendre du bois ou de faire paître le bétail dans une forêt seigneuriale.


Publié dans Ce blog - son auteur, Ephéméride, Forêt, Histoire | Pas de Commentaire »

Cérémonies du 11 novembre 2015 à Beuvry

Posté par Joël le 12 novembre 2015

 

Ce qui a marqué les esprits lors des commémorations du 11 novembre cette année, c’est le nombre de personnes présentes, plus élevé que d’habitude. Il faut dire que plusieurs enseignants avaient battu le rappel et ainsi, une bonne trentaine d’enfants ont assisté à la cérémonie au monument aux morts (certaines années ils sont 10 fois moins). Il y avait également deux fois plus d’adultes.

11 novembre 2015 à Beuvry 11 novembre 2015 à Beuvry

 

Certains enfants ont même participé activement… Chacun était invité à chanter La Marseillaise accompagné des musiciens de l’harmonie.

11 novembre 2015 à Beuvry 11 novembre 2015 à Beuvry

Comme toujours, de nombreux membres de l’harmonie de Beuvry ont donné de leur temps pour honorer la mémoire des victimes de guerres.
11 novembre 2015 à Beuvry 11 novembre 2015 à Beuvry 11 novembre 2015 à Beuvry 11 novembre 2015 à Beuvry

11 novembre 2015 à Beuvry 11 novembre 2015 à Beuvry

Cimetière militaire Britannique

 11 novembre 2015 à Beuvry 11 novembre 2015 à Beuvry

Stèle du poilu inconnu à Beuvry

 


Publié dans Commémorations, Harmonie de Beuvry, Immanquable, Lieux de mémoire | 2 Commentaires »

Notre Dame de LORETTE

Posté par Joël le 6 novembre 2015

 

A l’approche des commémorations du 11 novembre, je propose souvent un article en rapport avec l’armistice et en particulier les lieux de mémoire de notre commune.

Cette année, j’ai souhaité partager quelques photos prises en octobre dernier pas très loin d’ici. J’ai finalement travaillé plusieurs soirs cette semaine pour enrichir l’article prévu, avec des informations complémentaires.

Notre Dame de LORETTE   dans Lieux de mémoire drapeaufrance 

La colline de LORETTE, à 165  mètres au-dessus  du  niveau  de  la  mer, est située à proximité de la route d’ARRAS à BETHUNE. Au pied de cette colline se trouve les villages d’Ablain Saint Nazaire et de Souchez. Ce lieu fut un des champs de bataille les plus disputés entre octobre 1914 et septembre 1915.

 lorette-1 citoyenneté dans Lieux de mémoire

lorette-2 histoire

 

Origine du nom de LORETTE

Sur cette colline il y avait la chapelle de LORETTE détruite pendant la première guerre mondiale.

Le peintre Florent Guilbert originaire d’Ablain St Nazaire, guéri au cours d’un pèlerinage au sanctuaire italien de Loreto (Lorette), situé dans la région d’Ancome, avait fait édifier un oratoire en 1727 sur cette colline.

La célébration de la messe y fut autorisée en 1729. L’édifice devint rapidement un lieu de pèlerinage fréquenté par les habitants de la région qui substituèrent au nom originel du site (le mont Coquaine) celui de Notre-Dame de Lorette.

Détruit en 1794, relevé en 1815, puis transformé de 1870 à 1880 par l’abbé Pengrenon, l’oratoire est devenu une petite église qui ne résistera pas aux batailles entre 1914 et 1915.

728-001 Pas-de-Calais chapelle.detruite

La chapelle de Notre Dame de Lorette avant les combats en 1914 et détruite en mai 1915.

205-001

Les combattants édifièrent eux-mêmes un petit oratoire, à l’emplacement de l’ancienne chapelle.

 

Honorer le sacrifice des combattants

Dès 1919, le site s’imposa comme l’espace où devait être commémoré le sacrifice de centaines de milliers de combattants.

Le petit cimetière créé en 1915 fut donc agrandi. Il reçut les années suivantes les corps de soldats français provenant de plus de 150 cimetières des fronts de l’Artois, de l’Yser et du littoral belge. Un décret présidentiel du 16 janvier 1924 décida la réalisation de ce vaste ensemble, le plus vaste des cimetières militaires français (13 hectares).

Il forme un vaste rectangle mesurant 645 mètres d’Ouest en Est et sur 200 mètres du  Sud au Nord. Au centre un terre-plein de 200 mètres  de long sur 75 de large a été dégagé pour la Basilique et la tour lanterne.

19.000 corps identifiés ont reçu une sépulture individuelle !

22.970 corps ont été recueillis dans sept ossuaires dont un dans la tour lanterne (6000).

12.800 corps identifiés ont été rendus aux familles.

Notre Dame de LORETTE  Notre Dame de LORETTE

Notre Dame de LORETTE

Notre Dame de LORETTE

Notre Dame de LORETTE

 

La basilique (de 46 m. de long et 14 de large), et la tour lanterne furent érigées d’après les plans de Louis-Marie Cordonnier, architecte lillois (de 1921 à 1931).

La chapelle, de style romano-byzantine, comprend notamment des fresques religieuses et des vitraux qui évoquent les événements de la Grande Guerre et l’histoire religieuse et patriotique de la France. Sur les murs de la basilique, on peut voir des milliers de plaques  en souvenir de ces sacrifices humains.

Notre Dame de LORETTE    Notre Dame de LORETTE  Notre Dame de LORETTE  Notre Dame de LORETTE

 

Une Garde d’honneur est constituée de plus de 4000 bénévoles qui assurent depuis 1920 l’accueil des visiteurs et raniment, chaque dimanche, la flamme du souvenir.

 

L’anneau de la Mémoire

L’anneau de la Mémoire est un mémorial sur lequel sont gravés les noms de 580.000 soldats de toutes les nationalités morts en Flandre française et en Artois entre 1914 et 1918. Ce mémorial, situé face au cimetière de LORETTE a été dessiné par l’architecte Philippe Prost. Il forme un anneau d’un périmètre de 345 m, sur lequel sont inscrits les noms des soldats par ordre alphabétique, sans distinction de nationalité, de grade ou de religion.

 Notre Dame de LORETTE  Notre Dame de LORETTE

 

Lens 14-18 – Centre d’Histoire Guerre et Paix

Nous avons pu également visiter ce musée ouvert depuis le 9 juin 2015.Il est situé au pied de la colline de Notre-Dame de Lorette, 102 rue Pasteur à SOUCHEZ.

L’exposition permet d’appréhender de manière chronologique et thématique les grandes étapes du conflit : la guerre de mouvement et le système des tranchées, les offensives meurtrières et l’occupation du Nord, les offensives de 1918 et la mort au front.

Je vous conseille vivement la visite de ce lieu, l’entrée est gratuite en famille.

 

Liens :

Les gardes d’honneur de Lorette : section de Beuvry
Lectures du 11 novembre
Association du monument de Notre-Dame de Lorette


Publié dans Lieux de mémoire | 1 Commentaire »

Un peu d’Histoire locale

Posté par Joël le 13 octobre 2015

 

Il ne vous aura pas échappé que je n’alimente plus mon blog autant que les premières années. Ce n’est pas que je n’ai plus envie d’écrire, mais j’ai remarqué que certaines actions associatives ou certains textes publiés n’intéressent pas forcément beaucoup de monde (sauf à l’approche d’échéances électorales) ou suscitent un intérêt des mois, voire des années plus tard.
Pour autant, je m’intéresse toujours à la vie de ma commune mais aussi à d’autres sujets développés sur ce blog (souvent dans des articles relatifs à Beuvry) : l’environnement, la vie associative, l’Histoire locale…

A propos d’Histoire locale, je me mets aujourd’hui au clavier pour partager une petite information trouvée lors de mes lectures, qui vous le découvrirez, a aussi un rapport avec Beuvry.

Dans quelques jours, le 25 octobre exactement, on commémorera la fameuse bataille d’Azincourt qui fut l’une des plus cuisantes défaites de la chevalerie française au cours de la guerre de Cent ans.

Un peu d’Histoire locale dans Culture azincourt-carte

Il y a 600 ans, cette bataille frontale, violente, disputée dans la boue, se solda par l’écrasante victoire des archers et des fantassins anglais sur les chevaliers français, malgré une infériorité numérique importante (10.000 combattants côté anglais contre 18.000 côté français).

Plus de 6.000 chevaliers français (soit un tiers des combattants) ont perdu la vie lors de la bataille d’Azincourt (contre 1.600 côté Anglais).

azincourtarchers1 histoire dans Histoire

Les historiens n’ont pu retrouver que 500 noms, ce qui me semble finalement déjà bien pour un événement si ancien. Ces morts, pour la plupart, ont été recensés peu après la bataille.

En 1865, un historien, le marquis René de Belleval, dont l’un des ancêtres périt à Azincourt, réalisa un recensement le plus complet possible des morts, des prisonniers et des combattants de la bataille.

Les combattants les plus nobles tombés à Azincourt le vendredi 25 octobre 1415 ont été enterrés dans les églises et de chapelles avoisinantes. Par contre, les simples soldats, restés pendant trois jours sur le champ de bataille, ont été inhumés sur place, dans des fosses communes.

Dans cette liste de morts qui ont pu être identifiés, on trouve des combattants de tous âges : des jeunes d’à peine 15 ans comme le Petit Hollande (ou Hellandes), fils du bailli de Rouen, mais aussi des septuagénaires, comme Floridas de Moreuil ou Guillaume de Brémond d’Ars, dont les pères respectifs avaient été tués en 1346 lors de la bataille de Crécy (autre défaite humiliante pour les Français lors la Guerre de Cent Ans).

 

Parmi ces 500 victimes identifiées, on retrouve un nom qui a attiré mon attention, et motivé cet article :

Enguerrand de Nédonchel, capitaine de Beuvry.

 bp-2197182 Pas-de-Calais

Les armes de la famille : d’azur à la bande d’argent.

 

Après quelques recherches complémentaires j’ai pu compléter les informations à son sujet.

Enguerran DE NEDONCHEL, capitaine de Beuvry, fils puîné de Robert de Nédonchel, écuyer, seigneur de Liévin, et de Marguerite de Baudart. Sans alliance. Il appartenait à une branche éteinte vers 1560 dans la maison de La Vieuville. — Cette noble famille est connue depuis Godefroy de Nédonchel en 1006, et par filiation littéralement suivie depuis autre Godefroy de Nédonchel, chevalier, vivant avec Alette d’Humières, sa femme, en 1150.

Ce nom figure sur une plaque commémorative située dans une tour du château médiéval « Philippe Auguste » à l’intérieur de la citadelle de Montreuil.

Parmi les 500 noms, on trouve également : Jean du Bois, seigneur d’Annequin, Perceval de Richebourg ou encore Jean de Nédonchel, dit Baugeois, seigneur de La Beuvrière et son fils Gamant.

 


Publié dans Culture, Histoire | Pas de Commentaire »

Commémorations de la libération du Pas-de-Calais

Posté par Joël le 31 août 2015

 Commémorations de la libération du Pas-de-Calais dans Commémorations harmonie-de-beuvry-repetition-25-aout-4

Mardi 25 août l’harmonie de Beuvry reprenait les répétitions afin de préparer le concert du samedi 5 septembre…


Ce mardi-là, dans la capitale, on célébrait justement un événement historique qui est finalement en rapport avec l’événement qui sera célébré samedi à Beuvry.

En effet, le 25 août 1944, Paris est libérée par l’action conjuguée de la police parisienne, des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) levées dans la capitale par Rol-Tanguy et de la 2ème division blindée du Général Leclerc.

Le 30 août, ce fut au tour de Rouen, Beauvais et Laon notamment. Le 31 les forces alliées continuèrent leur progression vers le nord avec Amiens.

 

En quelques jours seulement, entre le 1er et le 5 septembre 1944, la quasi-totalité du Nord – Pas-de-Calais passe aux mains des troupes alliées composées d’unités américaines, britanniques, canadiennes et polonaises.
(Calais devra attendre le 30 septembre 1944, et Dunkerque sera la dernière ville Française libérée, le 9 mai 1945, le lendemain de la reddition allemande !)

Les Britanniques libérèrent Arras le 1er septembre et Lille le 3, tandis que les Américains entraient dans Valenciennes le 2.

Le 4 septembre, les Canadiens libèrent Montreuil-sur-mer. La ville de Bruay est libérée dans la matinée par la 7ème D.B. de l’armée britannique Montgomery et Béthune voit l’apparition des premiers motocyclistes anglais vers 9h.

Beuvry sera à son tour libérée…

 

Je retiendrai ce témoignage de ce grand Monsieur, historien, humaniste et bien sûr homme d’Église, qui nous a quittés cet été :
« En septembre 1944, la ville de Beuvry est libérée par l’armée anglaise sans aucune violence : la Résistance avait détruit les ponts de la ville ce qui bloqua les Allemands lors de l’arrivée de l’armée britannique et les obligea à capituler. » (Interview de l’abbé Julien Bacon – Forum de la presse 13 mai 2009).

 

Le samedi 5 septembre 2015, Beuvry célébrera cet anniversaire

Une cérémonie du souvenir se déroulera devant le monument aux morts à 18H30 en présence de l’harmonie de Beuvry.

L’harmonie se produira ensuite à la maison du parc de Beuvry à 20h30 à l’occasion d’une grande fête populaire. (entrée gratuite)

 banni%C3%A8re-harmonie-441x1024 1944 dans Festivités

 

Artois Libéré 2010 à Beuvry

Image de prévisualisation YouTube

 

Liens utiles :

25 août 1944, le drapeau tricolore au sommet de la tour Eiffel

Discours de De Gaulle Hôtel de Ville 25 août 1944

29ème édition de « Il était une fois le Pas-de-Calais Libéré » à Souchez

 


Publié dans Commémorations, Festivités, Harmonie de Beuvry, Histoire | Pas de Commentaire »

12345
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77