• Visiteurs

    Il y a 6 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Des nouvelles du BHNS à Beuvry

Posté par Joël le 5 février 2017

Depuis 2008, un projet de TCSP  (transport en commun en site propre) est connu du grand public*. L’ancien projet concernant la ville de Beuvry, un tramway manifestement surdimensionné pour la densité de population, s’est transformé en dossier BHNS (bus à haut niveau de service).   

 

bhns beuvry bethune bruay houdain

 

Quoi de neuf ?

Depuis la première phase réalisée au niveau de l’hôpital de Beuvry, on n’entend plus beaucoup parler du sujet.

Mais une nouvelle phase de travaux est prévue rue Delbecque, route Nationale, et rue de Lens. Le SMT (Syndicat Mixte des Transports) organise une réunion publique à la salle des fêtes JM Leclercq, le 7 février à 18h30 pour présenter le chantier.

Les toutes premières réunions concernant le tramway n’avaient pas attiré beaucoup de monde à Beuvry, mais à l’approche de mars 2014 certaines personnes se sont manifestées lors d’une réunion sur le BHNS. Seront-elles aussi nombreuses mardi ?…  

 

* L’idée est née en 2006, et les axes ont été officiellement annoncés le 13 juin 2008, date à laquelle j’ai commencé à m’intéresser au sujet.

Voir mon dossier en cliquant ici.


Publié dans Quoi de neuf ? | 2 Commentaires »

Quelques rappels sur les bus à haut niveau de service

Posté par Joël le 4 février 2017

 

Qu’est-ce qu’un TCSP ?

Mon article du 17 novembre 2010 éclairera les lecteurs qui ne connaissent pas encore le  transport en commun en site propre. (Cliquez)

 

Qu’est-ce qu’un BHNS ?

Le 14 mars 2013, je proposais une présentation de ce mode de transport en commun en site propre.  (Cliquez

 

Où circulent les bus à haut niveau de service ?

En France, ce mode de transport en site propre se développe. Vous trouverez la  liste des bus à haut niveau de service en France en juillet 2013. (cliquez)

 exemple BHNS

Quelques précisions à propos des villes où circulent les BHNS

Bien souvent, ce sont de grandes agglomérations qui ont développé ce type de transport en commun. Quelques villes moyennes ont également mis en place le BHNS :

 

Chalon-sur-Saône – Densité : 3.300 hab./km2 – Population aire urbaine : 131.00 hab.

Clermont-Ferrand – Densité : 3.280 hab./km2 – Population aire urbaine : 465.00 hab.

Dijon – Densité : 6.285 hab./km2 – Population aire urbaine : 375.000 hab.

Douai – Densité : 2.500 hab./km2 – Population aire urbaine : 555.00 hab.

La Rochelle – Densité : 2.650 hab./km2 – Population aire urbaine : 205.00 hab.

Lorient – Densité : 3.280 hab./km2 – Population aire urbaine : 215.000 hab.

Maubeuge – Densité : 1.650 hab./km2 – Population aire urbaine : 132.000 hab.

 

A titre de comparaison : les communes qui devraient être traversées par le BHNS selon le projet initial (Beuvry, Béthune, Fouquières-les-Béthune, Hesdigneul-lès-Béthune, Gosnay, Bruay-La-Buissière et Houdain) comptent environ 70.000 habitants pour une densité de population de 1.178 habitants au km2. 


Publié dans Le saviez-vous ?, Transports | Pas de Commentaire »

Le réchauffement climatique vu de Beuvry

Posté par Joël le 7 novembre 2016

 

Aujourd’hui s’est ouvert la 22ème Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (Cop 22). C’est l’occasion de vous faire part d’une réflexion entamée suite aux phénomènes climatiques exceptionnels de juin.

Des volumes de précipitations dans un délai très court avaient provoqué des inondations dans un très grand nombre de communes. Même si ces pluies inédites ne sont peut-être pas a mettre totalement et avec certitude sur le compte du dérèglement climatique, le sujet avait alimenté les discussions. 

 

Des changements visibles

L’hiver 2015-2016 a été particulièrement doux. On a ensuite constaté un véritable « décalage dans le temps » de l’été météorologique.

En effet, on se souvient tous de la canicule qui sévissait dans le passé plutôt début août pour laisser place à des orages après le 15. Cette année, on a connu une période de 2 ou 3 jours de forte chaleur fin août, mais aussi des records de température en septembre.

Le mois d’août 2016, a été le 16ème mois consécutif où le record de chaleur mensuel a été battu, au niveau mondial, depuis le début des relevés de températures en 1880 (le mois de septembre 2016 étant le 2ème le plus chaud, juste après celui de 2015). Ainsi, pour les neuf premiers mois de 2016, la température à la surface des océans et des terres s’est située 0,98°C au-dessus de la moyenne du 20ème siècle !

On a donc matière à réfléchir sur ce que les médias appellent le « réchauffement climatique » par soucis de simplification exagérée me semble-t-il (il serait préférable d’employer la formule « dérèglement climatique mondial ayant pour conséquence un réchauffement global de la terre »).

 

Entre les prédicateurs d’une fin du monde imminente ou les adeptes de la théorie du complot d’un côté et les climato-sceptiques ou les pollueurs décomplexés de l’autre, il y peut être une place pour la réflexion sur des bases historiques et scientifiques.

 

Les visiteurs les plus attentifs de mon blog se souviennent peut-être de mes articles sur le GIEC.

Ces dossiers très épais dont la lecture rebute tout le monde sont pourtant essentiels pour comprendre l’impact de l’Homme sur le climat. Étudier ces dossiers pourrait permettre à certaines personnes d’éviter de raconter ou d’écrire des énormités.

Le réchauffement climatique vu de Beuvry dans Comprendre pour Agir rechauffement4

 

« Les évolutions de température de la planète ont toujours existé. »

Voilà le principal – pour ne pas dire l’unique – argument des personnes qui ne veulent pas entendre parler du bouleversement climatique.

La terre était plus froide d’une dizaine de degrés il y a 20.000 ans, c’est à dire à l’apogée de la dernière époque glaciaire. La terre s’est donc réchauffée certes, mais très lentement.

Ainsi, on sait que la température n’a fluctué que de 0,2 degré entre l’an mille et la fin du XIXe siècle.

 

Mais actuellement l’accélération du phénomène est préoccupante. En effet, les élévations températures déjà mesurées au siècle dernier et celles calculées pour le siècle en cours prouvent que le réchauffement global est bien plus important que dans le passé.

À partir de la fin du XIXe siècle, en une centaine d’années à peine, les températures moyennes de surface du globe (terres et mers) ont augmenté de 0,85 °C (comprise entre 0,65 et 1,06 °C).

 

Le pire est à venir, puisque les simulations par ordinateur indiquent que le réchauffement devrait s’accélérer et la température moyenne pourrait en conséquence augmenter de 2,7 à 4,5 degrés d’ici la fin du XXIe siècle.

Si on compare l’augmentation de 0,2 degré en un millénaire avec celle calculée (sur la base du réchauffement constaté au siècle dernier) le rapport est vertigineux !

Le réchauffement dû à l’activité humaine serait de 135 à 225 fois plus rapide que le réchauffement « naturel » de la terre !

 

Voici plusieurs liens pour aller plus loin sur le sujet

Mes articles plus ou moins récents (autres liens à consulter également dans les articles)

Le paquet énergie-climat pour 2030, vu de Beuvry

Conférence sur le climat vue d’en bas

Inondations à Beuvry : les messages sur l’eau, le climat, le développement ou l’écocitoyenneté ont été très peu entendus.

 

5e rapport du GIEC – Présentation

5e rapport du GIEC – Volume 1 – vu de Beuvry

Présentation du 2e volet du 5e rapport du GIEC

Réflexions personnelles et méthodes de travail

 

Articles divers de ces derniers mois

Réchauffement climatique : l’extinction des mammifères a-t-elle commencé ?

Il fait 51° en Inde : le réchauffement climatique s’accélère

Le réchauffement climatique est-il à l’origine des pluies intenses de ce printemps 2016 ?

Réchauffement climatique, un tiers de la Grande barrière de corail se meurt

L’accord signé à la COP 21 ne suffira pas à sauver la planète

 


Publié dans Comprendre pour Agir, Grennelle de l'environnement | 1 Commentaire »

Conférence sur le climat vue d’en bas

Posté par Joël le 19 novembre 2015

Conférence sur le climat vue d’en bas dans Ce blog - son auteur La-Conference-climat-a-son-logo_article_main_lacroix_petit

De nombreuses questions se posent sur le changement climatique.

Bien avant les rassemblements internationaux, de personnalités politiques et conseillers divers, pour lesquels on a vu de nombreuses communications avant les événements terribles qui ont une nouvelle fois frappé la France, des scientifiques se sont posées ces questions et ont tenté d’y répondre :

  • Le climat évolue-t-il naturellement ?
  • Les activités humaines peuvent-elles modifier le climat ?
  • Les activités humaines peuvent-elles changer la composition de l’atmosphère ?
  • A-t-on observé récemment un changement du climat ?
  • Peut-on estimer les changements climatiques qui se produiront au cours du XXIe siècle ?
  • Quelle sera l’évolution du climat si nous ne changeons rien à notre mode de vie ?
  • Les conséquences du changement climatiques peuvent-elles être graves ?
  • Peut-on envisager de limiter les émissions pour réduire l’ampleur du changement climatique ?
  • L’épuisement des ressources mondiales en combustibles fossiles suffira-t-il à empêcher un bouleversement du climat ?
  • Comment convaincre les plus pollueurs d’infléchir réellement leurs comportements ?

 

De leur côté, des acteurs locaux n’ont pas non plus attendu ces grands événements médiatiques. Ils se sont documenté par eux-mêmes et ont essayé depuis des années de faire passer des messages, armés uniquement de leur bonne volonté et de quelques moyens matériels basiques :

  • Manifestations organisées localement et inscrites dans une logique Nationale ou Internationale en suivant les calendriers des autres manifestations : journée des zones humides, journée mondiale de l’eau, journée des mers et océans, semaine de la mobilité, semaine européenne de réduction des déchets, mais aussi série d’actions dans le cadre de l’année mondiale de l’eau (2013),  de l’année internationale de l’énergie durable pour tous (2012), de l’année des forêts (2011) ou encore l’année européenne de la lutte contre le gaspillage alimentaire (2014)…
  • Informations relayée sur des pollutions locales (cyanure dans un marais, développement anarchique de plantes aquatiques envahissantes,…) et tentative de mobilisation sur tous ces problèmes.
  • Actions concrètes de reboisement, d’entretien d’une zone humide…

 

Que d’énergie humaine dépensée pour tenter modestement de modérer notre consommations d’énergie, de modifier notre comportement vis-à-vis de la nature !

Cet engagement citoyen laisse place parfois des phases d’interrogation sur l’utilité de toutes ses actions passées presque inaperçues auprès des personnes qui demain jureront que la conférence sur le climat les passionne, que la maitrise des déchets les intéresse, que l’état des cours d’eau de la région les préoccupe, et même pour certains que tout ce qui se passe dans leur commune les a toujours captivé alors que l’on ne les pas vus plus que les autres lors d’actions citoyennes organisées dans ladite commune sur tous ces sujets.

Si les convictions demeurent, l’investissement personnel dans l’action locale peut avoir tendance à s’estomper faute de résultat ou prendre d’autres formes.

 

A lire ou à relire :

Le syndrome de Cassandre

Réflexions personnelles et méthodes de travail

Le paquet énergie-climat pour 2030, vu de Beuvry

Je n’en sais rien et ça m’est égal…


Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Ecologie | Pas de Commentaire »

Qu’est-ce qu’un pédibus ?

Posté par Joël le 28 juin 2015

Le Pédibus, est un bus … sans bus.

Pédibus

Un autobus pédestre – ou pédibus – est un mode de ramassage scolaire alternatif.

L’enfant attend à un arrêt qu’un groupe de marcheurs et d’adultes accompagnateurs viennent le chercher pour partir à l’école.

Le convoi suit un itinéraire précis pour arriver en toute sécurité et à l’heure à l’école.

Comme le bus, les enfants rejoignent des points d’arrêts déterminés au plus près de leur domicile, respectant des horaires de passage bien définis.

Le système est basé sur la participation volontaire de parents d’élèves ou d’accompagnateurs bénévoles (enseignants, autres salariés effectuant le même parcours pour se rendre au travail, élus, retraités…) et parfois par du personnel communal, le tout coordonné par la municipalité, au moins pour la mise en place.

 

Ce mode de déplacement a de nombreux avantages :

Le pédibus favorise les liens sociaux car les parents se rendent mutuellement service et les enfants font le chemin ensemble.

Les enfants peuvent redécouvrir la nature, dialoguer avec leurs camarades….

Cette solution permet de réduire votre empreinte écologique car en allant à pied à l’école plutôt qu’en voiture vous participez à la diminution de la pollution atmosphérique et aux embouteillages devant les écoles.

Ceci offre aussi l’occasion aux enfants (et accompagnateurs) de faire une activité physique quotidienne.

Le pédibus c’est aussi améliorer la sécurité des enfants aux abords des écoles. Moins il y aura de voitures et moins il y aura de risques d’accidents …

C’est aussi éducatif, ils apprennent à traverser une rue, à appréhender les situations dangereuses, en bref, à devenir autonome.

 

cercle infernal cercle vertueux

 

 

 

Il m’est arrivé depuis plus de 6 ans de lancer sur mon blog des sujets qui en apparence n’étaient pas liés à Beuvry… et pourtant la plupart de ces articles (qui semblent sans rapport avec notre commune) ont une raison d’être sur un blog consacré à Beuvry.

 

Ainsi, à la lecture du titre, les beuvrygeois pourraient se dire que cet article n’a rien à voir avec la ville de Beuvry. Pourtant, l’idée m’est venue en écoutant les préoccupations des parents d’enfants scolarisés à l’école La Fontaine (quartier de Gorre) qui résident de l’autre côté du canal.

Compte tenu de la fermeture du pont de Gorre, il serait intéressant de mettre en place un pédibus à la rentrée prochaine, au moins jusqu’à la fin des travaux. Et pourquoi pas continuer par la suite, voire même se servir de cette expérience pour d’autres écoles de la commune….

En ce qui concerne cette première expérimentation à l’occasion de ces travaux importants, les enfants pourraient par exemple être pris en charge au pied de la passerelle qui se trouve à la gare de Beuvry le matin et y être raccompagnés le soir.

 

Plus de sécurité
Un environnement plus sain
Des économies de carburant
Plus de convivialité
Une meilleure hygiène de vie

Plus d’écocitoyenneté

 

Reste à voir si les décideurs trouveront cette proposition à leur goût…

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Conseil municipal, Ecologie, Le saviez-vous ?, Transports, Vie scolaire | 3 Commentaires »

Les voyettes de Beuvry

Posté par Joël le 28 avril 2015

 

Une voyette est une petite voie, un sentier d’accès entre deux habitations, des parcelles cultivées ou des jardins ou encore un petit chemin qui permet de traverser un village à l’abri de la circulation routière.
Ce terme est très utilisé dans notre région et aussi en Bretagne.
En Ancien Français on retrouve aussi le terme proche de « voiete » et en chti on écrit « voïette ».

Une expression chti dit : « El jour qu’i aura pus d’voïette, y aura pus d’amoureux».

 

Les habitants et les écoliers empruntaient chaque jour ces raccourcis dans les villes et villages. Les amoureux s’y retrouvaient après l’école, le mercredi matin (ou le jeudi pour les plus jeunes) ou le dimanche après-midi pour d’autres.

Si les murets qui longent ces chemins de traverse pouvaient parler, ils auraient sans doute à raconter !

Petites aventures ou peut-être épisodes de l’Histoire locale…

Certaines voyettes existent toujours, mais d’autres ont malheureusement disparu ou sont devenues peu praticables.

 

  Les voyettes aux amoureux 

 

Nos voyettes ne voient plus guère d’amoureux passer.

Mais ne doivent pas tomber dans les oubliettes.

Il faut sauvegarder ces chemins du passé.

 

Cela devient urgent de les entretenir.

Pour que Roméo y retrouve sa Juliette.

Et ainsi leur assurer un bel avenir.

Les voyettes de Beuvry dans Ce blog - son auteur voyette-beuvry-2015

El jour qu’i aura pus d’voïette, y aura pus d’amoureux… 


 

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Patrimoine | 2 Commentaires »

La sécurité routière, vue de Beuvry

Posté par Joël le 28 février 2015

 

J’ai expliqué sur ce blog qu’en début janvier, j’avais prévu de compléter mes articles sur la rétrospective de 2014, mais que les événements graves en France m’ont écarté de l’écriture. Parmi les sujets que je voulais évoquer, il y avait les chiffres catastrophiques de la sécurité routière parus en décembre que je comptais mettre en rapport avec les nombreux accidents sur les routes de notre commune, relayés par la presse régionale.

 

Ce sujet me préoccupe depuis de nombreuses années. Dès 2002, en tant que parents d’enfants scolarisés à l’école Léo Lagrange nous avions essayé d’obtenir une oreille attentive auprès de la municipalité de l’époque. A l’automne 2007, le (« nouveau ») maire avait fini par recevoir une délégation de parents. Ce qui déboucha sur des aménagements déclarés alors par l’intéressé comme « provisoires ».

Du provisoire qui dure depuis 7 ans et demi.

Après l’effet de surprise des premiers mois, les aménagements (zone 30 + plots) ont montré leurs limites. Les excès de vitesse ont repris dans ce secteur. La prévention n’a eu aucun effet.

La peur des parents, des usagers des installations sportives, des riverains est revenue avec les excès de vitesse.

Nous avons constaté que de nombreux autres secteurs, de nombreuses autres rues de Beuvry avaient les mêmes problèmes d’insécurité routière.

panneau ralentissez sortie école

J’ai essayé dès 2009 de faire remonter ces préoccupations à divers groupes de personnes qui annonçaient vouloir s’unir pour un avenir meilleur pour les Beuvrygeois. Cependant, à part 3 amis déjà sensibles aux dégâts de la route, absolument aucune de ces personnes n’a accepté de porter un quelconque projet en rapport avec la sécurité routière.

 

On a même pu entendre « c’est le problème des parents d’élèves, nous on ne va pas s’occuper de ce sujet ». Après des années de silence et d’indifférence, nous savons bien qu’il faut rechercher ailleurs des personnes pour mener des actions en rapport avec la sécurité routière.

 

Une piste vient d’être ouverte à l’initiative d’habitants engagés dans le comité de quartier du centre pour agir concrètement. L’idée est de rafraichir les connaissances des ainés sur code de la route .

Un bon début, mais il faudrait « appuyer sur l’accélérateur » du dossier sécurité routière avec des personnes réellement motivées sur du long terme et pas seulement après avoir lu un article de presse ou de blog.

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Conseil municipal, Le saviez-vous ?, Transports, Vie scolaire | 3 Commentaires »

Beuvry, le voyage pour tous

Posté par Joël le 25 juillet 2014

 

On le sait, les voyages forment la jeunesse.
Jeudi, la jeunesse a emmené de nombreux Beuvrygeois en voyage.

 

Pour clôturer le mois, les quelques 330 enfants inscrits au centre de loisirs pour la cession de juillet, et leurs animateurs, ont organisé un spectacle jeudi soir à la Maison du parc de la Loisne.
Ils ont emmené parents et grands-parents pour un tour du monde en musique avec des chorégraphies très variées.

Le public est ainsi allé à la rencontre des Elfes, croisant au passage les Farfadets en action et les Trolls qui racontent une histoire…

Un succès d’autant plus mérité qu’il a été réalisé en quelques jours par des amateurs.
Jusqu’à la fin du voyage, la bonne humeur des enfants et de leurs « anims’ » inondait la salle du parc. Cela aurait vraiment été dommage de quitter le navire avant la fin de ce tour du monde !

Un tour du monde, même virtuel, c’est quand même plus rigolo que 3 tours de Beuvry en bus.

tour du monde centre aéré beuvry

Je profite de ces quelques lignes pour renouveler mes félicitations à toute l’équipe d’animation pour leur dynamisme et leur totale implication.

 


Publié dans Ce blog - son auteur, Festivités, Transports | Pas de Commentaire »

Lancement discret du BHNS à Beuvry

Posté par Joël le 16 juillet 2014

 

Depuis le samedi 14 juin 2008, (le lendemain de l’annonce officielle de lancement des études pour 2 lignes de tramway) je me documente sur le projet de transport en commun en site propre de Beuvry à Houdain.

Peu après l’ouverture de mon blog, j’ai mis en ligne 2 pages de liens, complétées régulièrement pendant plusieurs années.

Histoire des tramways et autres transports urbains

Bus à Haut Niveau de Service Houdain– Beuvry

 

L’option tramway fut d’abord envisagée. Mais le coût élevé pour une population concernée de quelques dizaines de milliers de personnes a fini par faire changer de direction les décideurs.

Fin 2010, ceux qui avaient vraiment étudié les différents aspects du projet de tramway se doutaient bien que ce projet là serait abandonné.

De nouvelles études ont été présentées lors de nouvelles réunions publiques (qui n’avaient pas intéressé davantage de personnes, sauf à l’approche de 2014). Le nouveau projet portait sur un moyen de transport en commun structurant moins coûteux que le tramway : le BHNS (Bus à Haut Niveau de Service).

Finalement, Beuvry a eut les honneurs des premières infrastructures d’une future ligne de bus en site propre. L’inauguration de ce tronçon a eut lieu mercredi dernier dans la matinée.

 

Est-ce parce que la population ne s’est pas intéressée réellement à ce sujet, ou pour des raisons que nous connaîtrons plus tard, l’inauguration du premier tronçon s’est déroulée en comité restreint un matin en milieu de semaine. Comme la plupart des salariés, je n’ai pu y assister.

S’il s’agissait d’un mariage la formule sur les invitations aurait pu être « dans la plus stricte intimité ».

Voir l’article de presse : Tadao inaugure son premier couloir de bus, entre l’hôpital et l’université

 


Publié dans Grennelle de l'environnement, Revue de presse, Transports | 1 Commentaire »

Beuvry et ses traces de l’Histoire

Posté par Joël le 12 mars 2014

Lundi, certaines personnes ont sans doute eu une petite pensée pour les victimes de l’un des évènements les plus dramatiques de l’exploitation minière de la région : la catastrophe de Courrières (voir l’article). Quelques échanges de mails et discussions suite à un diaporama que j’ai réalisé à la mémoire des victimes m’ont rappelé l’importance du travail de recherches personnelles effectué depuis quelques années et que j’ai partagé sur ce blog.

 

Intéressé par l’Histoire en général, celle de notre région en particulier et par le passé minier pour des raisons personnelles, j’ai réalisé un certain nombre d’articles sur l’histoire des mines et les empreintes qu’elles ont laissé.

En effet, si les traces du passé sont nombreuses dans notre région, celles-ci ne se limitent pas aux anciennes voies Romaines ou vieilles pierres. L’exploitation minière a également laissé de nombreuses marques dans le paysage.

On pense bien sûr aux terrils, corons, chevalements et autres friches abandonnées, mais ce n’est pas tout.

Ainsi, l’un des lieux de promenades préférés des Beuvrygeois trouve sont origine dans l’exploitation minière : le canal de Beuvry, appelé à l’époque de l’exploitation de la houille, « canal des mines de Nœux ».

Cette voie d’eau de trois kilomètres fut construite par la compagnie des mines de Nœux (dépendant de la Compagnie de la Vicoigne) afin d’acheminer la houille grâce une voie ferrée partant de Nœux-les-mines pour rejoindre le réseau navigable existant via ce canal (qui dans le projet d’origine devait se prolonger jusque Nœux).

Le canal de Beuvry débouche ainsi sur la rive gauche du canal à grand gabarit d’Aire à La Bassée, au PK (point kilométrique) 13,273.

canal des mines rivage beuvry

Vous pouvez relire :

Le passé minier de Beuvry

Réseaux de transport dans le Nord Pas-de-Calais issus de l’exploitation minière

Description du canal d’Aire à La Bassée

17 avril 1861 : acte de naissance du canal de Beuvry

Beuvry a pris ses quartiers d’été

Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais classé par l’Unesco

Articles liés au bassin minier

 

Publié dans Bassin minier, Canaux, Ce blog - son auteur, Histoire, Patrimoine, Présentation de Beuvry | 1 Commentaire »

1234
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77