• Visiteurs

    Il y a 2 visiteurs en ligne
  • Total

  • Rechercher sur ce blog

    Sur la colonne de droite, vous pouvez rechercher un texte selon différents critères : derniers articles commentés, derniers articles publiés, mots-clés, catégorie de l'article, date,...
    N'hésitez pas à commenter.


    L'email fournit lors du dépôt d'un commentaire permet au système de contrôler que celui-ci n'est pas posté par un robot (publicité et indésirables). Il ne sera donc pas utilisé pour vous envoyer un mail.


    Autres astuces pour utiliser ce blog et aides pour blogueurs


  • Méta

  • blog tout beuvry sur le web

    © 2008
    Tous droits réservés.
    Reproduction (même partielle) interdite sans l'accord écrit de l'auteur.

Travaux sur les enrochements en baie d’Authie

Posté par Joël le 3 décembre 2017

 

Vous le savez, sur ce blog je partage parfois des informations qui ne concernent pas Beuvry directement*. Mais ces articles ont pour la plupart un rapport avec la commune :

Ils sont parfois présentés sous forme de dossiers :

Les transports en commun urbains→ le BHNS (Beuvry est à une extrémité de la future ligne).

Réseau hydrographique et lois sur l’eau → la Loisne, le canal des mines, le canal à grand gabarit traversent Beuvry.

Histoire des élections municipales Françaises →  Liste des maires de Beuvry de la révolution aux années 60.

Sans oublier les thèmes qui reviennent souvent pour lesquels je n’évoque pas nécessairement le rapport avec Beuvry car chacun peut faire par lui-même : le bassin minier, l’Histoire, l’écologie, …

Cette diversité de sujets m’a donné l’idée de modifier le bandeau supérieur de mon blog en début d’année.

Travaux sur les enrochements en baie d'Authie dans Eau bandeau-tout-beuvry     bandeau-vu-a-beuvry berck dans Ecologie

Aujourd’hui, vu de Beuvry, je vous propose un sujet sur lequel je me suis penché*, qui d’une part reste en rapport avec des articles récents (inondations - PAPI) et d’autre part interpelle sans doute bon nombre de Beuvrygeois qui se rendent souvent à Berck ou à Fort Mahon : l’évolution de la baie d’Authie.

Voici donc un article un peu plus long que la moyenne… la saison se prête à la lecture ! 

 


 

Depuis la mi-octobre, et jusqu’à la mi-janvier 2018, une dizaine d’engins s’activent en Baie d’Authie pour renforcer le cordon dunaire situé sur les communes de Berck et de Groffliers.

Travaux sur les enrochements en baie d'Authie

 

Que se passe-t-il en Baie d’Authie ?

L’accumulation des sables et sédiments sur sa rive sud provoque une dérive de l’estuaire, érodant la rive nord en entrée de baie, tout en colmatant le fond de la baie.

La lente dérive des courants de marée, poussés au nord par le poulier, s’est progressivement accélérée, notamment depuis début 2011.

Cette dérive se traduit par une érosion intense du cordon dunaire au lieu-dit du « bois de sapins » bien connu des amoureux de la baie.

Le cordon dunaire disparaissant, une brèche, toujours grandissante, s’y est créée début 2013, la porte est ouverte vers les zones arrière dont le niveau (entre 4 et 5m) est inférieur à celui des grandes marées.

L’accélération de l’érosion est telle que la dune a reculé en cet endroit de plus de 90m de février 2011 à novembre 2013. Depuis, le recul a persisté, avec une moindre intensité et rapidité.

Travaux sur les enrochements en baie d'Authie

 

Quelles sont les risques et conséquences ?

Le risque majeur qui menace potentiellement le secteur est la submersion de la zone arrière par la brèche en cas d’aléa climatique, dans les proportions forcément toujours grandissantes compte tenu de l’élargissement de la zone où ne subsiste aucun obstacle.

Mais il existe aussi un risque d’entrée progressive de la mer, sans aléa climatique particulier, quand les niveaux bas seront atteints.

Les conséquences sont la mise en danger des riverains de proximité et la dégradation de leurs biens, un patrimoine environnemental dunaire sauvage en voie de disparition, une salinisation des terres agricoles et de la nappe phréatique et une asphyxie du fond de baie avec des impacts faunistiques et floristiques désastreux.

Si on laisse la dérive des courants se perpétuer il est clair que le risque grandira toujours.

 

Si vous souhaitez en savoir plus, cliquez pour télécharger le dossier :
« COMPRENDRE L’EROSION EN BAIE D’AUTHIE » (Document très instructif produit par l’association « Association de Défense contre la mer en Baie d’Authie ».)

 

Il fallait donc agir !

Le projet a été initié en 2016 par la Communauté de Communes. Il a été soumis à une enquête publique** portant sur la demande de concession d’utilisation du Domaine Public Maritime en vue du maintien d’ouvrages de défense contre la mer et de travaux de reconstruction d’un cordon en enrochements.

Le projet a naturellement fait l’objet d’un avis d’appel public à la concurrence intitulé « Travaux d’entretien du cordon d’enrochement des sternes ». Les entreprises devaient répondre au plus tard le 14 octobre 2016, soit environ un an avant le début des travaux.

 

Enquête publique

Le dossier d’enquête a été mis à la disposition du public aux heures normales d’ouverture des bureaux des mairies de Berck et de Groffliers du 15 mai au 16 juin 2017. 

Considérant notamment :

  • que les Avis Favorable formulés par les autorités compétentes ont été pris en considération ;
  • qu’aucune requête n’a été formulée durant l’ouverture de l’enquête tant sur les registres déposés en mairies de Berck sur Mer et Groffliers que sur le site internet ouvert spécialement à cet effet en Préfecture du Pas-de-Calais ;
  • que les conclusions de l’étude d’impact confirment que les travaux envisagés sont de nature à permettre la stabilisation du rivage sans conséquence sur les milieux naturel floristique et faunistique si ce n’est d’envisager durant l’exécution des travaux, des mesures particulières en vue d’assurer la tranquillité des populations de marsouins – phoques gris veaux marin sur leurs zones de repos ;

le Commissaire Enquêteur qui avait tenu 2 permanences sur chaque commune a rendu un avis favorable le 23 juin 2017.

 

Quelques chiffres

Un  cordon d’enrochement de 1,5 km pour une largeur variant de 3 à 5 m va renforcer l’enrochement déjà présent mais insuffisant.

Au final se sera environ 40.000 tonnes de roches provenant du bassin carrier de Marquise qui seront disposées dans la baie d’Authie pour constituer un « mur » qui empêchera l’eau de s’infiltrer dans les terrains situés derrière la baie.

 

Coût total : 1,39 millions d’euros, subventionnés à hauteur de 80% par l’État et l’Europe.

Dans la foulée de ces travaux, un ré-ensablement de 30.000 m3 est prévu au Bois de Sapin.

 

Travaux en cours

Voici quelques photos personnelles du dimanche 26 octobre :

berck travaux enrochements berck enrochements berck berck travaux enrochements berck enrochements berck

©  Reproduction Interdite

 

Voici une petite vidéo réalisée quelques semaines après le début des travaux :

 

 

Peut mieux faire…

L’association SOS Baie d’Authie précise dans un texte qui accompagne cette vidéo : 

« Notre association réclamait ces travaux depuis sa constitution le 15 01 2011, alors nous n’allons pas nous plaindre. D’autant plus que l’on y « met le paquet » et que l’on sécurise le secteur devenu fragile du cordon dunaire au niveau du camping du Halloy, devant une proche zone basse urbanisée, danger que nous signalions depuis deux ans. Bravo donc.
Rappelons que ces enrochements, qui ont été construits en plusieurs fois ,au fur et à mesure de la fragilisation de la dune par les tempêtes, étaient en fait un complément de la digue submersible qui remplissait de moins en moins sur le devant son rôle de brise lames du fait de son progressif délabrement.
Le dispositif sera complet lorsque que cette digue sera confortée. C’est dans les tablettes à ce que l’on nous a dit, mais quand???
Nous regrettons cependant que ces travaux ne concernent que la partie berckoise des enrochements qui allaient jusqu’au blockhaus, le bois de sapins n’est donc pas concerné par cette opération.
A Berck on respire mais à Groffliers on tousse encore.
Pourtant on se dit qu’avec un cordon d’un tel volume au bois de sapins, complété côté mer, d’un dispositif de blocage du courant et côté dune d’un rechargement en sable préservant d’un débordement, on serait tranquilles pour un bon moment. » 

 

Quelques liens

Connaissez-vous PAPI ?

Réflexions personnelles et méthodes de travail

Un million de visites !

Les phoques de la baie d’Authie

Site de l’association SOS Baie Authie

Page Facebook de l’association

Voir également les liens (bleu clair) contenus dans l’introduction de cet article.

 


*  Il m’est arrivé à plusieurs reprise de constater que certaines personnes ne portaient pas un intérêt aussi sincère que celui qu’elles affichaient publiquement sur des thèmes tels que l’Histoire ou l’écocitoyenneté et à chaque fois j’ai eu envie d’arrêter ou limiter ce partage d’informations. Des échanges récents m’ont finalement encouragé à poursuivre quelques temps cette démarche. L’article que je vous ai proposé aujourd’hui avait une autre destination, je me suis finalement décidé à le publier sur mon blog.

** Comme c’est souvent la cas, l’enquête publique n’a pas reçu beaucoup d’attention de la part des habitants…
(Souvent, ceux-là même qui refusent de se pencher vraiment sur les dossiers, d’assister aux réunions publiques en écoutant attentivement les intervenants ou de formuler des remarques lors d’enquêtes publiques sont les premiers à se manifester bruyamment lorsque les décisions sont prises… mais c’est un autre sujet.)


Publié dans Eau, Ecologie, Le saviez-vous ?, Revue de presse | Pas de Commentaire »

Quels sont les types d’inondations ?

Posté par Joël le 8 novembre 2017

 

La lecture d’un article  sur une inondation exceptionnelle et meurtrière le 5 novembre 1530 aux Pays-bas m’a rappelé un sujet de conversation locale de l’été 2016 : les inondations.

On entend et on lit un peu tout et n’importe quoi, sur ce sujet comme sur d’autres d’ailleurs. La moindre des choses quand on veut aborder un sujet complexe est de se documenter. Je partage donc sur mon blog les informations que j’avais recueillies et synthétisées il y a un certain temps.

 

Rappels :

L’inondation est l’envahissement par l’eau douce ou salée, de terres qui ne sont pas submergées en temps normal, quelle qu’en soit l’origine.

L’inondation est un des principaux risques naturels en France (mais aussi dans le monde) et aussi la catastrophe naturelle causant le plus de dégâts. Elle est susceptible de provoquer des pertes de vie humaine, le déplacement de populations, d’avoir un impact sur la santé humaine, les biens et les réseaux.

 

Une inondation peut avoir différentes origines :

Le ruissellement

L’inondation par ruissellement intervient dans les zones aux pentes prononcées.

On distingue deux types d’inondation par ruissellement : le ruissellement urbain et le ruissellement agricole. Dans les deux cas, faute de pouvoir s’infiltrer dans le sol, l’eau ruisselle. Les inondations de ce type sont souvent très localisées et peuvent se manifester loin des cours d’eau.

Quels sont les types d’inondations ? dans Climat inondation-par-ruissellent

 

Le débordement des cours d’eau

Le débordement des cours d’eau survient après de fortes pluies. Le niveau du cours d’eau, gonflé par les pluies et les eaux de ruissellement provenant du bassin versant, s’élève au-dessus de son lit normal et déborde dans les plaines environnantes, on dit qu’il sort de son lit.

Debordement-differents-lits-d-une-riviere berck dans Comprendre pour Agir

 

Les dégâts seront d’autant plus importants que le bassin versant sera pentu (augmentation de l’effet « entonnoir ») et que la capacité d’infiltration du sol sera faible. La quasi-totalité de l’eau tombée dans un laps de temps très court, ne peut ni s’infiltrer ni s’évaporer et se concentre vers la rivière.

inondation-par-debordement eau dans Eau

 

La remontée de la nappe phréatique

Les nappes phréatiques sont des masses d’eau contenues dans les fissures du sous-sol et sont alimentées par la pluie dont une partie s’infiltre profondément pour les recharger. Le niveau le plus bas de la nappe phréatique s’appelle l’étiage. Il se produit en automne avant le retour des pluies.

Dans certaines conditions, par exemple une succession d’années humides, le niveau d’étiage peut devenir de plus en plus haut. Lorsque de fortes pluies se produisent et que le niveau d’étiage est inhabituellement élevé, la nappe peut alors atteindre la surface du sol. Cela entraîne une inondation « par remontée de nappe ».

remontee-de-nappe écologie

 

La submersion marine

Une submersion marine est une inondation temporaire et parfois épisodique de zone côtière, générée par la mer, avec de l’eau salée ou saumâtre, lors d’évènements météorologiques (tempête, cyclone, forte dépression et vent de mer) ou océanographiques (houle, marée, tsunami) d’ampleur très inhabituelle.

Il ne faut pas confondre avec la transgression marine qui est l’envahissement durable de zones littorales par la mer, dû à un affaissement des terres émergées ou à une élévation générale du niveau des mers.

Néanmoins, une succession de submersions marines de plus en plus fréquentes et envahissantes peut être le signe d’une transgression marine. Ce risque est aggravé par la montée de la mer due au bouleversement climatique.

 submersion Pas-de-Calais

 

A noter…

On peut ajouter également le débordement ou les conséquences de la rupture d’ouvrages artificiels hydrauliques tels que retenues d’eau, digues, canalisations (agricoles, d’eau potable, d’assainissement) ou la rupture d’une retenue naturelle comme celle d’un lac glaciaire, provoquant une inondation soudaine.

 

Et chez nous ?

Dans le département du Pas-de-Calais, les inondations se produisent principalement par débordement des cours d’eau, lors de ruissellement ou par remontée de la nappe phréatique.

 

Le Pas-de-Calais, qui comprend une importante zone de terres situées en-dessous du niveau de la mer et une zone littorale marquée par l’érosion, est directement concerné par ces risques littoraux de submersion marine.

Les risques de submersions marines voire d’une transgression marine future préoccupent de plus en plus les élus de certaines communes comme Groffliers, Conchil-le-Temple, Waben, Verton et Berck dans la baie d’Authie.

La publication de l’observatoire climat Hauts-de-France d’octobre 2017 (une bonne vingtaine de pages faciles à lire et à comprendre) confirme que le bouleversement climatique mondial concerne notre région. Ce rapport montre que l’élévation du niveau de la mer est visible sur plusieurs stations marégraphiques.

 

Voir également :

Le réchauffement climatique vu de Beuvry

Inondations à Beuvry : les messages sur l’eau, le climat, le développement ou l’écocitoyenneté ont été très peu entendus.

Parlons un peu de noues

Hydrologie et cycle de l’eau

Les nappes d’eau souterraines

 


Publié dans Climat, Comprendre pour Agir, Eau | Pas de Commentaire »

La journée mondiale de l’environnement et la semaine de développement durable

Posté par Joël le 20 juin 2016

 

Le week-end des 4 et 5 juin fut particulièrement chargé pour « Les Albrans». Après une participation à la première fête de la jeunesse à Beuvry, le samedi 4, rendez-vous était pris pour un dimanche au bord de l’eau.

A l’occasion de la journée mondiale de l’environnement et dans le cadre également de la semaine de développement durable l’association Beuvrygeoise avait organisé une journée de découverte au marais dont elle à la charge. Ce marais a hélas subit un nouveau désastre après les pluies diluviennes du 7 juin.

Comme pour l’article précédent, voici les photos avec 2 semaines de retard, pour cause de journées chargées, notamment après les phénomènes météorologiques exceptionnels.

 

Découverte du marais

On a pu observer la faune et la flore et apprécier le travail permanent des bénévoles (aménagements, entretien des espaces naturels et plantations réalisées en février).

marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans  marais annequin albrans  marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans  marais annequin albrans

 

Pique-nique « Zéro déchet »

Pour sensibiliser les participants l’utilisation de vaisselle et de récipients réutilisables.

marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans

 

Initiation à la pêche

marais annequin albrans marais annequin albrans  marais annequin albransmarais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans marais annequin albrans

 

Sans oublier le tressage de roseau

marais annequin albrans

marais annequin albrans

marais annequin albrans

 

Voir aussi :

Fête de la jeunesse le 4 juin 2016 à Beuvry

Encore un drame sur le marais des albrans

 


Reproduction interdite

Publié dans Eau, Ecologie, Les Albrans, Manifestations | Pas de Commentaire »

Beuvry – les eaux vertes

Posté par Joël le 12 juin 2015

 

Il y a cinq ans les Beuvrygeois assistaient à un « spectacle » étonnant. De juin à octobre 2010, le canal à grand gabarit et le canal des mines étaient couverts de lentilles d’eau, tout comme la rivière militaire et plusieurs marais.

eutrophisationcanal de beuvry 21 juin 2010  eutrophisation beuvry petite jonction au canal d'aire eutrophisation canal d'aire à la bassée 24 juin 2010 Beuvry canal grand gabarit beuvry 24 juin 2010 eutrophisation ancien chantier naval beuvry

La branche écocitoyenne de l’association « Les Albrans » s’était penché sur ce sujet. Malgré les articles sur mon blog et sur celui de l’association, certaines personnes découvraient les photos du canal vert à l’occasion d’un concours photo amateurs en novembre 2013.

 

Rappelons qu’il s’agit d’une forme de pollution due principalement à un apport excessif de nutriments : azote (des nitrates par exemple), carbone (matières organiques, carbonates…) et phosphore notamment.

 

A cette époque où tout va très vite et où l’on a tendance à oublier beaucoup de choses, je vous propose de retrouver certains articles qui traitent de l’eutrophisation (comportant eux-mêmes des liens à suivre) :

27-09-2009 – Des envahisseurs

23-11-2009 – Une forme d’eutrophisation dans les environs de Beuvry ?

19-06-2010 – Si on parlait d’eutrophisation ?

24-06-2010 – Eutrophisation d’origine anthropique

05-07-2010 – Eutrophisation en images

11-08-2010 – Les eaux vertes

24-08-2010 – Des poissons rouges dans le canal et des cochons sur les rives ?

26-09-2010 – Les poissons nagent sur le dos

27-11-2013 – Souvenir du canal vert

 

Ces derniers jours, ce sont différentes variétés de plantes aquatiques envahissantes qui ont investi le canal des mines.

beuvry algues canal 2015 beuvry algues canal 2015 beuvry algues canal 2015 beuvry algues canal 2015 beuvry algues canal 2015

Une entreprise est intervenue pour enlever le maximum, mais en ne se débarrasse pas facilement de ces plantes classées comme « envahissantes », c’est-à-dire dont il très difficile de maitriser la prolifération.

Beuvry - les eaux vertes dans Canaux algues-envahissantes-canal-beuvry-12-06-2015-5

 

canal base nautique

 


Publié dans Canaux, Comprendre pour Agir, Ecologie, Eutrophisation, Le saviez-vous ?, Photos de Beuvry | 1 Commentaire »

CRCE – Le schéma régional de cohérence écologique

Posté par Joël le 6 septembre 2014

 

C’est la rentrée pour tout le monde !

Pour beaucoup, cette rentrée 2014 a sonné comme un départ incertain, avec un emploi du temps qui se révèlera bien moins confortable qu’annoncé. Quoi qu’il en soit, chacun reprend aussi ses activités extra-scolaires ou extra-professionnelles : vie associative, engagement dans la vie locale, sport ou lectures « sérieuses » (après de la lecture « détente » durant les vacances)…

 

Un dossier de plus de 1000 pages A4, assez technique, n’est pas facile à emporter sur la plage et ne ressemble pas non plus à un livre de chevet. Aussi, après la période estivale, je reprends cette lecture intéressante commencée en juillet : le schéma régional de cohérence écologique.

Je ne vous en ferai pas une analyse fastidieuse à lire sur écran, et même probablement pas un résumé, qui compte tenu de l’importance du sujet devrait logiquement comporter plusieurs pages.

Aussi, comme je l’ai déjà évoqué, je propose aujourd’hui quelques définitions sur ce sujet étudié « en hauts-lieux » mais qui pourra impacter notre environnement proche. Pour certains lecteurs de ce blog, les notions qui suivent ne sont qu’un rappel, mais après tout c’est la rentrée et on commence par des révisions !

 

La trame verte et bleue

Le principe de « trame verte et bleue » est une mesure phare du Grenelle Environnement dont l’objectif est d’enrayer le déclin de la biodiversité.

La trame verte et bleue est un réseau formé de continuités écologiques terrestres (trame verte) et aquatiques (trame bleue). Elle constitue un outil d’aménagement durable du territoire et contribue à un état de conservation favorable des habitats naturels et des espèces, et au bon état écologique des masses d’eau.

Les continuités écologiques qui constituent la trame verte et bleue comprennent des réservoirs de biodiversité et des corridors écologiques.

 

Les réservoirs de biodiversité

Les réservoirs de biodiversité sont des espaces, dans lesquels la biodiversité est la plus riche ou la mieux représentée, où les espèces peuvent effectuer tout ou partie de leur cycle de vie. Dans ces espaces, les habitats naturels peuvent assurer leur fonctionnement en ayant notamment une taille suffisante. Ils abritent des noyaux de populations d’espèces à partir desquels les individus se dispersent ou sont susceptibles de permettre l’accueil de nouvelles populations.

 

Les corridors écologiques

Les corridors écologiques assurent des connexions entre des réservoirs de biodiversité, offrant aux espèces des conditions favorables à leur déplacement et à l’accomplissement de leur cycle de vie.
Les corridors écologiques peuvent être linéaires, discontinus (en « pas japonais ») ou paysagers.

Les cours d’eau, parties de cours d’eau et canaux peuvent ainsi être considérés à la fois comme des réservoirs de biodiversité et comme des corridors écologiques.

CRCE - Le schéma régional de cohérence écologique  dans Ce blog - son auteur reservoirs-biodiversite-et-corridors-ecologiques

 

Le décret No 2012-1492 du 27 décembre 2012 précise que :

La trame verte et bleue est un réseau formé de continuités écologiques terrestres et aquatiques identifiées par les schémas régionaux de cohérence écologique.

Afin d’assurer la cohérence nationale de la trame verte et bleue, le schéma régional de cohérence écologique prend en compte la nécessité de préserver les espèces, habitats et continuités écologiques d’importance nationale identifiés comme constituant des enjeux nationaux et transfrontaliers.

 

Le schéma régional de cohérence écologique

Le schéma régional de cohérence écologique, comporte notamment :

- un diagnostic du territoire régional et une présentation des enjeux relatifs à la préservation et à la remise en bon état des continuités écologiques à l’échelle régionale ;

- un volet présentant les continuités écologiques retenues pour constituer la trame verte et bleue régionale et identifiant les réservoirs de biodiversité et les corridors qu’elles comprennent ;

- un plan d’action stratégique ;

- un atlas cartographique ;

- un dispositif de suivi et d’évaluation ;

- un résumé non technique.

 

Le diagnostic du territoire régional porte sur :

- la biodiversité du territoire, en particulier les continuités écologiques identifiées à l’échelle régionale ;

- les interactions entre la biodiversité et les activités humaines.

 

Le schéma régional de cohérence écologique – trame verte et bleue (SRCE-TVB) du Nord-Pas-de-Calais a été arrêté par le préfet de région le 16 juillet 2014, après son approbation par le Conseil régional le 4 juillet 2014.

 

A lecture de ces informations, certains comprendrons pourquoi, quand on s’intéresse réellement aux problèmes environnementaux, décrypter des documents relatifs au CRCE peut être plus intéressant que regarder la télévision ou visionner une vidéo quelconque.

 

A lire ou à relire :

Le Grenelle de l’environnement vu de Beuvry

Trame verte et bleue, de quoi s’agit-il ?

 


 

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Grennelle de l'environnement, Le saviez-vous ?, Lexique | 2 Commentaires »

De l’eau, toujours de l’eau…

Posté par Joël le 19 juillet 2014

goutte d'eau

 

Parmi les sujets traités sur ce blog, ou le blog des Albrans par exemple, celui de l’eau revient régulièrement.
Cela fait plusieurs années que l’association Beuvrygeoise se penche sérieusement sur les problèmes de pollution en général, et en particulier (pour y être durement confronté) sur ceux des zones humides du secteur.

 

Sur mon blog, j’ai également abordé le sujet selon plusieurs aspects :

 

Voilà autant de thèmes étudiés seul ou en comité très restreint (faute de pouvoir convaincre d’autres personnes qu’il fallait travailler les sujets en profondeur) et qu’il m’est arrivé de partager ici ou sur le blog des Albrans. En travaillant pendant des années sur ces sujets nous n’avons pas forcément suscité énormément d’intérêt de la part de personnes normalement impliquées dans la vie locale.

Même si les articles sur les blogs se font moins nombreux, cette activité de recherche, d’étude et de réflexion continue sans pour autant faire l’objet de publications.

La branche éco-citoyenne a par ailleurs réalisé plusieurs dossiers d’études présentés publiquement à l’occasion de manifestations dans le cadre de la journée des zones humides ou de la journée mondiale de l’eau.

 

L’eau (et tout ce qui s’y rapporte) est un sujet inépuisable, que l’on peut étudier pendant des années sans pour cela pouvoir prétendre « s’y connaître ». Néanmoins les connaissances acquises en effectuant soi-même ces recherches sont enrichissantes et ne pourraient probablement pas être devancées par une lecture en diagonale de quelques textes recopiés ici ou là.

 


 

Publié dans Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Les Albrans, Zoom sur | Pas de Commentaire »

WWD14 – Journée mondiale de l’eau 2014

Posté par Joël le 15 février 2014

 

L’eau est un thème qui revient régulièrement sur ce blog comme sur d’autres.
Vous pouvez retrouver les différents articles consacrés à l’eau par différents moyens : en cliquant sur la catégorie « eau » ou les sous catégories ou sur la page « Réseau hydrographique et lois sur l’eau ».
A 5 semaines de la journée mondiale de l’eau (ou WWD14 pour World Water Day 2014), je vous propose quelques rappels.

 

Qu’est-ce que la journée mondiale de l’eau ?

L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, le 22 décembre 1992, la résolution A/RES/47/193, qui déclara le 22 mars de chaque année « Journée Mondiale de l’eau », à compter de l’année 1993, conformément aux recommandations de la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED).

Cette résolution invitait les États à consacrer ce jour selon le contexte national, en concrétisant des actions telles que la sensibilisation du public par des publications, des diffusions de documentaires, l’organisation de conférences, de tables rondes, de séminaires et d’expositions liés à la conservation et au développement des ressources en eau.

Chaque année, depuis la 2ième édition, la Journée mondiale de l’eau souligne un aspect particulier de l’eau douce.

WWD14 - Journée mondiale de l’eau 2014 dans Astuces et conseils pour blogs wwd14_88_31

Le thème de cette année : eau et énergie

L’eau et l’énergie sont étroitement liées et interdépendantes :

Produire de l’énergie (hydroélectrique, nucléaire et thermique) nécessite des ressources en eau.

Inversement, on a besoin d’énergie (environ 8% de la production mondiale) pour pomper, traiter et distribuer l’eau à aux usagers.

Donc, faire des économies d’eau, c’est aussi faire des économies d’énergie… et inversement !

wwd14_88_31 2014 dans Ce blog - son auteur

Thèmes de la Journée mondiale de l’eau depuis 1994

2013 : La coopération dans le domaine de l’eau.

2012 : La planète a soif car le monde a faim.

2011 : L’eau pour les villes : Relever le défi urbain.

2010 : De l’eau propre pour un monde sain.

2009 : Les eaux transfrontalières.

2008 : L’assainissement.

2007 : Faire face à la pénurie d’eau.

2006 : Eau et culture.

2005 : L’eau, source de vie.

2004 : L’eau et les désastres.

2003 : De l’eau pour le futur.

2002 : De l’eau pour le développement.

2001 : De l’eau pour le XXIe siècle

2000 : Eau et santé.

1999 : La vie à l’aval des cours d’eau.

1998 : L’eau souterraine – la ressource invisible.

1997 : L’eau dans le monde : en existe-t-il assez ?

1996 : De l’eau pour les villes assoiffées.

1995 : Les femmes et l’eau.

1994 : La sauvegarde de nos ressources en eau est l’affaire de tous.

 

mars 2014 beuvry
Cliquez


Publié dans Astuces et conseils pour blogs, Ce blog - son auteur, Comprendre pour Agir, Eau, Ecologie, Ephéméride | Pas de Commentaire »

Un week-end à la prévôté de Gorre de Beuvry

Posté par Joël le 1 décembre 2013

 

Samedi 23 novembre, les fidèles de la journée Européenne de réduction des déchets ont pu aussi apprécier l’exposition de photos « La goute d’eau » organisée elle aussi par l’association « Les Albrans » dans le cadre de l’année internationale de l’eau. L’association beuvrygeoise a également accueilli des visiteurs le dimanche 24.

Quelques images, en commençant par le Batucamob’ d’ouverture.

Batucamob 2 Batucamob 6ouverture duo d'enfer recup canardaffiches et fleurs remise récompenses concours remise récompenses 2 composition camille

 

Voir aussi

SERD 2013 à Beuvry : Ouverture en musique

Souvenir du canal vert

Ensemble redonnons vie à nos déchets – 4e édition à Beuvry

Publié dans Eau, Ecologie, Les Albrans, Manifestations, Musique, Peinture - Art | Pas de Commentaire »

Ensemble redonnons vie à nos déchets – 4e édition à Beuvry

Posté par Joël le 21 novembre 2013

 

La semaine de réduction des déchets bat son plein partout en Europe.

A Beuvry, rendez-vous est donné ce samedi 23 novembre, salle Robert Hazebrouck, pour la 4e édition de l’opération

« Ensemble redonnons vie à nos déchets » de 10H30 à 18H00.

 

réduction des déchets Événement à suivre également sur Facebook

Situer la prévôté de Gorre : cliquez

2012 : ensemble, nous avons redonné vie à nos déchets

Site officiel de la semaine Européenne de Réduction des déchets

 

 

Voir les pages consacrées aux précédentes éditions :

Samedi 27 Novembre 2010 : Semaine Européenne de réduction des déchets à Beuvry

Samedi 19 Novembre 2011 : Ensemble, redonnons vie à nos déchets – 2e édition

Semaine Européenne de réduction des déchets 2012 à Beuvry

 

 

L'année internationale de l'eau et les Albrans dans Comprendre pour Agir affiche-serd-2013-blog-albrans-beuvry

 

 

Publié dans Eau, Ecologie, Immanquable, Les Albrans, Manifestations | Pas de Commentaire »

Beuvry a pris ses quartiers d’été

Posté par Joël le 10 juillet 2013

Dimanche 7 juillet 2013, l’harmonie de Beuvry ouvrait les festivités sous le soleil tant attendu…

Beuvry a pris ses quartiers d'été dans Associations concert-douverture

concert-beuvry-quartier-ete-2013 2013 dans Canaux harmonie-beuvry-quartier-ete-2013 albrans dans Festivitésharmonie-de-beuvry-7-juin-2013 associations dans Harmonie de Beuvry

Différents acteurs de la vie locale ont répondu présent à l’invitation en participant bénévolement à cette journée.

stand-jardiniers-de-france beuvry dans Les Albrans

Fabrication d’hôtels à insectes

fabrication-hotels-a-insectes citoyenneté dans Musique

Forte affluence toute l’après-midi au stand éco-citoyenneté (Albrans et jardiniers de France)

affluence-au-stand-albrans eau dans Peinture - Art

Fabrication de moulins à eau avec les enfants.

confection-de-moulins-a-eau enfants dans Photos de Beuvry

Un peu plus loin, la traditionnelle journée « peintres au bord de l’eau ».

peintre-beuvry-2013 harmonie

Voir l’article 2012 : Peintres au bord de l’eau

Publié dans Associations, Canaux, Festivités, Harmonie de Beuvry, Les Albrans, Musique, Peinture - Art, Photos de Beuvry | Pas de Commentaire »

1234
 

"rat"(nimalerie)," rat"mate... |
Logiciels à télécharger |
plusdotage |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | promos viandes
| actuplanet
| chlochlodu77